Reiki et prospérité

Une personne m’a demandé comment utiliser le reiki pour générer de la prospérité. Même si personnellement, la pratique du reiki m’a plutôt conduit à la démarche inverse, c’est-à-dire me diriger vers plus de bien-être et moins d’argent, je vais quand même essayer de traiter ce sujet.

En premier lieu, comme pour n’importe quel autre but, il est possible d’utiliser les techniques d’affirmation ou de visualisation positives afin d’aller vers plus de prospérité. Rappelez-vous qu’il faut se concentrer sur la solution et non sur le problème. D’une manière générale, visualiser un souhait, comme s’il était accompli, dix minutes par jour, aide à sa réalisation. Bien entendu, cela ne dispense pas de passer à l’action pour atteindre l’objectif, sinon notre souhait a toutes les chances de ne rester qu’un rêve.

Dans le reiki à sept niveaux, il existe un symbole reiki spécifique pour la prospérité, vous pouvez également l’utiliser. Vous pouvez chaque jour pratiquer la technique de méditation sur les symboles avec le dai ko ku.

Mais je pense que le reiki n’est pas forcément la tradition la plus adaptée pour cela. Sur le plan personnel, le reiki est avant tout fait pour apprendre à s’éloigner de la négativité tout en cultivant le positif. Il existe dans le développement personnel des branches d’orientation plus matérialistes qui sont probablement plus adaptées que le reiki. Vous pouvez par exemple vous intéresser aux écrits de Charles Haanel et Napoléon Hill pour le côté « vintage ». Plus proche de nous vous pouvez lire Jim Rohn ou Anthony Robbins.

D’une manière générale, les gens que nous côtoyons nous influencent. Il est par exemple extrêmement rare de devenir plus riche que les personnes que nous côtoyons le plus. Si vous évoluez dans un milieu touché par la pauvreté, il existe une solution simple. De nombreux entrepreneurs ont écrit des livres qu’il suffit de lire. Vous n’avez pas besoin de les connaître vraiment pour obtenir le même résultat que si vous les côtoyiez.

D’ailleurs, ce conseil fonctionne dans tous les domaines, y compris le spirituel. Même si je pense qu’il faut chercher le spirituel à l’intérieur, le meilleur moyen de s’aider avec le monde extérieur est de s’imprégner quotidiennement avec les écrits des mystiques qui ont marqué l’histoire.

Pour terminer, je voudrais évoquer un sujet qui me semble assez spécifique aux Occidentaux. Certaines personnes un peu perdues pensent que pour trouver le spirituel, il faut renier le matériel. Si vous êtes capable de vivre dans la pauvreté et dans la joie, ce n’est pas un problème. Mais pour beaucoup de personnes, ce renoncement au matériel est superficiel, un signe extérieur qui tendrait à légitimer leur spiritualité dans le regard des autres. Dans ces conditions, cela devient en réalité une source d’angoisses et de mal-être. Effectivement, pour trouver le spirituel, il ne faut pas être obnubilé par tout ce qui est extérieur. Mais la pauvreté mal vécue cause l’effet inverse de ce qui est recherché.

reiki-prospérité
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Faut-il avoir peur du reiki ?

Une personne m’a contacté parce que la pratique du reiki l’inquiète. Comme d’autres personnes, elle a peur que le reiki ne lui soit pas uniquement bénéfique. Le reiki cause parfois des désagréments et elle ne sait pas si oui ou non elle doit le pratiquer.

En premier lieu, il faut savoir que notre perception du monde n’est pas le monde tel qu’il est, mais une projection de notre esprit sur le monde. Concrètement, aucune pratique spirituelle, aussi « mauvaise » soit-elle, ne peut nous blesser si nous ne contenons pas en nous-mêmes un écho qui nous rend vulnérables. Une personne dans la joie est invulnérable aux phénomènes spirituels néfastes.

Ce n’est jamais la solution de voir la négativité que nous percevons à l’extérieur. Même lorsque celle-ci est bien réelle, ce qui d’ailleurs n’est pas toujours le cas, nous n’avons pas forcement de pouvoir sur elle. Par contre, nous avons à coup sûr le pouvoir de dépasser notre propre négativité.

Ensuite, toute pratique spirituelle peut provoquer des perturbations. Cela n’est pas propre au reiki. Si d’autres pratiques ne provoquent pas la même chose, c’est probablement qu’elles sont peu efficaces. Il faut apprendre à ne pas avoir peur de ce phénomène, et en être le témoin détaché. Moins nous lui donnons d’importance et moins il se produit.

Enfin, pour les personnes qui pensent qu’il y a véritablement un problème avec le reiki, vous pouvez simplement vous détacher de son formalisme. Il suffit de poser les mains et de laisser faire pour être canal. Vous n’avez pas besoin d’appeler cela « reiki ».

Certaines personnes trouvent rassurant de se raccrocher à un système, elles pensent que les choses sont plus efficaces ainsi. L’expérience montre le contraire. Chaque système amène son lot de limites et plus nous nous affranchissons du système et plus nous dépassons ses limites. Si en plus, le système reiki tel qu’il est ne vous rassure pas, cela est une raison de plus pour vous en affranchir.

kirlian-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Reiki et méditation

Il existe dans le milieu reiki un certain nombre de « bons élèves », qui aiment répéter religieusement chaque mot de leur enseignant, sans chercher à voir plus loin, ni tenter de comprendre comment le reiki fonctionne et s’intègre dans l’océan des pratiques spirituelles. Toutes les paroles qui s’éloignent de ce qu’ils ont appris leur semblent douteuses. C’est pourtant dommage d’en rester là alors que le discours « orthodoxe » du reiki est très limité et limitant.

Je viens par exemple de croiser une personne indignée par un article qui qualifie la pratique du reiki de méditation. Pour cette personne, la pratique du reiki n’est en rien une méditation puisqu’il suffit de se concentrer et de laisser faire l’énergie.

En réalité, la concentration détendue, conduit à la méditation. L’état méditatif est caractérisé par une observation détachée des phénomènes. La pratique du reiki correspond parfaitement à cela. Les mots mêmes de cette personne définissent une pratique méditative. Sauf qu’on ne lui a pas enseigné le reiki en employant le mot méditation, et donc, elle le rejette.

Et pourtant, tel monsieur Jourdain, lorsqu’elle pratique le reiki, elle médite.

meditation-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Introduction aux archétypes

Depuis quelques années, la notion d’archétype est à la mode. Par contre, ce concept introduit par Jung reste très mal connu. Chacun lui réinvente une signification qui le plus souvent n’a rien à voir avec ce que sont véritablement les archétypes. La confusion habituelle est de parler d’archétypes pour désigner les mythes.

Un archétype est par définition un élément psychique inné, commun à l’ensemble de l’humanité. Selon cette définition, quelque chose de culturel ne peut donc pas être un archétype. Il est aussi habituel d’associer égrégores et archétypes, mais ceci est une erreur. Dans le vocabulaire de la psychologie analytique, les égrégores sont à rapprocher des mythes.

Les archétypes sont des structures génériques qui permettent à la libido (dans la psychologie analytique, la libido représente la pulsion de vie dans son sens le plus général) de s’incarner à travers des mythes et de se manifester dans notre vie.

L’exemple le plus classique de manifestation d’un mythe dans la psyché humaine est bien entendu l’histoire d’Œdipe qui entraine le complexe du même nom. Selon la psychologie analytique, une telle manifestation de mythe peut se produire avec n’importe quelle autre histoire.

Dans le mythe d’Œdipe, la mère est représentée par le sphinx. Dans les histoires légendaires, il est habituel que la mère soit inconsciemment représentée par des animaux mythiques dotés d’intelligence. Le dragon de Silène en est un autre exemple. C’est dans cette habitude inconsciente, que l’on retrouve dans toutes les cultures, que réside la notion d’archétype.

Certains archétypes forment une échelle de Jacob qui permet de progresser vers le soi, l’archétype de la globalité. Il s’agit de :

  • La persona
  • L’ombre
  • L’archétype sexuel inverse (anima/animus)
  • La lumière

La persona correspond au masque social. L’ombre correspond à l’inconscient personnel. L’archétype sexuel inverse est féminin (anima) si vous êtes un homme et masculin (animus) si vous êtes une femme. Cet archétype est la porte de l’inconscient collectif, c’est pour cela que dans de nombreux systèmes mystiques, il est question d’union du masculin/féminin, d’androgyne primordial… L’archétype lumière correspond à la grande mère chez la femme et au vieux sage chez l’homme.

Chacun de ces archétypes exprime une dualité :

  • Extérieur/intérieur pour la persona
  • Conscient/inconscient pour l’ombre
  • Masculin/féminin pour l’anima/animus
  • Fini/infini pour la lumière

Les deux premiers archétypes persona et ombre constituent ce qui est personnel (même si leur structure est universelle, leurs contenus sont personnels) et les deux suivants appartiennent à l’inconscient collectif.

Les archétypes sont neutres en eux-mêmes et peuvent devenir positifs ou négatifs selon notre façon de les intégrer.

Bien entendu, le système des archétypes est plus complexe et ne se résume pas à cela. De plus, Jung affirme : « À aucun moment, on n’a le droit de s’abandonner à l’illusion qu’un archétype pourrait être finalement expliqué et que, de cette façon, on en aurait fini avec lui. » Il faut donc prendre cet article pour ce qu’il est, une introduction aux archétypes.

carl-gustav-jung-archetype
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Que faire des émotions négatives

La gestion des émotions négatives est un sujet souvent mal compris, ce qui donne lieu à toute sorte de dérives, pas toujours très constructives. En fait, les émotions négatives sont comparables aux voyants rouges qui s’allument lorsque nous conduisons une voiture.

Se complaire dans les émotions négatives en prétendant que cela est normal, c’est comme conduire avec le frein à main serré ou le voyant d’huile allumé et penser que cela ne causera aucun problème. Nier et refouler nos émotions négatives n’est pas la bonne méthode non plus. C’est comme si nous ne regardions plus du tout les voyants. Culpabiliser face à nos émotions négatives n’est en réalité pas très logique. Nous ne culpabilisons pas lorsque le voyant du frein à main est allumé. Nous relâchons juste le frein à main.

Comme les voyants rouges dans une voiture nous indiquent une anomalie et une action à prendre, les émotions négatives nous indiquent qu’il y a quelque chose à changer dans notre manière de vivre. C’est pour cela que l’introspection honnête est la seule solution efficace pour gérer nos émotions négatives. Cela permet de comprendre ce qu’il faut changer.
emotions-negatives-reiki

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)