Sur l’efficacité du reiju

Découvrez le reiki thêta


Une question m’a été posée au sujet de l’efficacité du reiju en tant qu’initiation. En effet, le reiki japonais a conservé un système initiatique « classique ». Le reiju est utilisé uniquement en complément par Hiroshi Doï lors de ses rencontres mensuelles avec ses élèves.

Selon la légende, le système initiatique a été mis en place par Hayashi. Toujours selon la légende, Usui ne pratiquait que le reiju, et le gakaï en fait de même. Mais il ne s’agit que d’une légende. En réalité, le reiju est inspiré de la technique du traitement court de Barbara Ray. Cette pratique n’a au départ rien d’initiatique.

Cependant, certains enseignants « traditionalistes » ont voulu faire comme la légende et ont remplacé les initiations par des reiju. Ce qui peut prêter à sourire, c’est qu’au nom de la tradition, ils font leur petite cuisine personnelle. C’est souvent ces mêmes enseignants qui bannissent les protocoles du traitement et misent sur le « tout intuitif ».

Mais autant concernant le « tout intuitif », j’ai eu de nombreux retours négatifs, je n’en ai jamais eu sur le remplacement de l’initiation par le reiju. Visiblement, les personnes qui ont appris le reiki ainsi ont l’air satisfaites.

Le plus étonnant dans cette histoire, c’est que cela fonctionne alors que le protocole du reiju est au départ un traitement court ! On peut se dire que c’est surtout l’intention qui compte.

Mais en réalité, ce n’est pas seulement une histoire d’intention. Lorsqu’il y a don d’énergie, quels que soient le protocole et l’intention, on ne contrôle jamais ce qu’il se passe. Il arrive qu’après un simple traitement reiki, une personne ressente une poussée énergétique très forte, comme s’il s’agissait d’une initiation. C’est un phénomène qui m’a été signalé plusieurs fois. Ce phénomène est encore plus commun lors de la syntonie de guérison qui est une pratique souvent problématique.

Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)