Les fondations de la spiritualité

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Lorsque je discute avec des personnes qui côtoient le milieu spirituel depuis des années, je me rends compte que bon nombre d’entre elles ont construit un édifice fragile sans fondations. Et finalement, ces personnes sont encore plus perdues que si elles n’avaient jamais commencé une démarche spirituelle. Ce n’est pas vraiment de leur faute, parce que personne ne parle de certains éléments pourtant essentiels.

L’un de ces éléments fondamentaux est que nous sommes plus ou moins inconscients de nous-mêmes et que nous sommes tous un peu « dérangés ». La plupart des gens ont honte de cela. Ils sont incapables de le reconnaître et de l’accepter. C’est pour cela que la plupart des gens cherchent à avoir l’air normaux et parfaitement propres. Lorsqu’ils se sentent mal, il est difficile pour eux de le reconnaître. Ils racontent que tout va bien ou que le problème vient du monde extérieur. Ils ont peur de regarder objectivement en eux-mêmes. Ils sont incapables de parler simplement de leurs ressentis. Ils racontent toutes sortes d’histoires pour enjoliver leur malaise. Ils pensent qu’en mettant la tête dans le sable, ils seront sauvés.

Il y a aussi des gens qui ont plus ou moins conscience de ce problème. Ils revendiquent leur étrangeté comme des adolescents rebelles. Mais ils ne sont pas vraiment sincères. Lorsque leur véritable bizarrerie se montre, ils sont incapables de la reconnaître et de l’accepter.

Nous vivons dans une société d’apparences où il faut avoir l’air propre pour faire bonne impression. Le problème est que bon nombre de gens qui partagent sur la spiritualité ne font que renforcer ce phénomène. Ils racontent que la spiritualité consiste à être parfait. Ils font semblant de l’être pour montrer à quel point ils sont spirituels. L’être humain est véritablement capable d’atteindre un état de perfection intérieure lors d’une expérience spirituelle. Mais ensuite, il revient sur terre avec toutes ses imperfections et il doit apprendre à vivre avec. Certains charlatans ont mal compris ce phénomène et se prétendent stables dans la perfection. Lorsque je parle de charlatanisme, je ne dis pas que ces personnes cherchent à arnaquer volontairement les gens. La plupart d’entre elles se sont arnaquées elles-mêmes. Et ensuite, les « bons élèves » cherchent à les copier. J’ai déjà souvent parlé du problème de l’éveil, mais ce n’est pas la seule idiotie qui fleurit dans les milieux spirituels.

Prenons la plus grande mode de ces dernières années, la « pleine conscience ». L’inconscient nous permet entre autres de filtrer les éléments nécessaires pour vivre l’expérience présente. Vous imaginez la pleine conscience ? Tous nos souvenirs, toutes nos expériences, tous nos ressentis seraient présents en un instant. Parfois, l’inconscient s’amoindrit et nous pouvons ressentir des bribes du chaos primordial qui nous anime. Mais si la pleine conscience était possible, elle serait diamétralement opposée à l’état de léthargie qu’on nous vend comme étant la pleine conscience. Et surtout, elle nous enverrait directement dans l’hôpital psychiatrique le plus proche.

En réalité, la spiritualité ne consiste pas à avoir l’air propre. Plus une personne cherche à avoir l’air propre, plus sa folie s’amplifie. On pourrait appeler cela, « l’effet Lancelot ». La spiritualité, c’est « aime et fais ce que tu veux » pour citer Saint-Augustin. Il n’y a pas de comportements typiquement spirituels. Ce qui compte est ce qui anime les comportements et cela ne se voit pas toujours.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est qu’avant toutes choses il est important de savoir en quoi consiste le fait d’être humain et il faut accepter cette situation. Nous sommes tous plus complexes que nous en avons l’air. Nous avons tous parfois des comportements primitifs propres aux animaux. Nous avons tous des angoisses. Nous avons tous des problèmes. Il n’y a rien de honteux à cela. Nous n’avons aucune raison de culpabiliser du fait d’être humains. La culpabilité nous empêche d’accepter le fait que nous sommes responsables de nos propres ressentis. Les causes de nos problèmes ne sont pas extérieures. Lorsque nous souffrons, c’est parce que nous sommes incapables d’accepter notre humanité et de nous aimer tels que nous sommes.

Vous devriez pouvoir parler simplement et librement de vos problèmes et de vos bizarreries. Il est inutile de les raconter sur tous les toits. Mais avec les personnes qui comptent pour vous, vous devriez être capable d’en parler sans difficulté et sans honte. Beaucoup de gens sont des étrangers vis-à-vis d’eux-mêmes. Avant de commencer une quête spirituelle, il est important d’apprendre à être familier avec soi-même. Si vous ne faites pas cela, l’ouverture spirituelle se transformera en cauchemar. Et vous ne le reconnaîtrez probablement pas, mais au fond de vous, vous fuirez l’ouverture spirituelle et tout ce qui peut vous y mener.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)