Un peu de lecture pour les vacances

Une nouvelle manière de pratiquer le reiki


J’ai plusieurs fois fait allusion à la spiritualité orthodoxe. Si le sujet vous intéresse, voici quelques livres qui peuvent vous en apprendre plus.

Les récits d’un pèlerin russe (anonyme)

Je ne sais pas quelle est l’historicité du pèlerin de cette histoire. Ce qui est sûr, c’est que ce livre reprend tous les codes du roman russe de l’époque. C’est un récit populaire à la fois simple et lumineux qui nous emmène dans la Russie du XIXe siècle. Il donne les bases de la pratique hésychaste. Et il incite à s’intéresser à la philocalie. Je pense d’ailleurs que ce livre a été écrit pour montrer qu’il n’y a pas besoin d’être un intellectuel pour s’intéresser à la théologie.

La petite philocalie (collectif d’auteurs)

L’orthodoxie n’a d’orthodoxe que le nom. En réalité, sa théologie a toujours été assez libre. Les startsy (starets, startsy au pluriel, signifie « vieux » en russe et désigne les érudits orthodoxes) n’adhèrent pas à un système de pensée unique et formaté. Ils ont au contraire toujours eu une certaine liberté de pensée. La philocalie est un recueil de théologiens qui s’est constitué assez tard (en 1782) et qui compile des auteurs ayant écrit entre le IVe et XVe siècle. Ce qui est intéressant, c’est que ses auteurs ne sont pas portés sur le dogmatisme. Quand un auteur affirme que telle position est plus favorable à la pratique hésychaste, un autre vient quelques siècles plus tard pour dire que la posture n’a pas d’importance. La petite philocalie est une bonne introduction à la philocalie. Elle a le mérite de tenir dans un petit livre de poche. Son accès est facile, malgré le fait qu’elle exprime de nombreux mystères et qu’elle mérite de nombreuses relectures.

Écrits sur l’hésychasme (Jean-Yves Leloup)

Jean-Yves Leloup est un théologien orthodoxe contemporain. Ce livre exprime donc une approche plus actuelle de la mystique orthodoxe. Il contient des pratiques, par exemple, les méditations du père Seraphim, un ermite du mont Athos. Il contient également des réflexions théologiques plus poussées. Encore un livre facile d’accès sur certains aspects et nécessitant un temps d’assimilation sur d’autres.

La voie du silence (Michel Laroche)

Michel Laroche est également un théologien orthodoxe contemporain. Contrairement aux livres précédents, celui-ci est plus difficile d’accès. Si vous pensez que le mot « apophatique » désigne une maladie, évitez ce livre. Sinon, c’est une très bonne introduction à la non-dualité orthodoxe. En fait il existe deux manières de tendre vers l’absolu. La voie positive qui consiste à unir toutes les dualités. Le système des archétypes de Jung est un exemple moderne de voie positive. J’ai une extériorité, mais aussi une intériorité. J’ai une part consciente, mais aussi une part inconsciente. Je suis masculin, mais aussi féminin. J’ai une dimension personnelle, mais aussi une dimension collective. Et enfin, je suis limité, mais aussi illimité. La voie négative, que l’on qualifie d’apophatique consiste au contraire à considérer que rien de ce que l’on connaît est absolu. L’absolu est donc l’inconnaissance suprême. C’est le « ni ceci ni cela » de l’hindouisme. Ce livre se concentre sur la voix négative dans l’orthodoxie.

simonos-petras
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)