Reiki et méditation

Il existe dans le milieu reiki un certain nombre de « bons élèves », qui aiment répéter religieusement chaque mot de leur enseignant, sans chercher à voir plus loin, ni tenter de comprendre comment le reiki fonctionne et s’intègre dans l’océan des pratiques spirituelles. Toutes les paroles qui s’éloignent de ce qu’ils ont appris leur semblent douteuses. C’est pourtant dommage d’en rester là alors que le discours « orthodoxe » du reiki est très limité et limitant.

Je viens par exemple de croiser une personne indignée par un article qui qualifie la pratique du reiki de méditation. Pour cette personne, la pratique du reiki n’est en rien une méditation puisqu’il suffit de se concentrer et de laisser faire l’énergie.

En réalité, la concentration détendue, conduit à la méditation. L’état méditatif est caractérisé par une observation détachée des phénomènes. La pratique du reiki correspond parfaitement à cela. Les mots mêmes de cette personne définissent une pratique méditative. Sauf qu’on ne lui a pas enseigné le reiki en employant le mot méditation, et donc, elle le rejette.

Et pourtant, tel monsieur Jourdain, lorsqu’elle pratique le reiki, elle médite.

meditation-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Introduction aux archétypes

Depuis quelques années, la notion d’archétype est à la mode. Par contre, ce concept introduit par Jung reste très mal connu. Chacun lui réinvente une signification qui le plus souvent n’a rien à voir avec ce que sont véritablement les archétypes. La confusion habituelle est de parler d’archétypes pour désigner les mythes.

Un archétype est par définition un élément psychique inné, commun à l’ensemble de l’humanité. Selon cette définition, quelque chose de culturel ne peut donc pas être un archétype. Il est aussi habituel d’associer égrégores et archétypes, mais ceci est une erreur. Dans le vocabulaire de la psychologie analytique, les égrégores sont à rapprocher des mythes.

Les archétypes sont des structures génériques qui permettent à la libido (dans la psychologie analytique, la libido représente la pulsion de vie dans son sens le plus général) de s’incarner à travers des mythes et de se manifester dans notre vie.

L’exemple le plus classique de manifestation d’un mythe dans la psyché humaine est bien entendu l’histoire d’Œdipe qui entraine le complexe du même nom. Selon la psychologie analytique, une telle manifestation de mythe peut se produire avec n’importe quelle autre histoire.

Dans le mythe d’Œdipe, la mère est représentée par le sphinx. Dans les histoires légendaires, il est habituel que la mère soit inconsciemment représentée par des animaux mythiques dotés d’intelligence. Le dragon de Silène en est un autre exemple. C’est dans cette habitude inconsciente, que l’on retrouve dans toutes les cultures, que réside la notion d’archétype.

Certains archétypes forment une échelle de Jacob qui permet de progresser vers le soi, l’archétype de la globalité. Il s’agit de :

  • La persona
  • L’ombre
  • L’archétype sexuel inverse (anima/animus)
  • La lumière

La persona correspond au masque social. L’ombre correspond à l’inconscient personnel. L’archétype sexuel inverse est féminin (anima) si vous êtes un homme et masculin (animus) si vous êtes une femme. Cet archétype est la porte de l’inconscient collectif, c’est pour cela que dans de nombreux systèmes mystiques, il est question d’union du masculin/féminin, d’androgyne primordial… L’archétype lumière correspond à la grande mère chez la femme et au vieux sage chez l’homme.

Chacun de ces archétypes exprime une dualité :

  • Extérieur/intérieur pour la persona
  • Conscient/inconscient pour l’ombre
  • Masculin/féminin pour l’anima/animus
  • Fini/infini pour la lumière

Les deux premiers archétypes persona et ombre constituent ce qui est personnel (même si leur structure est universelle, leurs contenus sont personnels) et les deux suivants appartiennent à l’inconscient collectif.

Les archétypes sont neutres en eux-mêmes et peuvent devenir positifs ou négatifs selon notre façon de les intégrer.

Bien entendu, le système des archétypes est plus complexe et ne se résume pas à cela. De plus, Jung affirme : « À aucun moment, on n’a le droit de s’abandonner à l’illusion qu’un archétype pourrait être finalement expliqué et que, de cette façon, on en aurait fini avec lui. » Il faut donc prendre cet article pour ce qu’il est, une introduction aux archétypes.

carl-gustav-jung-archetype
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Que faire des émotions négatives

La gestion des émotions négatives est un sujet souvent mal compris, ce qui donne lieu à toute sorte de dérives, pas toujours très constructives. En fait, les émotions négatives sont comparables aux voyants rouges qui s’allument lorsque nous conduisons une voiture.

Se complaire dans les émotions négatives en prétendant que cela est normal, c’est comme conduire avec le frein à main serré ou le voyant d’huile allumé et penser que cela ne causera aucun problème. Nier et refouler nos émotions négatives n’est pas la bonne méthode non plus. C’est comme si nous ne regardions plus du tout les voyants. Culpabiliser face à nos émotions négatives n’est en réalité pas très logique. Nous ne culpabilisons pas lorsque le voyant du frein à main est allumé. Nous relâchons juste le frein à main.

Comme les voyants rouges dans une voiture nous indiquent une anomalie et une action à prendre, les émotions négatives nous indiquent qu’il y a quelque chose à changer dans notre manière de vivre. C’est pour cela que l’introspection honnête est la seule solution efficace pour gérer nos émotions négatives. Cela permet de comprendre ce qu’il faut changer.
emotions-negatives-reiki

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Quand les gourous du reiki ne savent plus quoi raconter

Depuis le début de la diffusion du reiki, certaines personnes ont essayé de pratiquer des initiations à distance, et se sont rendues compte que cela fonctionnait. D’autres ont semé le doute en dénigrant cette pratique.

Les défenseurs de l’initiation à distance ont toujours argumenté en expliquant que s’il était possible de faire un traitement à distance, pourquoi pas une initiation. Pour démonter cet argument, nous avons habituellement droit à un pipotron new age du genre : à distance, toutes les fréquences ne passent pas…

On vient de me rapporter un argument beaucoup plus fort. Selon un « enseignant », le traitement à distance lui-même ne fonctionnerait pas. C’est dommage, parce que non seulement le traitement à distance est une pratique standard du reiki, mais en plus son efficacité est prouvée par certaines études scientifiques, par exemple celle-ci :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15154152?dopt=Citation

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Les sept affirmations de Frederick Elias Andrews

Il y a un peu plus d’un siècle à Indianapolis un enfant souffrait du mal de Pott. Il s’agit d’une infection de la moelle épinière par le bacille de la tuberculose. Alors que son médecin l’avait condamné, en répétant continuellement une phrase contenant sept affirmations, cet enfant a reprogrammé son subconscient et a guéri de sa maladie. Voici son histoire, parue dans le magazine Nautilus en mars 1917.

J’avais environ 13 ans quand le Dr. T.W. Marsee, décédé depuis, a dit à ma mère : « Il n’y a aucune chance Mme Andrews. Moi aussi j’ai perdu mon petit garçon de la même manière, après avoir fait tout mon possible. J’ai spécialement étudié ces cas et je sais qu’il n’y a aucune chance possible qu’il guérisse. »

Elle se tourna vers lui et lui dit : « Docteur, que feriez-vous s’il s’agissait de votre fils ? » et il répondit, « Je lutterais, je lutterais aussi longtemps qu’il y a un souffle de vie. »

Ce fut le début d’un long et épuisant combat, plein de hauts et de bas, tous les médecins s’accordant à dire qu’il n’y avait aucune chance de guérison, bien qu’ils nous aient soutenus et encouragés du mieux qu’ils pouvaient.

Mais la victoire vint enfin et d’enfant infirme courbé et tordu, rampant sur ses mains et ses genoux je suis devenu un homme fort, droit, bien formé.

Maintenant je sais que vous aimeriez avoir la recette et je vous la donnerai aussi brièvement et rapidement que possible.

Je m’étais construit une affirmation personnelle, incluant les qualités dont j’avais le plus besoin et que je répétais inlassablement « Je suis complet, parfait, fort, puissant, aimant, harmonieux et heureux ». Je répétais cette affirmation sans jamais la varier, au point où je pouvais me réveiller en pleine nuit et m’apercevoir que je me disais « Je suis complet, parfait, fort, puissant, aimant, harmonieux et heureux ». C’était mes dernières paroles le soir et les premières le matin.

Non seulement je répétais cette affirmation pour moi-même, mais aussi pour tous ceux qui, à ma connaissance, en avaient besoin. Je tiens à souligner ce point. Quel que soit ce que vous désirez obtenir pour vous, affirmez-le pour les autres aussi et tout le monde en profitera. Nous récoltons ce que nous semons. Si nous envoyons des pensées d’amour et de santé, elles nous reviennent « comme le pain jeté à la surface des eaux »; mais si nous envoyons des pensées de peur, d’inquiétude, de jalousie, de colère, de haine, etc. nous récolterons les fruits de la même espèce dans nos propres vies.

On croyait avant que l’organisme de l’être humain se renouvelle tous les sept ans, mais certains scientifiques déclarent aujourd’hui que nous nous renouvelons entièrement tous les onze mois ; nous ne sommes donc âgés que de onze mois. Si nous récupérons les mêmes défauts dans notre organisme année après année, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes.

L’homme est la somme totale de ses pensées. La question est de savoir alors comment faire pour n’entretenir que de bonnes pensées et rejeter les mauvaises ? Au début, nous ne pouvons pas empêcher les mauvaises pensées de traverser notre esprit, mais nous pouvons éviter de les accueillir. La seule manière de le faire est de les oublier – ce qui signifie, de les remplacer. C’est ici que les affirmations préparées entrent en jeu.

Dès qu’une pensée de colère, de jalousie, de crainte ou d’inquiétude se glisse dans votre esprit, introduisez votre affirmation. On chasse l’obscurité par la lumière – le froid par le chaud – on triomphe du mal par le bien. Personnellement, les dénégations ne m’ont jamais été d’aucun secours. Affirmez le bien et le mal disparaîtra.

traduction www.archimagie.com

first-aid-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)