Reiki dojo en 2017

A voir maintenant : Je dévoile tout !


Certaines personnes me demandent pourquoi je n’écris plus sur le blog depuis quelques semaines, ou pourquoi elles ne reçoivent plus ma lettre d’information.

J’ai créé reiki dojo il y a bientôt 12 ans et régulièrement, il y a eu des périodes où j’étais motivé et je développais le site, et d’autres où j’étais moins motivé et je le laissais en repos. Par exemple, en 2011-2012, je n’ai pratiquement pas écrit sur le blog.

Aujourd’hui, avec un peu de méthode et d’organisation, je n’ai plus besoin de motivation pour écrire sur le blog. J’ai régulièrement des idées que je pourrais transformer en article tout en prenant beaucoup de plaisir à le faire. Mais j’ai malgré tout envie de faire une pause pour deux raisons.

D’un côté, je travaille à développer mon nouveau blog qui traite de blogging.

D’un autre, en ce qui concerne le reiki et la spiritualité, je préfère laisser poser les choses.

Lorsqu’on blogue, on reste toujours un peu en surface. Un article de plus de 300 mots ne va être lu que par peu de personnes. Il m’arrive de faire des articles longs lorsque je souhaite approfondir un sujet, mais cela reste toujours relativement superficiel par rapport à un contenu plus complet et organisé.

J’ai beaucoup écrit sur le blog depuis 2-3 ans et aujourd’hui, j’ai l’impression de ne pas apporter grand-chose de fondamentalement nouveau. Il y a des choses que je souhaiterais partager, mais j’ai besoin de les mettre en ordre.

Par exemple, je me suis intéressé à la spiritualité à une époque où j’étais dépassé par ma sensibilité et je ne savais pas comment la gérer. J’ai développé au fil du temps une méthode d’auto-analyse pour sortir de cela. Cela m’a pris 15 ans, mais je me suis libéré de ce problème.

À ma connaissance, une telle méthode n’existe nulle part. On trouve de nombreux systèmes pour nous donner la bonne direction, par exemple les 5 principes dans le reiki. Mais aucune méthode concrète pour les mettre en pratique.

J’ai déjà partagé des éléments de ma façon de faire. Mais je n’en ai jamais fait la synthèse complète. Je pense aussi qu’une telle méthode doit être illustrée par des exemples. Sinon elle semblera abstraite et sera difficile à mettre en pratique.

Aujourd’hui, je préfère utiliser mes idées pour détailler ma méthode d’auto-analyse plutôt que pour écrire des articles de blog.

Pour ce qui est de la lettre d’information, elle est envoyée chaque fois qu’un nouvel article de blog est posté. J’ai déjà expliqué sur la liste que ce système allait changer. Mais je n’ai pas encore réalisé ce changement.

Il faut aussi prendre en compte le fait que je suis mi-homme mi-ours et que l’hiver, j’ai tendance à hiberner. 🙂

arbre-reiki
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)

Devenir pote avec son inconscient

A voir maintenant : Je dévoile tout !


La notion d’inconscient est difficile à accepter pour de nombreuses personnes. Certaines la rejettent tout simplement. D’autres l’acceptent, mais considèrent que l’inconscient est un ennemi à combattre. D’autres l’utilisent comme prétexte pour justifier leurs erreurs et ne pas évoluer. En réalité, plus nous décidons d’être responsables et plus il nous permet d’être conscients, même si quoi que nous fassions, nous gardons toujours un inconscient.

L’un des problèmes de l’inconscient est l’origine du concept. Les théories psychologiques modélisent l’humain d’après les individus qui souffrent le plus. De ce fait, elles ne sont jamais totalement bienveillantes. En effet, elles définissent les choses en terme de problèmes. Même si l’inconscient peut être un gros emmerdeur qui nous fait agir bizarrement, plus nous le définissons ainsi et plus il le sera.

Mais il est également possible de l’envisager sous un angle totalement différent. Par exemple, dans tous les domaines où il y a un apprentissage.

Lorsque nous avons appris à lire, nous avons commencé par déchiffrer les lettres. Puis pour lire un mot, cela nous prenait du temps pour reconnaître chaque lettre. Puis nous devions essayer de deviner comment le mot pouvait se prononcer, pour enfin le reconnaître. Aujourd’hui, nous faisons la même chose en une fraction de seconde, sans même y penser.

C’est la même chose si vous avez appris à conduire une voiture. Au départ, il faut apprendre à tout gérer, le volant, les pédales, les vitesses… Et aujourd’hui, il vous arrive régulièrement de conduire machinalement pendant des kilomètres sans même y penser. Vous mettez votre clignotant quand il faut, vous regardez à droite quand il faut, vous changez de vitesse quand il faut. Pourtant vous le faites souvent sans en être conscient.

Il est aussi possible d’envisager positivement l’inconscient dans son effet sur le corps. Si nous pouvons respirer consciemment, nous ne pouvons pas faire battre notre cœur consciemment. Comme nous savons quelles activités vont l’accélérer ou le ralentir, nous pouvons agir sur notre rythme cardiaque, mais uniquement de manière indirecte. Je ne parle même pas de tous les phénomènes qui se passent dans notre corps pour nous maintenir en vie, dont nous ne connaissons même pas l’existence.

L’inconscient est peut-être une source de problèmes, mais il est également une formidable « machine » et plus nous l’appréhendons sous cet angle et plus il devient notre ami.

inconscient

Changement sur le site

A voir maintenant : Je dévoile tout !


Depuis deux ans et demi, j’écris au moins un article par semaine sur ce blog. C’est cet article qui déclenche l’envoi du message hebdomadaire que vous recevez si vous êtes inscrit à ma lettre d’information.

Cela a été une bonne expérience pour moi d’écrire et de poster aussi régulièrement sur les sujets du reiki et de la spiritualité. Mais depuis ces dernières semaines, je suis plutôt motivé pour développer mon nouveau blog. J’ai découvert Internet à l’université en 1994. Depuis plus de 20 ans, le web me passionne et cela fait des années que je souhaite partager sur ce sujet.

Je n’arrête pas reiki dojo, mais je souhaite ne pas me sentir obligé de poster un article chaque semaine pour revenir au rythme irrégulier d’avant. Je continue également les initiations collectives du dimanche soir. Je les donne depuis plus de 4 ans. Ceci est rentré dans mon planning et je le fais avec beaucoup de plaisir.

J’ai commencé à mettre en place une nouvelle organisation pour ma lettre d’information. En conséquence, vous ne recevrez plus le message hebdomadaire. Vous recevrez un certain nombre de messages informatifs pour répondre aux questions qui me sont le plus souvent posées, et un message chaque fois qu’il y a une nouveauté. Mais globalement, vous recevrez moins de messages qu’avant.

Ce nouveau système sera en place d’ici la fin de l’année.

En guerre contre le développement personnel ?

A voir maintenant : Je dévoile tout !


J’avais commenté il y a quelques mois un article de Mathieu Ricard qui dénigrait le développement personnel. J’ai constaté le même dénigrement dans le livre sur la joie de Frédéric Lenoir. Il doit y avoir une mode chez les auteurs spiritualistes tournés vers le grand public pour s’attaquer au développement personnel.

Mathieu Ricard dénonçait le manque d’altruisme du développement personnel. En réalité, cela n’est pas toujours le cas. De nombreuses personnes qui enseignent le développement personnel prônent l’altruisme et expliquent par exemple que si nous voulons plus d’amour, il faut partager de l’amour…

Frédéric Lenoir de son côté dénonce les recettes un peu simplistes du développement personnel. Mais cette fois encore, il s’agit d’une généralisation. Le développement personnel est seulement une étiquette. Sous cette étiquette, on trouve du bon et du moins bon.

Dans les faits, le développement personnel ne fait que connaître les mêmes dérives que la spiritualité. Dans les deux cas, on peut trouver des enseignements fumeux, des techniques peu efficaces, des gourous qui ne sont pas là pour les bonnes raisons et font beaucoup de mal autour d’eux… L’appellation « spiritualité » ne signifie pas que nous allons être préservés de tout cela. Et l’appellation « développement personnel » ne signifie pas que nous allons être confrontés à toutes ces dérives.

Le développement personnel est une bonne chose parce que cette discipline peut apporter du bien-être à des personnes dont l’imaginaire est réfractaire à la spiritualité.

Pour ma part, j’apprécie cette appellation pour une autre raison. La spiritualité peut conduire à un certain snobisme et à se raconter toutes sortes d’histoires. Pourtant la spiritualité est une quête d’absolu, la recherche d’un mystère ineffable qui ne se prête guère ni à la verbalisation ni à la comparaison.

C’est pour cela que je considère que la spiritualité commence là où le langage s’arrête. Ce point de vue est d’une manière ou d’une autre défendu par de nombreuses traditions. Il peut sembler extrême et sans « contrepoids », il l’est. Du point de vue de l’absolu, tout ce qui appartient au monde est insignifiant. Mais nous vivons également dans ce monde.

Le contrepoids consiste à considérer que tout ce qui peut être cerné par le langage a également son importance. Et pour ma part, c’est ce contrepoids que je qualifie de développement personnel.

Même si du point de vue de l’absolu tout est déjà parfait et mon psychisme est insignifiant, il a pourtant son importance lorsque j’évolue dans le monde. La quête impersonnelle ne contredit pas forcément la quête personnelle. Elles peuvent même s’engendrer mutuellement. Plus je cherche à développer une meilleure version de moi-même et plus je peux facilement approcher l’absolu. Et plus je connais l’absolu, plus cela transforme ma personne.

Le terme de spiritualité utilisé pour qualifier à la fois le verbal et le non verbal engendre beaucoup de confusion. Le plus souvent, le non verbal passe à la trappe. Toutes les images intermédiaires pour atteindre l’absolu deviennent une fin en soi et la finalité de la spiritualité est oubliée. Par exemple, on oublie que les personnifications du divin ne sont que des personnifications et qu’elles indiquent la direction vers des principes plus abstraits qui eux-mêmes tendent vers l’absolu.

developpement-personnel
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)

Mon nouveau blog

A voir maintenant : Je dévoile tout !


J’ai créé un nouveau blog pour traiter de sujets plus terre à terre que ceux dont je parle sur reiki dojo. Sur ce nouveau blog, je compte parler principalement de blogging.

Même si la thématique du blogging est vaste (référencement dans les moteurs de recherche, utilisation des réseaux sociaux, production de contenu…) j’ai choisi de ne pas me limiter à ce sujet spécifique. C’est pour cela qu’il s’agit d’un blog personnel à mon nom, sans thématique clairement définie. Les sujets que je traiterai évolueront selon mon humeur.

Il existe déjà de nombreux sites qui traitent de blogging. Aucun ne place le bien-être en priorité principale. Pourtant, une personne qui anime un blog de manière pro sans mettre en avant la question du bien-être sera dans la plupart des cas encore moins libre que si elle travaillait dans un environnement classique. Par ma part, c’est un sujet que je souhaite placer au premier plan.

J’ai conscience que la thématique de ce nouveau blog est éloignée de celle de reiki dojo. Elle ne vous intéresse peut-être pas. Mais je me doute que la thématique du blogging intéresse également de nombreuses personnes. Vous pouvez alors me suivre sur ma nouvelle page Facebook.

blog-pro