Archives de catégorie : Enseignements reiki

Nouvelles méditations guidées

Formation en gendai ki reiki


Lorsque j’ai créé le reiki thêta (c’est-à-dire, des méditations guidées pour accompagner la pratique du reiki), j’ai trouvé que le reiki japonais contenait trop de gesticulations pour bien s’adapter à ce système.

Depuis ce début d’année, j’enseigne le reiki japonais à distance. Je donne donc des initiations à distance. Et lorsqu’on a pris l’habitude de pratiquer avec des méditations guidées, on trouve cela dommage de s’en priver.

J’ai donc créé des méditations guidées qui reprennent les protocoles d’Hiroshi Doi, en visualisation. Je les ai créées pour mon propre usage, tout en me disant qu’elles pourraient vous être utiles. Vous pouvez les utiliser si vous souhaitez pratiquer l’auto-initiation pour renforcer votre connexion à l’énergie et aux symboles avec les protocoles japonais. Et vous pouvez également les utiliser pour donner des initiations à distance.

Ces méditations fonctionnent de la même manière que celles proposées dans le reiki thêta. Vous pouvez les utiliser en auto-initiation, en considérant que « votre double » désigne une visualisation de vous-même. Et vous pouvez également les utiliser pour donner des initiations à distance en considérant que « votre double » désigne la personne distante.

Ces protocoles s’adaptent plutôt bien pour l’auto-initiation. Contrairement aux protocoles occidentaux, la version du reiki I n’utilise pas de symboles, ce qui simplifie la manœuvre pour une personne qui débute. Et ensuite le protocole pour chaque niveau utilise uniquement les symboles propres au niveau. Il est donc également beaucoup plus simple d’évoluer dans ce système.

J’ai créé une mise à jour dans sendowl (l’outil qui me permet d’envoyer les fichiers nécessaires aux personnes qui suivent ma formation). Donc si vous êtes déjà inscrit, vous avez reçu un lien pour télécharger cette mise à jour.

Si vous n’êtes pas encore inscrit à cette formation, vous pouvez le faire sur cette page.

Réflexions sur la dynamique de l’initiation

Formation en gendai ki reiki


Le système initiatique du gendai reiki est assez différent des autres reiki.

On reçoit trois initiations sans les symboles, lors du reiki I.
On reçoit trois initiations lors du reiki II, une par symbole.
On reçoit une initiation lors du reiki III avec uniquement le symbole du maître.
Et comme dans cette forme de reiki, il n’y a pas de symbole supplémentaire pour le reiki IV, on reçoit une initiation de rappel, avec tous les symboles.

Dans la formation à distance que je propose, je m’inspire du reiki d’Hiroshi Doi. Mais il ne s’agit pas de gendai reiki. Il s’agit de gendai ki reiki. Le système initiation que j’utilise est donc un peu différent. Je me base sur les protocoles d’origine et je les utilise en visualisation. Mais je donne une seule initiation par niveau.

Au reiki I, je donne une initiation sans les symboles.
Au reiki II, je donne une initiation qui combine les trois initiations du gendai reiki avec les trois symboles.
Au reiki III je donne une initiation avec uniquement le symbole du maître.
Au reiki IV, je donne une initiation globale avec tous les symboles. Mais je trouve que le protocole reiki IV du gendai reiki est un peu trop expédiée et j’utilise le protocole des niveaux un à trois adaptés avec les quatre symboles.

Mon choix pour le reiki II ne vous étonne probablement pas. Plutôt que de donner trois initiations d’affilé, j’en donne une trois fois plus longue.

Mon choix pour le reiki IV est également facile à comprendre. Dans le protocole reiki IV original, il n’y a que 6 canalisations de symboles. Le symbole du maître sur la tête, le premier symbole sur les deux premiers chakras, le second symbole sur les chakras trois et quatre, le troisième symbole sur les chakras cinq et six, à nouveau le symbole du maître sur la tête, puis au niveau du coccyx. Dans ma version, il y a 36 canalisations de symboles (les quatre symboles sur les neuf points utilisés dans le protocole du gendai reiki pour les niveaux un à trois). Il est bien évident que plus je prends du temps pour canaliser les symboles et plus vous avez le temps de recevoir l’énergie. J’aurais pu utiliser le protocole original et canaliser les symboles pendant 3 minutes au lieu de trente secondes, mais selon mon expérience, il est plus facile de rester correctement concentré lorsqu’on active régulièrement un nouveau symbole.

Pour le reiki III, il n’y a rien de spécial à dire vu que je reste proche de la méthode traditionnelle que j’adapte à distance.

Mais pour le reiki I, vous vous demandez probablement pourquoi j’ai choisi de ne donner qu’une initiation.

Avant de commencer à enseigner professionnellement, j’ai fait de nombreuses expériences autour de l’initiation reiki, en présence, puis à distance. En présence, j’ai commencé à pratiquer comme les maîtres qui enseignent le reiki de manière industrielle. J’entends par là, les personnes qui animent des stages avec 10 ou 15 personnes et qui expédient les initiations en 2 minutes.

Ayant des amis avec une certaine sensibilité énergétique, cela m’a permis d’avoir un retour sur ce qui fonctionne ou pas. Je me suis rendu compte qu’avec les initiations sans contraction du point hui yin, il ne se passe pas grand-chose. C’est assez logique, puisqu’en deux minutes, on ne transmet finalement qu’assez peu d’énergie. Il faut du temps pour que l’énergie reiki s’installe. On s’en rend bien compte lorsqu’on pratique un traitement.

Par contre, après une initiation « hui yin », quel que soit le protocole utilisé, une personne sensible à l’énergie se sent un peu ivre. Dans son livre, Diane Stein va dans ce sens et considère que la contraction du point hui yin est le moteur de l’initiation.

Plus tard, j’ai pratiqué les initiations à distance sans contraction du point hui yin, mais en prenant mon temps pour canaliser l’énergie reiki et les symboles. Et je me suis rendu compte que c’était également une méthode efficace.

J’ai alors commencé à remettre en question les initiations « hui yin ». La contraction du point hui yin est similaire au mula bandha du yoga qui stimule la kundalini. Cette énergie est à l’opposé de la passivité du reiki.

Certains enseignants prétendent qu’il faut être initié pour être capable de canaliser le reiki, qu’il faut recevoir la véritable énergie de Mikao Usui… Et pourtant, ils n’utilisent même pas l’énergie reiki lors de leurs initiations !

Ensuite, lorsque j’ai donné des initiations en présence, j’ai utilisé mon expérience à distance en prenant du temps pour canaliser l’énergie et les symboles, sans contraction du point hui yin. Et le résultat est finalement bien plus satisfaisant ainsi.

Bien sûr, une personne qui enseigne le reiki de manière industrielle ne peut pas prendre 20 ou 30 minutes pour donner une initiation. Mais s’il vous arrive de donner des initiations en petit comité, vous pouvez en faire l’expérience. Ne prenez pas trop votre temps lorsque la personne a les bras en l’air. Mais chaque fois que la position est confortable, prenez du temps pour bien transmettre les symboles.

Pour en revenir au sujet de départ, Hiroshi Doi anime des stages de reiki I en 3h. Il est évident qu’il donne les initiations à la chaîne. Accessoirement, comme il n’y a pas de contraction du point hui yin dans le gendai reiki, ce type d’initiation est seulement un placebo. Je ne dis pas cela pour dénigrer cette situation. Le propre d’un placebo est qu’il est parfois efficace. Mais plutôt que de vous donner trois initiations de 2 minutes, je vous donne une seule initiation bien plus longue et le résultat ne peut être que meilleur, car la transmission d’énergie a le temps de se produire.

Comment utiliser n’importe quel protocole d’initiation reiki, à distance ou pour soi-même

Formation en gendai ki reiki


Il existe une multitude de manières de donner des initiations reiki, que ce soit en présence, à distance ou en auto-initiation. Dans cet article, je souhaite répondre à une question qui m’a été posée à ce sujet.

Avant d’aller plus loin, je vous rappelle que je donne une nouvelle formation de reiki (avec initiation à distance et diplôme) basée sur les manuels d’Hiroshi Doi. J’attire votre attention sur le fait que les places de la formation premium sont limitées.

La technique par visualisation est très pratique pour utiliser, à distance, un protocole d’initiation en présence. Lorsque j’ai commencé à enseigner à distance il y a un peu plus de dix ans, j’ai naturellement utilisé cette méthode. Elle permet de mémoriser un seul protocole et de l’utiliser à distance.

En pratiquant ainsi, j’ai appris à prendre mon temps pour canaliser les symboles. Au lieu de donner des initiations en deux minutes, comme cela se fait dans le reiki industriel, j’ai pris l’habitude de donner des initiations beaucoup plus longues.

J’ai obtenu d’excellents résultats en pratiquant ainsi. Je n’imaginais même pas qu’il était possible de vivre de telles expériences. Et bien entendu, j’ai souhaité reproduire ce type d’expériences dans un autre contexte que celui des initiations à distance.

Je connaissais plusieurs protocoles d’auto-initiation, mais bizarrement, personne ne semblait utiliser la visualisation dans ce contexte. J’ai donc essayé d’utiliser la technique par visualisation, sur moi-même. Cela m’a permis de bénéficier de toute l’expérience que j’avais acquise avec l’initiation à distance, dans une pratique solitaire. Et c’est devenu ma technique d’auto-initiation préférée.

Concrètement, c’est très simple. Au lieu de visualiser que l’on donne une initiation à une personne distante, on visualise un double de soi-même à qui on donne une initiation.

Au final, la technique par visualisation possède tous les avantages. Elle permet de mémoriser un seul type de protocole et de l’utiliser dans toutes les situations. Et avec un peu d’expérience, elle donne des résultats vraiment étonnants.

Si vous découvrez ce site et que vous n’avez jamais entendu parler d’auto-initiation reiki, c’est une pratique qui peut être utilisée de deux manières. Elle a été popularisée aux États-Unis par William Lee Rand qui la présente comme une technique pour que les maîtres reiki puissent renforcer leur connexion à l’énergie. Les gens qui ont importé le reiki de William Lee Rand en France ont décidé de ne pas partager cette pratique, probablement car ils ont peur de donner trop de liberté à leurs élèves. Puis elle a été popularisée par Judith Conroy en tant que technique d’auto-apprentissage du reiki.

Le reiki en théorie et en pratique

Formation en gendai ki reiki


C’est un sujet que j’ai déjà développé, mais je reçois beaucoup de questions autour de cela en ce moment et c’est peut-être une bonne idée d’y revenir.

De nombreux enseignants envisagent le reiki d’une manière assez schématique. Leur vision du reiki me fait penser à de la litRPG. Ce style de littérature fantastique reprend les concepts du jeu de rôle. Les héros possèdent un niveau chiffré. Ils sont conscients de posséder ce niveau. Ce niveau peut augmenter de diverses manières. Cela débloque des pouvoirs propres à chaque niveau.

De la même manière, de nombreux enseignants reiki vous expliqueront qu’au niveau I, il va se passer ceci, au niveau II cela… Dans le reiki, cette description schématique vient de la volonté de créer un produit standardisé. Et c’est toujours vendeur de promettre de nouveaux super-pouvoirs à chaque niveau.

Le problème est que cette standardisation du reiki n’est pas basée sur l’expérience. Dans les faits, l’expérience ne se déroule pas selon ce système. En réalité, le cheminement spirituel est tellement chaotique et différent d’une personne à l’autre, il est impossible de le modéliser d’une manière standard.

Comme si ce problème ne suffisait pas, les enseignants qui partagent le reiki ainsi sont très dogmatiques. Si vous leur racontez votre expérience et qu’elle ne rentre pas dans leur schéma, plutôt que de remettre en question leur schéma, ils vont contredire votre expérience.

Pour ma part, j’ai appris à canaliser l’énergie universelle par imposition des mains (je pose les mains, j’observe et je suis juste canal) deux ans avant d’être initié au reiki. Et aucune initiation au reiki ne m’a aidé à améliorer cette capacité.

En réalité, en matière d’énergie, on peut atteindre son niveau « maximum » en quelques semaines avec la bonne méthode. C’est pour cela que je vous incite à pratiquer l’imagination tactile. Parce que selon mon expérience et selon ce que j’ai pu observer autour de moi, cette technique fait toute la différence entre les personnes qui atteignent rapidement leur niveau maximum et celles qui ne l’atteignent jamais.

Le vrai cheminement spirituel ne consiste pas à développer sa capacité énergétique (ou autres super-pouvoirs) au fil des années. Encore une fois, cela peut se faire en quelques semaines. Le vrai cheminement spirituel consiste à développer l’acceptation de soi pour vivre dans la lumière sans souffrir des prises de conscience que cela engendre. Tout de suite, c’est moins vendeur. Mais au moins, cette affirmation concorde avec la réalité.

De toutes les initiations reiki que j’ai reçues, une seule a entraîné un résultat flagrant. En réalité, nous avions pratiqué des traitements de groupe pendant un week-end. Il y avait une telle énergie, je ne suis pas persuadé que l’initiation en elle-même y soit pour quelque chose.

Cette expérience m’a propulsé dans un état de conscience stable et lumineux et grâce à des auto-traitements quotidiens, je suis resté ainsi pendant trois mois. Mais ma capacité à canaliser l’énergie est restée la même.

J’ai associé à tort cette expérience lumineuse à l’initiation reiki. Mais lorsque j’ai souhaité recevoir le reiki II, j’ai vécu spontanément cette même expérience, 6 mois avant de recevoir l’initiation. Lorsque j’ai reçu l’initiation, il ne s’est rien passé. Et 6 mois plus tard, en pratiquant quotidiennement des traitements dans le passé, cette expérience est revenue.

C’est alors que j’ai cherché un moyen de vivre cette expérience d’une manière plus systématique et que j’ai découvert l’auto-initiation. Au départ, j’ai utilisé l’auto-initiation pour retrouver cette expérience. Cela a fonctionné ainsi un temps. Mais au fond, ce n’est pas la bonne méthode. Encore une fois, il est facile d’aller dans la lumière. Le vrai problème est que nous avons peur des conséquences et que nous nous l’interdisons.

Cela peut sembler paradoxal, mais aujourd’hui, pour retrouver cet état de conscience lumineux que j’ai associé pendant un temps à l’initiation reiki, puis à l’auto-initiation, j’ai besoin de m’accomplir dans ma vie sur terre. Aucune expérience purement spirituelle ne provoque un état aussi stable. C’est probablement ce phénomène que les alchimistes qualifient de coagulation.

En conclusion, si vous souhaitez vivre pleinement le reiki, faites votre expérience et ne vous attendez pas à ce qu’elle ressemble totalement à l’histoire d’un autre. Surtout lorsque cette histoire n’est basée sur aucune expérience réelle.

Quatre idées fausses sur le reiki partagées par la majorité des enseignants

Formation en gendai ki reiki


Jusqu’à vendredi soir (le 27/11/2020), je vous propose une réduction sur tout le contenu payant du site. Cliquez ici pour en savoir plus.

Depuis quelques années, de plus en plus de gens ont du mal à apprendre le reiki. C’est un sujet que j’ai déjà évoqué plusieurs fois. De nombreuses personnes apprennent le reiki. Elles ne ressentent rien. Elles ne comprennent pas intérieurement ce qu’il faut faire. Certaines personnes multiplient les stages et les enseignants. Elles pratiquent religieusement, mais rien ne se passe.

Dans cet article, je vais contredire quatre idées communément enseignées dans le milieu du reiki. Si vous avez du mal à progresser dans la pratique du reiki, cet article va certainement vous aider à débloquer la situation.

Si vous êtes expérimenté, mais que vous avez l’impression de ne pas saisir tout le potentiel du reiki, je vous conseille également de lire cet article.

Première idée fausse

« Entrer dans le monde de l’énergie est difficile. Mais grâce à l’initiation reiki, cela devient facile. Il faudrait travailler une vie entière pour arriver au même résultat sans initiation. »

En réalité, entrer dans le monde de l’énergie est facile avec la bonne méthode. Mais l’initiation reiki n’est pas une bonne méthode. Les gens qui débutent leur pratique énergétique avec une initiation reiki ont généralement beaucoup de mal à ressentir quelque chose et à comprendre ce qu’ils font.

La meilleure méthode que j’ai trouvée pour entrer dans le monde de l’énergie repose sur l’imagination tactile. Vous pouvez par exemple utiliser la seconde technique du reiki thêta classique ou faire une recherche sur internet pour trouver des pratiques d’imagination tactile. Après quelques semaines de pratique quotidienne, votre corps énergétique va entrer en expansion. Vous allez ressentir des vibrations intenses et vous allez avoir le sentiment de voler.

Ces dix dernières années, j’ai échangé avec des centaines de personnes et j’ai pris conscience d’une chose. Dans le domaine de l’énergétique, il existe deux types de personnes. Celles qui ont vécu cette expérience et les autres. Celles qui ont vécu cette expérience ont une conscience claire de l’énergie. Et les autres se contentent de ressentis faibles et subjectifs. Même si cela fait des années que vous pratiquez le reiki, si vous n’avez jamais vécu cette expérience d’expansion énergétique, je vous conseille la pratique de l’imagination tactile. Vous allez être étonné du résultat.

Seconde idée fausse

« Le seul moyen de canaliser l’énergie universelle est de recevoir une initiation reiki. »

Cette affirmation est ridicule. Comment a fait la première personne qui a canalisé l’énergie universelle ? En réalité, il suffit de canaliser l’énergie de manière passive. Le moyen le plus simple pour apprendre à canaliser l’énergie universelle est de poser les mains sur votre corps avec l’intention de canaliser de l’énergie. Ensuite, il faut laisser faire et être seulement observateur (canal) de l’énergie qui s’écoule spontanément.

Si vous avez vécu l’expérience d’expansion énergétique dont je parlais plus haut, en suivant le protocole de l’auto-traitement reiki, vous maîtriserez ce mode de canalisation énergétique en quelques jours.

Troisième idée fausse

« Il est difficile d’envoyer de l’énergie à distance, mais grâce aux symboles reiki, c’est beaucoup plus facile. »

En réalité, toujours avec la bonne méthode, il est plus facile d’envoyer de l’énergie à distance que d’utiliser correctement un symbole. C’est au contraire votre expérience des pratiques à distance qui vous permettra de mieux comprendre comment canaliser un symbole.

Commencez par apprendre à canaliser l’énergie universelle vers votre corps, sans utiliser les mains. Comme pour l’auto-traitement classique, formulez mentalement votre intention de canaliser de l’énergie sur chaque position. Mais ne posez pas les mains et observez l’énergie qui s’écoule. C’est plus difficile de pratiquer sans les mains. Cela demande une plus grande qualité d’attention. Si vous restez attentif une minute par position, c’est déjà pas mal.

Lorsque vous saurez faire cela, vous serez capable de diriger l’énergie universelle vers n’importe quel but, concret, abstrait, distant, passé, futur… Il suffit de formuler votre intention et de canaliser de l’énergie vers votre but, en utilisant la compétence intuitive que vous avez développée en canalisant l’énergie sans les mains. Vous pourrez par exemple traiter un traumatisme passé ou insuffler de l’énergie dans un souhait pour aider sa manifestation.

Quatrième idée fausse

« Il suffit d’activer un symbole et il fonctionne tout seul. Plus vous activez de symboles à la suite et mieux c’est. »

En pratiquant ainsi on ne perçoit pas vraiment de différence lorsqu’on utilise les symboles. C’est pour cela que de nombreuses personnes abandonnent leur utilisation. Elles pensent que les symboles sont des roulettes d’entraînement et qu’elles n’en ont pas besoin.

En réalité, il ne suffit pas d’activer un symbole. Il faut également prendre le temps de canaliser son énergie. Visualisez le symbole puis répétez mentalement trois fois son nom pour l’activer. Ensuite, observez l’énergie du symbole qui s’écoule. Dans un premier temps, vous manquerez probablement de discernement spirituel et vous ne verrez pas la différence, avec ou sans symbole. Mais cela viendra avec l’expérience.

L’utilisation correcte des symboles va vous faire entrer dans la plus haute dimension de l’énergie. Avec les années d’expérience, en enchaînant la canalisation des différents symboles pendant assez longtemps au cours d’une même pratique, vous pourrez vivre des expériences contemplatives identiques au samadhi des yogis. C’est par exemple le but des auto-initiations du reiki thêta. Pour ma part, ma préférée est l’initiation reiki IV du reiki thêta avancé.

Conclusion

Tout ce que je décris vous semble peut-être très différent du reiki ordinaire. Je ne vous demande pas de me croire. Je vous demande d’essayer et de faire votre propre expérience. En suivant ces conseils, vous n’aurez plus besoin de croire qui que ce soit. Vous ferez rapidement votre propre expérience.

Pratiquez l’imagination tactile et si vous êtes assidus, dans quelques semaines, vous verrez le résultat par vous-mêmes.

Pratiquez l’auto-traitement sans les mains et dans quelques semaines, vous verrez que vous comprendrez beaucoup mieux comment fonctionnent les pratiques à distance.

Pour la pratique avec les symboles, vous n’observerez pas forcément de résultats immédiats. Mais avec un peu de persévérance, cela finira par venir.