Le vrai danger de la spiritualité

Découvrez le reiki thêta


En ce moment, je reçois pas mal de messages de personnes qui me demandent mon avis sur des articles ou des vidéos qui mettent en avant les « dangers du reiki ». Il existe en réalité deux types de contenus. Des enseignants reiki qui prétendent qu’il est dangereux de ne pas pratiquer selon leurs règles. Selon eux, leur reiki est bon et celui des autres est dangereux. On trouve également des personnes qui dénigrent tout simplement le reiki. En général, elles prétendent que si vous avez eu un quelconque rapport avec le reiki, vous êtes parasité par des entités (ou autres croyances du même genre) et elles peuvent vous sauver. J’ai déjà souvent répondu à ce genre « d’informations », mais je me dis que c’est toujours bon de partager mon avis selon mon humeur du moment.

Déjà, avant d’accorder du crédit à ce genre de message, réfléchissez un peu. Il y a des millions de personnes dans le monde qui pratiquent le reiki et des dizaines de millions qui ont reçu des traitements. Si la pratique du reiki était vraiment problématique, les hôpitaux psychiatriques seraient saturés de gens qui ont eu un contact avec le reiki. J’ai échangé avec des centaines de personnes à propos du reiki. Bien sûr il existe des gens pour qui la pratique du reiki est problématique. Mais 99 % du temps, cela se passe bien.

Pour ma part, j’ai une approche de la spiritualité à la fois déconstructionniste et expérimentaliste. En général, j’aime bien démonter les choses pour comprendre comment elles fonctionnent. Dans le domaine spirituel, il existe tellement de confusion entre le folklore, les superstitions et ce qui est utile pour la pratique, j’ai vraiment de quoi m’amuser. Je teste une chose et son contraire et chaque fois qu’il existe une erreur à faire, vous pouvez être certain que je l’ai faite. Mais c’est ainsi que l’on apprend dans n’importe quel domaine.

Selon mon expérience, le seul vrai danger de la spiritualité est de trouver des raisons extérieures pour se déresponsabiliser de son vécu émotionnel. Vous pouvez être certain qu’une personne qui voit des dangers en dehors d’elle-même n’a pas de vie spirituelle. C’est juste impossible d’être ouvert spirituellement et de projeter ses ressentis sur le monde extérieur.

Parfois, on peut trouver de la maladresse dans certains « enseignements ». Par exemple, de nombreuses personnes ont une connaissance des chakras purement théorique. Ces personnes vont vous dire que pour l’ancrage, il faut travailler avec le premier chakra. En réalité, le premier chakra est le siège de la kundalini et plus vous allez le stimuler, plus vous serez agité. Mais si vous êtes un peu attentif, vous allez vous en rendre compte rapidement. Cela ne va pas vous causer de problèmes durables. Il existe un certain nombre de techniques qui ont la réputation d’avoir un effet calmant alors qu’au contraire, elles ont un effet stimulant. C’est dommage, mais cela ne représente pas un très grand danger.

Il existe également des pratiques qui nous incitent à canaliser notre colère. Cela peut arriver, même dans des contextes qui n’ont rien de malsain en apparence. Certaines pratiques de « guérison » vous incitent à canaliser votre colère contre une part de vous-même. Cela est un peu plus problématique et si vous pratiquez ainsi trop souvent, cela engendrera des difficultés durables. Mais encore une fois, si vous êtes responsable de votre vécu émotionnel, vous allez trouver une solution. Vous n’avez pas besoin d’un gourou pour vous sauver. Il est finalement beaucoup plus dangereux de croire ces charlatans qui vous incitent justement à vous déresponsabiliser de vos problèmes.

Bien des gens approchent la spiritualité avec peur et ils fuient une pratique dès qu’ils ont vécu une mauvaise expérience. Pour ma part, je considère au contraire qu’une pratique qui engendre de mauvaises expériences a toutes les chances d’être une pratique efficace. La lumière éveille l’ombre et cela est normal. Il ne faut pas fuir à la première difficulté. Il faut juste apprendre à intégrer l’ombre. Lorsqu’une pratique n’engendre que des problèmes alors que vous faites tout votre possible pour accueillir vos ressentis avec compassion, c’est qu’elle est néfaste. Mais c’est finalement assez rare. Le plus gros problème avec les pratiques spirituelles est qu’elles sont souvent maladroites et peu efficaces. Mais elles sont rarement dangereuses en elles-mêmes.

Cet article ne changera probablement pas grand-chose. Le marketing de la peur fait vendre et de nombreuses personnes préfèrent se déresponsabiliser de leurs problèmes plutôt que de les régler. Mais bon, j’aurai donné mon avis une fois de plus.