Les effets de la vie spirituelle sur la vie profane

Découvrez le reiki thêta


Je me suis rendu compte qu’il existe un sujet essentiel dont je ne parle pratiquement jamais sur ce blog. Il s’agit de la confrontation du monde « intérieur » au monde « extérieur ». Si je traite si peu de ce sujet, c’est qu’il me semble trivial. Mais il ne l’est pas pour tout le monde.

Par exemple, bien des personnes se racontent toutes sortes d’histoires fabuleuses sur leur vie spirituelle, et à côté de cela, elles se lamentent en permanence sur leur vie ordinaire. Et lorsqu’on leur fait remarquer que ce décalage est étrange, elles ne voient pas le problème. Comme s’il n’y avait aucun rapport entre la spiritualité et la manière dont le monde nous affecte.

Certaines personnes vont encore plus loin et voient leurs malheurs comme une justification de leur vie spirituelle. S’il leur arrive toutes sortes de galères et qu’elles sont constamment au 36e dessous, pour elles, c’est un symptôme de leur éveil spirituel.

En réalité, le propre d’un éveillé est qu’il reste toujours conscient de la non-dualité sous-jacente à la dualité. Même s’il est toujours « atteint » par les aléas de ce monde, il n’est plus affecté. C’est l’image du lotus qui s’épanouit dans l’eau croupie. Ou le lys parmi les épines dans le cantique des cantiques.

Le premier « symptôme » de la spiritualité permet d’éviter de générer toutes sortes de situations négatives. Le second, lorsque ces situations se produisent malgré tout, elles nous semblent de plus en plus insignifiantes.

L’intensité des expériences spirituelles n’est souvent qu’une hystérisation de la vie spirituelle. Mais la façon dont nous sommes affectés par l’adversité permet au contraire de savoir où nous en sommes vraiment. Il faut toujours garder cet indicateur à l’esprit pour confronter notre imaginaire à la réalité.

Nous sommes libres de notre imaginaire. Nous pouvons nous raconter toutes les histoires qui nous conviennent, du moment qu’elles nous rendent heureux. Mais lorsqu’elle ne nous rend pas heureux, c’est que l’histoire que nous nous racontons n’est pas si spirituelle que nous le croyons.

lotus
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)