Comment aborder la non-dualité

Découvrez le reiki thêta


Dans un précédent article, j’ai évoqué le piège des enseignements non dualistes.

En fait, la plus grosse erreur que l’on peut faire est de croire que les enseignements non dualistes sont faits pour nous permettre de découvrir la non-dualité. En réalité, la majorité de ces enseignements ont pour but de nous aider à vivre avec lorsque nous l’avons déjà trouvé.

Après avoir découvert la perfection qui anime ce monde, il est au départ difficile de vivre dans le monde. Mais en réalité, ce sentiment est une illusion que les enseignements non dualistes permettent de dépasser.

La plupart des personnes qui se tournent vers la non-dualité aimeraient bien décoller, même si elles ne se formulent pas forcément les choses en ces termes. Mais les enseignements non dualistes ne sont pas un réacteur, mais plutôt un train d’atterrissage.

Pour trouver la non-dualité, il suffit de court-circuiter la dualité. La méthode la plus commune est d’éprouver de l’amour dans l’adversité. C’est la symbolique du lotus qui s’épanouit dans l’eau croupie.

Cette adversité peut être créée artificiellement. C’est le principe de l’ascétisme. Mais je pense que l’ascétisme est une affaire de vocation. Le plus souvent, il est source de tensions. Pour la plupart d’entre nous, l’adversité naturelle est bien suffisante.

Beaucoup de personnes ont compris l’importance de l’amour et pourtant, elles ne « décollent » pas. Pourquoi ? Le problème est que l’amour ne se situe pas dans la tête, mais dans le cœur. Se raconter l’amour est une chose. Le vivre en est une autre.

La plupart des gens pensent que la non-dualité est une spécificité orientale. Mais en réalité, nous avons une tradition occidentale très développée. Elle prend naissance dans la philosophie grecque. Aristote était un maître de la pensée non dualiste. Sa pensée, commentée par Averroès, a fortement influencé la théologie et la mystique « monothéiste ».

Cette tradition est plutôt méconnue. C’est dommage parce qu’elle nous est plus accessible que les traditions orientales. Je me suis intéressé à l’hindouisme à une certaine époque. Mais pour quelqu’un qui n’est pas né dedans, cela reste toujours un peu lointain.

Si vous souhaitez aller plus loin et que vous n’êtes pas totalement rongé par la christianophobie, je vous conseille de lire et relire la petite philocalie.

La philocalie est un recueil de théologiens qui ont écrit depuis l’antiquité jusqu’à la fin du moyen âge. La petite philocalie est un extrait de la grande, qui contient tout ce qui se rapporte à la prière du cœur.

En résumé, la petite philocalie nous incite à dépasser les mots, et à vivre notre spiritualité dans le cœur, plutôt que dans la tête.

hesychasme-gregoire-palamas
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)