Comment méditer sans s’ennuyer

Pour aller plus loin : L'almanach du bonheur


On me demande souvent, comment méditer, ou comment approfondir l’expérience méditative. Je vois également de nombreuses personnes se mettre à la méditation et abandonner plus ou moins rapidement parce qu’elles s’ennuient.

Il existe deux grandes approches pour aborder la méditation. L’une est tournée vers la conscience et l’autre vers la compassion. Ces deux approches sont souvent opposées, mais c’est idiot puisqu’elles se complètent et s’équilibrent.

Le problème est que la mode actuelle est inspirée de l’approche « conscience ». De ce fait, la manière dont nous envisageons la méditation est généralement maladroite et déséquilibrée.

Depuis quelques années, j’essaye de bricoler un équilibre entre ses deux voies. Mais je viens de trouver la méthode qui me semble parfaite dans l’enseignement du maître zen Thich Nhat Hanh.

L’idée générale est d’être observateur lors de l’inspiration et rempli de compassion lors de l’expiration. Par exemple, j’inspire et j’observe la vie. Puis j’expire et je souris à la vie, j’éprouve de la gratitude d’être en vie… N’hésitez pas à sourire physiquement, car cela aide à susciter la joie.

Il est possible d’utiliser le même système pour traiter nos problèmes, qu’ils soient physiques ou psychiques. J’inspire et j’observe ma douleur. J’expire et je prends soin de ma douleur, je l’entoure de compassion, en quelque sorte, je lui fais un câlin pour la réconforter.

Plus nous observons nos problèmes à la source et plus ils disparaissent. Mais cela est plus facile à dire qu’à faire. Nous avons toujours peur de ce que nous allons éveiller. Mais avec cette approche, plus nous creusons et plus nous nous nimbons de bienveillance. Nous sommes donc beaucoup mieux protégés.

Si avec l’approche centrée sur l’observation seule, vous avez le sentiment de ne pas vivre la méditation en profondeur et que vous vous ennuyez, je vous conseille d’essayer cette méthode qui ouvre la porte de nombreuses explorations.

Chaque été, j’ai pris l’habitude d’approfondir un auteur ou une tradition en lisant trois ou quatre livres en rapport. Je crois que cet été, cela va être Thich Nhat Hanh. Pour l’instant, j’ai lu son livre sur l’enfant intérieur. Mais en réalité, ce livre est assez complet et va bien au-delà du sujet de l’enfant intérieur.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)