Comment se préparer à la méditation

Pour aller plus loin : Cours de reiki minimax


Cet article fait suite à celui de la semaine dernière.

Il est un peu abusif de dire que l’on pratique la méditation, puisque la méditation est plutôt un état. Il est même abusif de dire qu’il s’agit d’un état, puisqu’il s’agit plutôt du dévoilement partiel de la conscience. Mais comme les mots sont incapables de saisir la méditation, les abus de langage sont habituels.

Il est d’ailleurs habituel d’entendre que la méditation consiste à fixer son attention sur une seule chose. Cette affirmation est encore un abus de langage, même si elle témoigne d’une certaine vérité. C’est la concentration détendue qui conduit à la méditation.

La conscience est un peu comme un microprocesseur d’ancienne génération. À notre niveau, elle ne peut faire qu’une seule chose à la fois. Il est malgré tout possible de lancer plusieurs tâches sur un ordinateur équipé d’un tel microprocesseur, et nous aurons une sensation de parallélisme. Mais en réalité, c’est parce que le microprocesseur traite une tâche pendant un court instant, puis passe à la suivante… La conscience fait exactement la même chose.

Lorsque nous lançons trop de tâches, l’ordinateur finit par « ramer ». C’est parce que le microprocesseur passe plus de temps à gérer le changement de contexte entre les tâches que de s’occuper des tâches elles-mêmes. C’est encore une fois la même chose avec la conscience. C’est pour cela qu’il est plus difficile de réfléchir lorsque nous avons une rage de dents.

La conscience est inaltérable. Quoi que nous fassions, elle conserve les mêmes capacités. Mais en apparence, plus notre attention est dispersée et plus la conscience se voile. Cela constitue un vrai problème à notre époque depuis que notre capacité d’attention est devenue inférieure à celle du poisson rouge.

Nous avons tendance à zapper constamment, à ne jamais être à ce que nous faisons. Le déluge d’informations et la technologie ne sont pas les seuls problèmes. Selon une étude, une personne qui travaille dans un open space est dérangée en moyenne toutes les 2 ou 3 minutes. L’étude concluait qu’une personne qui était pleinement dans ce qu’elle faisait, sans être dérangée pendant 2h, pouvait fournir le travail d’une journée en open space.

Au passage, la technologie n’est pas forcément un problème. Le problème c’est notre manière de l’utiliser. D’après le travail de certains chercheurs, un jeu vidéo qui ne provoque ni anxiété ni ennui conduit naturellement à un état méditatif.

Si nous souhaitons une vie plus méditative, avant même d’adopter une quelconque pratique, il est important de prendre conscience de notre problème actuel. D’essayer d’éviter de faire plusieurs choses à la fois en zappant constamment entre divers sujets d’attention, mais au contraire d’être le plus possible dans ce que nous faisons.

meditation-concentration
Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)