Comment se débarrasser des maîtres spirituels (partie I, pourquoi ?)

Découvrez le reiki thêta


L’utilité ou la non-utilité de l’initiation est un sujet qui revient souvent lorsqu’on défend l’auto-initiation. C’est d’ailleurs un sujet que j’évoque dans le manuel à télécharger « reiki élémentaire ». Cette première interrogation en amène naturellement une autre, celle de l’utilité des maîtres spirituels.

Certains enseignants spirituels affirment que le fait de suivre un enseignement traditionnel strict évite les pièges et les dangers de la quête spirituelle. Mais tous les enseignants spirituels un peu sérieux reconnaissent que le véritable maître se trouve à l’intérieur et que c’est là qu’il faut chercher.

Le sujet du maître spirituel n’est pas si simple. D’un côté, il est vrai que sans l’expérience d’autrui, il est plus difficile d’avancer. Il faut tout réinventer. Par contre, il est faux de prétendre que le fait de suivre un enseignement strict rend le chemin plus sûr. D’un côté, il est bien évident que certains conseils permettent d’éviter quelques problèmes. Mais d’un autre côté, plus nous cherchons la lumière à l’extérieur (dans notre exemple à travers un maître ou une tradition) et plus cette lumière agite les ombres. Au contraire, la lumière intérieure, lorsqu’elle est bien établie, est capable de les faire disparaître.

Il est donc illusoire de penser que le chemin est plus sûr avec un maître. Plus nous sommes dépendant d’un élément extérieur pour notre spiritualité et plus il est difficile de trouver la paix. Le seul bon maître est l’expérience, soumise au joug de la raison.

Cela pose deux gros problèmes liés au système éducatif moderne. Nous avons tendance à croire une personne qui fait figure d’autorité dans un domaine, même lorsqu’elle contredit la logique ou notre propre expérience. Et nous sommes persuadés que le spirituel s’oppose au rationalisme, ce qui nous incite à croire n’importe quoi, alors qu’en réalité, la spiritualité est beaucoup plus rationnelle que le matérialisme.

Plutôt que de se débarrasser totalement des maîtres, l’idée de cette série d’articles est d’apprendre à se débarrasser de notre dépendance envers eux. Il est évident que certains maîtres peuvent être une source d’inspiration et qu’il serait dommage de passer à côté. Mais leur enseignement ne doit pas se substituer à notre expérience, il ne doit pas conditionner notre façon de penser. Dans un prochain article, je décrirai les principes à mettre en place pour développer l’indépendance d’esprit nécessaire afin d’être capable de profiter d’un enseignement extérieur sans devenir un « perroquet ».

kumare

Si vous souhaitez en savoir plus, inscrivez-vous à mon nouveau cours.