Quelle est la forme de reiki la plus efficace ?

Avez-vous besoin de mes conseils ? Cliquez ici


On m’a demandé s’il existait une différence d’efficacité entre les formes de reiki. Permettent-elles toutes de faire la même chose ? Sont-elles toutes aussi efficaces ? La réponse est oui et non. Tout dépend ce que l’on considère.

Si l’on considère l’efficacité d’un traitement, toutes les formes de reiki se valent. En général, toutes les traditions de reiki ont plus ou moins la même structure. À part le reiki maheo’o qui ne propose pas de traitement au reiki I mais au reiki II. Bien entendu, je ne connais pas toutes les traditions de reiki parce qu’il en existe des centaines. Mais je connais de nombreuses formes de reiki et seul le maheo’o est un peu différent dans sa structure. Le karuna est également différent parce qu’il ne s’agit pas d’un reiki autonome, mais d’un complément au reiki classique. Mais au final, quelle que soit la tradition de reiki, le traitement reste le même.

Il faut cependant faire attention aux traditions qui ont abandonné les traitements classiques pour faire des traitements intuitifs. Normalement, les traitements intuitifs permettent de donner des traitements courts, mais ils sont moins efficaces que les traitements complets. Certaines personnes ont décidé de mettre de côté les traitements complets en se disant que c’était pour les débutants sans intuition. Mais elles ne se sont pas rendu compte que cela fonctionnait beaucoup moins bien.

Les différences entre traditions portent le plus souvent sur l’utilisation personnelle que nous pouvons faire du reiki et sur la manière de progresser.

Par exemple, le reiki japonais est très adapté aux débutants. Le but de nombreuses pratiques du reiki japonais est de mieux ressentir l’énergie et de mieux la canaliser. Et puis le reiki japonais parle beaucoup plus à l’ego que le reiki classique. Il donne une plus grande impression de développer des super-pouvoirs. Et lorsque je dis cela, ne croyez pas que je cherche à dénigrer les choses. Je parle de ma propre expérience. Et sans le reiki japonais, je ne me serais jamais intéressé au reiki.

Le reiki tibétain permet de mieux assimiler certaines utilisations abstraites de l’énergie. Par exemple, lorsqu’on utilise une grille reiki, notre intention est beaucoup plus abstraite que lorsque nous faisons un traitement simple.

Le reiki tibétain propose aussi des initiations plus puissantes, basées sur la contraction du point « hui yin ». J’ai pratiqué pas mal d’expériences à ce sujet avant de commencer à enseigner. Je faisais différents tests avec des personnes sensibles à l’énergie. Lors d’une initiation classique, la transmission énergétique est faible et il ne se passe pas grand-chose. Avec la contraction du hui yin, la personne qui reçoit l’initiation est un peu « sonnée ». Il est préférable qu’elle ne se relève pas trop vite de sa chaise après l’initiation. Et il arrive souvent qu’ensuite, la personne qui a reçu une telle initiation ait une irrésistible envie de parler et de démêler ses problèmes. Bien entendu, pour que cela se passe, il faut que la personne se sente en confiance avec des personnes dont elle est proche. Je n’ai jamais vu une telle chose pendant un stage « classique ». J’ai fait des tests avec des protocoles initiatiques différents, normalement sans contraction. En ajoutant une contraction, l’effet est le même indépendamment du protocole utilisé. Au début, je conseillais d’utiliser un protocole avec contraction. Mais avec le recul je me dis que cette pratique n’a rien à voir avec la douceur du reiki et risque de déclencher des crises de guérison inutiles.

Le karuna envisage l’énergie sous l’angle de la compassion. Cela permet probablement d’aller plus vite et plus loin, pour certaines personnes. À condition de ne pas avoir peur de la compassion. Le karuna propose également de nombreux symboles pour traiter des problèmes concrets. Cela constitue un bon complément au reiki classique dont les symboles sont en général tournés vers la pratique elle-même. À part le seiheiki qui permet de régler un problème concret, les autres symboles permettent, par exemple, de canaliser plus d’énergie…

Il existe diverses formes de reiki qui promettent de canaliser une énergie plus puissante que celle du reiki classique. Je vous conseille de faire attention à cela. Par principe, l’énergie universelle est l’énergie fondamentale, la source de toutes les autres. Si une personne prétend faire mieux que cela, c’est qu’elle n’a pas compris grand-chose au reiki classique.

De la même manière, de nombreuses formes de reiki proposent de canaliser différentes sortes d’énergie. Selon mon expérience, il est préférable de chercher la dimension universelle de l’énergie plutôt que de se focaliser sur une « couleur » spécifique. Changer la « couleur » de l’énergie est normalement le rôle des symboles. Cela peut être utile pour donner plus de précision à un traitement. Mais il est dommage de se limiter à une couleur dans une tradition.

Après, tout cela est une question de sensibilité personnelle. Certaines traditions parleront à certaines personnes et pas à d’autres… Cet article résume, dans les grandes lignes, ma vision des choses, selon mon expérience et ma sensibilité personnelle.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)