Comment se libérer de l’hypersensibilité

Pour aller plus loin : Cours de reiki minimax


Le phénomène d’hypersensibilité est central dans la quête spirituelle. Pour ma part, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité il y a un peu plus de 15 ans, c’était dans le but de trouver une solution à ce problème. Vous êtes peut-être dans le même cas de figure. La première année, mes découvertes et mes pratiques m’ont bien aidé à y faire face. Mais ensuite, le problème est revenu encore plus fort. Cette fois encore, vous vivez peut-être la même chose. Tout cela est assez habituel.

Le problème est que nous envisageons souvent ce phénomène de la mauvaise façon. Nous avons tendance à nous considérer comme hypersensibles ou empathes. Non seulement ces qualitatifs ne nous apportent pas de solution, mais ils nous maintiennent dans les problèmes. Plus nous nous définissons selon nos problèmes, plus nous restons dans nos problèmes. Certaines personnes vont jusqu’à glorifier ce phénomène en se racontant que les choses sont ainsi parce qu’elles sont des personnes exceptionnelles.

En réalité, ce problème est uniquement une question de maturité. Nous vivons dans une culture qui ne nous apprend pas à être matures. Lorsque nous ressentons quelque chose de désagréable, nous avons tendance à rechercher une cause extérieure. De ce fait, nous nous remettons peu en question et il est difficile d’évoluer émotionnellement. D’ailleurs, lorsque je parle de maturité, cela n’a rien à voir avec l’âge. La capacité de se remettre en question plutôt que de trouver un coupable n’est pas une question d’âge.

Certes, l’ouverture spirituelle engendre une sensibilité accrue. Mais ce n’est pas la cause du problème. En réalité, l’ouverture spirituelle ne fait que révéler notre manque de maturité émotionnelle.

Bien sûr, il est plus difficile de voir les choses ainsi. Ce n’est pas très glorieux de se dire que nous avons un problème de maturité. Mais il est pourtant intéressant de voir les choses sous cet angle. En effet, l’immaturité est un état transitoire. La maturité est quelque chose qui se développe. C’est donc plus positif de considérer les choses ainsi. Se qualifier d’hypersensible ou d’empathe revient à accepter la situation comme une fatalité.

Comme dépasser ce phénomène ? C’est probablement l’idée que j’ai le plus partagée depuis que j’ai créé ce blog. Mais je vais la répéter encore une fois tellement elle est importante. Il faut comprendre que tout ce que nous ressentons ne vient pas du monde extérieur, mais de nous-mêmes. Par exemple, lorsqu’une personne « me fait du mal », c’est parce que je la juge. En réalité, c’est mon propre jugement qui me fait du mal. Lorsque je suis indifférent à son attitude, je ne ressens aucun mal.

On retrouve cet enseignement dès les premières pages de la bible dans l’histoire d’Adam et Ève. Les premiers humains ont été chassés du paradis lorsqu’ils ont goûté au fruit de la connaissance du bien et du mal. Bien des passages de la bible méritent d’être interprétés, mais celui-ci doit être pris au sens le plus littéral. C’est le fait d’envisager les choses sous l’angle du bien ou du mal qui nous chasse du paradis. Lorsque nous arrêtons de faire cela, nous constatons qu’en réalité, nous ne l’avons jamais quitté.

Développer sa maturité n’est pas une solution miracle qui va régler le problème en cinq minutes. Il s’agit d’un processus qui prend toute une vie. Mais en appliquant le plus possible les principes que je viens de vous décrire, la vie devient de plus en plus simple. Et comprendre que le problème vient de soi et non du monde extérieur est le premier pas nécessaire pour amorcer ce changement.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)