La parabole du jardin

Le jardin est la meilleure image pour décrire concrètement la vie spirituelle.

Le jardin nous apprend que nous récoltons ce que nous semons. Si nous sommes animés par des pensées négatives la majeure partie du temps, notre malheur en est la conséquence.

Dans un jardin, il faut semer ce que nous souhaitons récolter. Ceci correspond dans le spirituel aux intentions que nous formulons.

Nous devons ensuite aider les graines à pousser en les arrosant. Cela correspond à l’énergie utilisée pour nourrir nos intentions.

Il est également nécessaire d’enlever les mauvaises herbes, ce qui correspond au travail pour dépasser notre négativité.

Il faut ensuite attendre le temps, selon les plantes des semaines, des mois, ou même des années dans le cas des arbres fruitiers. Il faut la même patience dans la vie spirituelle.

Ce que nous cultivons doit être adapté à notre climat. Si nous souhaitons produire des citrons en climat tempéré, cela ne fonctionnera pas. Dans le spirituel, ce qui est bon pour notre voisin n’est pas forcement bon pour nous.

Malgré le climat qui n’est pas forcement favorable et qui nous oblige en permanence à remettre en cause ce que nous tenons pour acquis, avec des efforts, il est toujours possible de s’en sortir et de récolter quelque chose. Dans le spirituel, c’est la même chose. Nous blâmons souvent la situation extérieure alors qu’avec la persévérance nécessaire nous pouvons la dépasser.

jardin-spirituel
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Un truc simple pour avoir tout ce que nous désirons

Cette technique peut sembler étrange, mais en réalité, elle est infiniment plus puissante que la loi d’attraction. La loi d’attraction peut être intéressante pour les débutants. Elle apporte foi et confiance en soi. Mais elle renforce aussi l’ego et très rapidement elle devient un frein spirituel.

La technique dont je vais vous parler est extrêmement simple, du moins en théorie. Le propre de la névrose est de désirer des choses en pensant qu’elles sont nécessaires pour atteindre le bonheur. Mais lorsque nous les obtenons, elles ne nous satisfont plus et nous en désirons d’autres.

Pour trouver le bonheur, il suffit d’apprendre à désirer ce que nous avons. Ainsi, nous avons tout ce que nous désirons. Cela ressemble à première vue à une pirouette de mots, mais cette méthode est plus profonde qu’elle en a l’air. Elle est en réalité l’un des secrets des moines et des ermites, indépendamment de leur religion.

open-space
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Utiliser les runes comme des symboles reiki

Voici une autre question qui m’a été posée cette semaine, peut-on utiliser les runes comme des symboles reiki ?

Les symboles reiki sont des signes linguistiques. Un signe linguistique est composé de deux éléments, un signifiant et un signifié. Le signifiant est la forme extérieure du symbole, son tracé, son nom… Il s’agit d’une convention sociale, un peu comme dans un langage, un mot donné désigne par convention une chose donnée. Le signifié correspond au sens du symbole. Par exemple dans le cadre du reiki, ckr = énergie, shk = mental, hszsn = distance.

Lacan disait que l’inconscient était organisé comme un langage, et lorsque nous utilisons un symbole, nous actionnons simplement un levier de l’inconscient correspondant à la signification du symbole. Je vais donc répondre au-delà de la question. Tout symbole possédant une signification donnée peut être utilisé de la même manière qu’un symbole reiki.

odin-rune-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Utiliser le reiki pour arrêter de fumer

Cette semaine, une personne m’a demandé comment s’aider pour arrêter de fumer. Cette personne utilise déjà les symboles sur ses cigarettes et cela l’aide un peu à moins fumer, mais elle aimerait aller plus loin.

Je n’ai pas d’expérience personnelle sur ce sujet vu que je ne fume pas. Mais d’une manière générale, le reiki japonais propose deux méthodes qui peuvent nous aider à « reprogrammer » nos habitudes. Au reiki I, il s’agit de nentatsu-ho, et au reiki II, seiheiki chiryo-ho. Pratiquées quotidiennement avec la bonne affirmation, je pense que ces techniques peuvent aider à arrêter de fumer.

D’une manière générale, lorsqu’on souhaite quelque chose, il suffit de « visualiser » notre objectif 5 minutes par jour pour se mettre dans les meilleures conditions pour que les choses se produisent.

arreter-de-fumer-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)


Nentatsu-ho
Pour cette méthode, connectez vous au reiki, et placez une de vos mains sur le front, au niveau de l’implantation des cheveux, et une autre sur la base du crâne, la ou se connecte la colonne vertébrale. Répétez l’intention (par exemple, « je suis libéré de la cigarette »). Au bout d’un moment, placez votre main qui est sur le front derrière la tête, au dessus de votre autre main. Restez les deux mains accolées quelques minutes. Il existe plusieurs versions de nentatsu-ho. Dans certaines, on place d’abords une main à la base du crâne, puis au bout d’un moment, on place l’autre sur le front.

Seiheki chiryo-ho
Pour cette méthode, connectez vous au reiki. Quand vous vous sentez prêt, dessinez le symbole cho ku rei à la base du crâne, la ou se connecte la colonne vertébrale, et placez une de vos mains. Quand vous sentez que c’est le moment, dessinez le symbole sei hei ki au même endroit, puis à nouveau le cho ku rei. Replacer votre main à la base du crâne, et votre autre main sur le front, au niveau de l’implantation des cheveux. Répétez l’intention. Restez ainsi environ 15 minutes. Il existe plusieurs versions de seiheki chiryo-ho. Par exemple une autre ou le praticien place ses deux mains, l’une sur l’autre, à la base du crâne après avoir tracé le premier CKR. Puis après le SHK et le second CHK, il place ses deux main, toujours l’une sur l’autre, sur le front. Cette technique a un effet cumulatif, et il est bon de la réaliser plusieurs jours de suite, jusqu’à l’obtention d’un résultat.

Nouvelle formation

J’ai annoncé il y a deux semaines que je souhaitais proposer une nouvelle formation. Comme je l’expliquais, avec les années, ma pratique a évolué. Plutôt que de rester focalisé sur le formalisme du reiki, je voudrais partager comment je pratique aujourd’hui.

croquis-nouvelle-formation

En premier lieu, cette formation s’adressera aux personnes qui souhaitent aller au-delà de leur pratique du reiki. Je ne vais pas vous raconter que j’ai découvert une nouvelle énergie plus puissante. D’autres le font déjà et en réalité ce genre d’histoire ne vous apporterait par grand-chose de plus.

Souvent, les praticiens reiki obtiennent de bons résultats lorsqu’ils pratiquent quotidiennement, mais ont du mal à s’accorder au moins 30 minutes par jour pour faire un auto-traitement. J’utilise pour ma part une manière de faire qui me permet en 5 minutes d’arriver au même résultat qu’un auto-traitement. C’est donc beaucoup plus facile de se discipliner pour pratiquer ainsi chaque jour. Bien entendu, cela demande un certain travail pour y arriver. Il faut obtenir le niveau de concentration suffisant.

L’un des moyens d’arriver à cette concentration est de ne plus séparer sa vie ordinaire de sa pratique spirituelle et de chercher à être beaucoup plus présent dans ce que nous faisons. Cette formation contiendra des conseils qui permettent de rendre la vie plus spirituelle, même à travers nos activités ordinaires.

Bien entendu, pour avoir une vie ordinaire plus spirituelle, il faut rester ouvert. La plupart des personnes qui cherchent à s’ouvrir et à le rester sont généralement confrontées à de nombreux problèmes. Par exemple, elles se sentent assaillies d’émotions et finissent par se refermer. Pour faire face à cela, j’ai développé pendant plus de dix ans une manière de travailler sur soi et c’est l’une des choses que je souhaite également partager dans cette formation.

La plupart des traditions spirituelles qui fonctionnent aujourd’hui sont basées sur la voie extatique. C’est-à-dire qu’elles utilisent le développement de certaines émotions, la joie, l’amour, le plaisir. Le problème de cette approche est qu’elle a tendance à nous apporter des moments très forts, mais aussi des moments où tout dégringole encore plus bas.

D’un autre côté, il se développe aujourd’hui une mode de la pleine conscience qui se veut plus paisible, mais qui est difficile à appréhender, qui demande beaucoup d’investissements pour porter ses fruits, et qui amène à une approche de la spiritualité déconnectée de notre réalité ordinaire. Et finalement, cette approche conduit souvent à des désagréments pas forcément plus paisibles que la précédente.

La formation que je suis en train d’élaborer proposera une approche qui équilibre ces deux voies. Ce chemin intermédiaire est à la fois plus facile, plus rapide, et plus sûr, que chacune des voies menées séparément.

Voici en résumé ce que je souhaite proposer.

Pour les personnes intéressées par l’auto-initiation reiki, mes cours sont désormais disponibles sous forme de livre sur Amazon.