Utilisation des archétypes : l’ombre

Découvrez le reiki thêta


J’ai décrit brièvement la théorie des archétypes dans un précédent article. J’ai ensuite abordé le travail sur la persona. Cet article est consacré au travail sur l’ombre, bien plus souvent évoqué que celui sur la persona, même s’il est rare qu’une méthode concrète soit donnée.

L’ombre correspond à l’inconscient personnel. Le principal problème causé par la persona est de chercher son bonheur à travers les autres. Le principal problème causé par l’ombre est au contraire de chercher les causes de son malheur dans le monde extérieur. On parle d’identification dans le premier cas et de projection dans le second.

Sans même entrer dans les notions d’attraction qui peuvent s’appliquer ou non, lorsque l’adversité nous affecte, ce n’est pas la chose extérieure qui est source de notre problème, mais notre propre négativité. Une personne capable de rester positive même lorsque la situation est difficile ne sera pas affectée par le monde extérieur. Et si nous n’avons pas le contrôle des événements, nous avons le pouvoir de cultiver notre humeur, par exemple par la pratique régulière du reiki.

Il est difficile d’accepter que notre perception du monde n’est pas le monde, mais une projection de notre état intérieur sur le monde, et qu’en changeant notre humeur, notre perception du monde change radicalement. Il est plus facile d’accuser l’autre. Mais même lorsque celui-ci a tort, ce qui est avant tout en notre pouvoir, ce n’est pas de changer l’autre, mais de changer notre humeur. Ce qui n’empêche pas de communiquer lorsque cela semble nécessaire ou de mettre à l’écart les personnes qui abusent. Parfois, la négativité que nous ressentons peut nous apprendre quelque chose sur nous-mêmes, d’autres fois elle nous montre juste que notre humeur part à la dérive.

La démarche pour se dépêtrer de l’ombre est donc de prendre l’habitude de toujours se recentrer sur soi, quoi que nous ressentions de négatif. Dans de nombreuses situations, cela ne nous semble pas naturel. Il s’agit en réalité d’un mécanisme de défense qui montre que nous sommes sur la bonne voie. Même si parfois le réflexe de projection est plus fort et nous y succombons, il est important de s’engager, de se dire que cela est possible. Plus nous développons cette habitude de recentrage sur soi, et plus cela devient facile.

Il est essentiel de développer cette habitude. Ne pas le faire est le seul véritable danger de la spiritualité. De nombreuses personnes s’ouvrent spirituellement, commencent à régler des choses dans leur vie, puis se trouvent de plus en plus agitées. Celles qui prétendent qu’elles sont agitées parce qu’elles ressentent les émotions d’autrui (ou toutes autres raisons extérieures) ne s’en sortent jamais. Certaines délaissent la spiritualité, d’autres se racontent des histoires spirituelles et évitent les pratiques qui pourraient véritablement changer leur vie.

archetype-ombre
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)