Introduction à la méditation

Pour aller plus loin : Cours de reiki minimax


On m’a plusieurs fois demandé de traiter le sujet de la méditation. C’est un sujet qui malgré la mode reste mystérieux pour beaucoup de monde. Les informations concernant la méditation sont souvent confuses, voire fausses, si bien qu’elle reste difficile à appréhender.

Pourquoi est-il si compliqué de parler de méditation ? En fait, c’est comme s’il manquait une dimension à notre pensée pour envisager ce phénomène. Pour ceux qui ont fait un peu de géométrie, lorsqu’on ne connaît que le plan, il est impossible d’envisager l’espace.

Le langage étant le fruit de la pensée, il est difficile de communiquer sur la méditation parce que ce phénomène dépasse la pensée. Et comme de nombreuses personnes ont du mal à faire une chose avant de l’avoir comprise, c’est pour cela que la méditation reste un sujet mystérieux.

Il est commun de croire que la méditation est une pratique. En réalité, il s’agit d’un état de conscience. Il est également commun de penser que la méditation est liée au bouddhisme. En réalité, même si le vocabulaire utilisé est différent, ce phénomène est au cœur de toutes les pratiques religieuses et spirituelles.

Il m’arrive souvent de voir des personnes qui ont une heure devant elles et qui se demandent, « je médite ou je me livre à mon passe-temps favori ? » En réalité, si vous ne vivez pas votre passe-temps favori comme une méditation, c’est qu’il reste une part du mystère que vous n’avez pas encore percée. La méditation, c’est être attentif, quel que soit notre sujet d’attention.

Il est également habituel de croire que pour méditer, il faut ralentir voire arrêter totalement ses pensées. Que la méditation, c’est lorsqu’on ne pense pas. En réalité, l’état méditatif entraîne une raréfaction des pensées. Mais celles-ci ne disparaissent pas totalement, elles sont même parfois plus intenses et plus profondes.

Il ne faut pas confondre le résultat et le moyen d’arriver au résultat. Lorsque je suis en voiture, je vais plus vite. Mais même si je me mets à courir très vite, cela ne fera pas apparaître une voiture. Ce raisonnement vous semble probablement idiot, mais c’est exactement la même logique lorsqu’on croit que la raréfaction des pensées conduit à la méditation.

S’il existe une confusion entre le résultat et le moyen d’arriver au résultat, il existe aussi la confusion inverse, entre les moyens d’arriver à la méditation et son but. Pour atteindre l’état méditatif, il faut être détaché, sans attentes. Beaucoup de personnes sont intéressées par la méditation parce qu’elles recherchent le bien-être. Et beaucoup de gourous de la méditation affirment que le bien-être n’est pas le but de la méditation. Pourtant, la méditation conduit effectivement à la joie et à la paix. S’ils affirment cela, c’est parce qu’ils confondent les moyens et le but.

Lorsque nous ne sommes pas en méditation, notre conscience est occultée par un certain nombre de phénomènes auxquels nous nous identifions, notre corps, notre énergie, nos émotions, nos pensées. La méditation consiste tout simplement à être présent, pleinement dans l’instant, quoi que l’on fasse. Dans la méditation, les phénomènes ne disparaissent pas forcément, mais ils sont vus pour ce qu’ils sont.

La parabole du plan et de l’espace exprime parfaitement les choses. Dans l’espace (la méditation), le plan (les pensées) ne disparaît pas. Au contraire, dans l’espace, le plan occupe sa vraie place.

meditation
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)