La place de la libération de l’ego

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


Une personne m’a demandé de préciser ma vision des choses sur la libération de l’ego. Doit-on se libérer de l’ego et rechercher un ego stable ? Cette personne m’a donné l’exemple du tao, mais il existe de nombreuses autres traditions où cette notion d’ego stable existe.

J’ai déjà beaucoup parlé des traditions d’éveil et de leurs limites. Je ne vais pas encore développer ces idées dans cet article. En résumé, ces traditions défendent des principes qui sont vrais, mais elles manquent d’équilibre.

Effectivement, vu de l’absolu notre monde est insignifiant. Le problème est que nous vivons sur terre. Nous avons besoin de manger, de dormir, de nous abriter, de nous entraider.

Se souvenir de l’insignifiance du monde est d’une grande aide lorsqu’il s’agit de se détacher de la souffrance ou de pardonner. La rencontre avec l’absolu (ou la disparition de l’ego, qui est une autre manière de dire la même chose) nous illumine. Elle nous rend plus conscients. Elle nous ressource.

Mais sans équilibre, elle ne nous aide pas à vivre sur terre. Au contraire, elle nous incite à être négligents vis-à-vis du confort de base, de notre sécurité et parfois de notre survie.

Il faut se rappeler que cette expérience est toujours temporaire et qu’ensuite, nous revenons dans le monde. Les personnes qui oublient cela se racontent des histoires. Au final, elles ne se libèrent de rien du tout.

La libération de l’ego n’est pas une fin en soi. Mais ce n’est pas non plus quelque chose qu’il faut laisser de côté. De nombreuses personnes trouvent les traditions d’éveils irréalistes et abandonnent la recherche de l’absolu. Mais sans recherche d’absolu, la spiritualité n’est que du folklore.

À un certain stade, il est habituel d’avoir peur de la disparition de l’ego. On peut dire que la lumière éclaire l’ombre. Mais on peut également dire que nous nous identifions trop à notre individualité. Nous assimilons la disparition de l’ego à la mort. Et après chaque expérience spirituelle, l’ego fait de la résistance.

De ce fait, certaines personnes développent une peur de l’amour, de l’orgasme… C’est ici que l’idée d’un ego équilibré intervient.

La libération de l’ego n’est pas une fuite du monde comme de nombreuses personnes l’envisagent. Son but est de nous régénérer pour revenir encore plus vivants dans le monde.

Lorsque je parle d’équilibre, il n’existe pas de recette universelle. C’est à chacun de trouver son équilibre. Certaines personnes seront plus dans le détachement. D’autres seront plus dans le monde.

Il faut essayer de nombreux déséquilibres avant de trouver la recette qui nous convient. Il est habituel de transformer la quête spirituelle en fuite du monde devant les difficultés de la vie. Jusqu’au jour où nous prenons conscience du problème et nous cherchons un nouvel équilibre.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)