La face cachée du reiki tibétain

Découvrez le reiki thêta


Il y a environ trois ans, un « drame » s’est produit à propos du reiki tibétain. C’est un sujet que j’ai régulièrement abordé en privé. Mais je n’ai jamais écrit d’article pour donner publiquement mon point de vue. En ce moment, je travaille sur la formation avancée de Reiki Thêta. Et comme cette formation se base principalement sur le reiki tibétain, j’ai profité de cette occasion pour donner mon avis sur ce fameux « drame ».

Voici l’extrait du manuel que je suis en train d’écrire :

À l’origine, le reiki tibétain est un ensemble de pratiques compilées par William Lee Rand. Mais cette pratique a été reprise et modifiée par diverses personnes. Et il se trouve que le reiki tibétain qui est généralement enseigné en France n’est pas la version enseignée par William Lee Rand. Dans le reiki tibétain d’origine, le symbole raku en forme d’éclair n’existe pas. Par contre, le symbole que l’on appelle « nin giz zida » ou « serpent de feu » s’appelle « raku ». L’antahkarana ne fait pas non plus partie du système de William Lee Rand. Dans mon ignorance, j’ai moi-même participé à cette confusion dans mon livre « Devenez maître reiki pour moins de 20€ ».

Ces dernières années, de nombreuses personnes se sont rendu compte de ces différences entre le reiki tibétain d’origine et le reiki tibétain enseigné en France. Tout cela a créé beaucoup d’émoi chez certaines personnes. Certaines parmi elles ont l’impression d’avoir été trompées. D’autres ont le sentiment d’utiliser de « faux » symboles.

En réalité, si votre enseignant se présente comme un maître indépendant, vous n’avez pas été trompé. Cette dénomination signifie qu’il adapte le reiki comme il le souhaite, sans se référer à une autorité. Certaines personnes ont cherché le coupable dans la communauté reiki francophone. Mais en réalité, ces ajouts au reiki tibétain existaient déjà dans le reiki anglophone.

Pour ce qui est des « faux » symboles, aucun symbole n’est vrai ou faux. Un symbole permet d’associer un tracé abstrait à une idée. Le symbole permet d’activer cette idée sans utiliser les mots du langage ordinaire. Cela permet d’agir sur l’énergie sans intervention du mental. N’importe quel tracé peut fonctionner. C’est pour cela qu’il n’existe pas de symboles vrais ou faux.

Vous connaissez maintenant mon point de vue sur ce « drame » qui se joue au sein de la communauté reiki francophone depuis quelques années.