Reiki à distance ou reiki en présence ?

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Une personne m’a demandé si à un certain niveau, il n’est pas préférable d’apprendre le reiki en présence. En réalité, cette question repose sur un débat multimillénaire qui va bien au-delà du reiki.

Doit-on apprendre la spiritualité de la bouche d’un maître ou peut-on se contenter d’écrits ? Autre manière de poser la question, la spiritualité doit-elle rester du domaine tribal en se basant uniquement sur la parole ou peut-elle profiter de la « modernité » de l’écriture ?

Dans le bouddhisme, cette question fait débat depuis son premier siècle d’existence. Et l’histoire nous montre que sans l’écriture, tous les courants spirituels anciens auraient disparu au cours du temps.

Derrière ce débat, il est question de rareté de l’information. Plus une chose est rare et plus il est possible de la vendre à un prix élevé. Dans un contexte oral, l’information est rare. Au temps des copistes, elle l’était encore un peu. Avec l’imprimerie, elle a commencé à devenir abondante. Et avec internet, elle est omniprésente. Cette volonté de créer une fausse rareté est donc de plus en plus ridicule.

Malgré cela, de nombreuses personnes refusent l’idée que l’écriture possède la même capacité de transmission que la parole. Selon ces personnes, la parole est vivante et les écrits sont morts. C’est un peu comme certains rastas qui pensent qu’ils vont être en mauvaise santé s’ils mangent des aliments surgelés. Chacun a le droit d’avoir ses propres croyances, mais il ne faut pas espérer les imposer à tout le monde lorsqu’elles sont complètement décalées de notre époque.

Les traditions initiatiques constituent un moyen classique de s’opposer à l’écriture. La plupart d’entre elles justifient leur existence en avançant des prétextes énergétiques objectivement invérifiables. Mais dans les faits, aucune tradition initiatique sans écrits ne peut perdurer.

L’écriture nous permet d’avoir les meilleurs maîtres, même lorsqu’ils sont morts depuis des siècles. Et grâce à l’utilisation d’écrits, il est possible de « creuser » dans un enseignement, alors que la parole reste plus superficielle.

Dans le reiki qui se diffuse depuis moins de quarante ans, personne n’est d’accord sur le tracé des symboles. Si Takata n’avait pas laissé une version écrite des symboles, nous ne saurions pas quelle est leur forme traditionnelle.

Et lorsqu’on lit le livre d’Haberly, on se rend compte que l’enseignement de Takata est très différent de tout ce qui se fait aujourd’hui dans le reiki. Et même si cette forme de reiki est souvent dénigrée depuis la mode du reiki japonais, on y trouve une profondeur qui a disparu de l’enseignement oral actuel.

Avec le développement des réseaux sociaux, de plus en plus de personnes apprennent le reiki à distance pour avoir un manuel et un suivi. Et lorsqu’elles complètent par une formation en présence, c’est pour avoir un diplôme reconnu par la « communauté » reiki.

Après ce que je viens d’expliquer, cela est plutôt logique. Le petit monde du reiki en présence repose sur des valeurs tribales. C’est pour cela que les personnes qui fréquentent ce milieu sont plus intéressées par le fait d’appartenir à une tribu que par l’enseignement qu’elles vont y recevoir.

Pour ma part, plus j’ai avancé dans l’étude du reiki et plus j’ai dû me reposer sur des enseignements écrits. Pour donner un exemple, mon enseignant en présence était incapable d’expliquer comment canaliser un symbole. Il donnait un protocole formel, pas vraiment fonctionnel et il fallait s’en débrouiller. C’est en lisant le livre de Diane Stein que j’ai compris comment pratiquer efficacement avec les symboles.

Donc ma réponse est non. Ce n’est pas parce qu’on cherche à approfondir le reiki qu’une formation en présence est nécessaire. La personne avec qui j’ai eu les échanges les plus intéressants sur le reiki n’a jamais fait de stages en présence. Par contre, elle a lu de nombreux livres et suivi de nombreuses formations en ligne. Elle a développé sa vision du reiki sur sa propre expérience, confrontée à de nombreux sons de cloche.

Malgré tout ce que je viens de dire, je ne suis pas contre l’enseignement en présence. Chacun a sa propre sensibilité. Et certaines personnes seraient incapables de pratiquer le reiki si on ne leur avait pas montré les choses au moins une fois. Cet article s’adresse uniquement aux personnes qui ont commencé leur apprentissage à distance, qui se sentent bien ainsi et qui se demandent si elles pourraient aller plus loin avec une formation en présence.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)