Archives de catégorie : Développement personnel

Comment créer sa réalité

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


Une personne me demande comment créer sa réalité. Il existe de nombreuses méthodes pour expliquer cela. Mais dans cet article, plutôt que de vous donner des techniques d’attraction, j’ai décidé de traiter le sujet d’une manière plus holistique. Voici, en cinq points, comment j’envisage la création de notre réalité.

Donnez plus d’importance aux bonnes choses

Nous avons tendance à accorder plus d’attention aux difficultés. Lorsque nous vivons une mauvaise expérience, nous risquons de la ruminer pendant des jours. Inversement, nous oublions les expériences positives beaucoup plus vite. Nous perdons beaucoup d’énergie à cause de cette tendance.

La première chose à faire est d’apprendre à tourner la page plus rapidement face aux difficultés et d’éprouver de la gratitude pour toutes les bonnes choses qui nous arrivent et que nous ne remarquons même plus.

Ne laissez pas n’importe qui créer votre réalité

L’école et les médias ont un pouvoir énorme sur la création de notre réalité. Mais les gens qui exercent ce pouvoir n’en ont généralement pas conscience. Dans le domaine de l’éducation, les profs capables de transmettre une passion sont plutôt rares. Les profs aigris qui croient aux vertus éducatives de l’humiliation sont beaucoup plus communs. De leur côté, les médias nous montrent un monde déformé, car ils utilisent notre tendance à nous focaliser sur les drames pour faire de l’audience, sans se soucier du mal qu’ils font.

Avant de pouvoir créer sa réalité d’une manière positive, il est important de prendre conscience de ces phénomènes et de s’en libérer.

Trouvez de nouvelles sources d’inspiration

Jim Rohn affirme que nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous côtoyons le plus. Même si cette manière d’exprimer les choses est un peu schématique, elle est intéressante. Notre réalité a tendance à être conditionnée par celle des personnes que nous côtoyons le plus. De ce fait, il est parfois difficile de sortir de certaines limites.

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire de côtoyer physiquement une personne pour s’en inspirer. Vous pouvez lire des livres, regarder des vidéos… Pas uniquement dans le but d’obtenir de l’information sur un sujet, mais aussi pour passer du temps avec une personne qui a déjà obtenu ce que vous désirez. Si vous souhaitez une vie plus spirituelle, lisez des personnes qui parlent de spiritualité et qui vous inspirent. Si vous souhaitez une plus grande réussite matérielle, lisez des personnes qui ont réussi matériellement et qui partagent leur expérience. J’ai pris deux exemples opposés, mais cela s’applique dans tous les domaines.

Faites des plans

La plupart des gens passent plus de temps à faire des listes de courses qu’à imaginer leur vie future. Cela peut sembler idiot, mais les gens qui créent leur réalité planifient les changements avant de les accomplir. Pour éviter la frustration, apprenez à faire coïncider vos rêves avec votre réalité actuelle. Rêvez petit pour demain et rêvez grand pour dans dix ans.

Passez à l’action

Cela aussi peut sembler idiot. Mais c’est pourtant le plus gros problème des personnes qui cherchent à utiliser des techniques d’attraction. Elles ont tendance à attendre que tout tombe du ciel. Mais les choses ne fonctionnent pas ainsi. Chaque jour, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour vous rapprocher de vos rêves. Même lorsque ceux-ci vous semblent inaccessibles. C’est en faisant de petits pas que l’on peut gravir des montagnes.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Le cercle vicieux de la connerie

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


De nombreuses personnes pensent que la connerie est un état définitif. Selon ces personnes, il y a d’un coté les gens intelligents, et de l’autre, les gens stupides.

En réalité, nous sommes tous plus ou moins égaux devant la raison. Il y a bien des gens qui sont attardés et d’autres surdoués, mais cela représente une petite minorité.

Dans le cas général, plus une personne décide de faire appel à la raison et de remettre en question ses croyances en fonction de ses expériences, plus elle sera intelligente.

Inversement, plus une personne a du mal à se remettre en question et fait preuve de mauvaise foi, plus elle sera stupide.

Finalement, l’intelligence n’est pas un don inné, mais dépend de notre capacité à être responsable. Et cette capacité peut se développer tout au long de notre vie. C’est plutôt une bonne nouvelle.

Par contre, la mauvaise nouvelle est que de nombreuses personnes pensent que la connerie est un état définitif. De ce fait, elles ne reconnaissent jamais leurs erreurs. Elles n’osent pas se remettre en question parce qu’elles ont peur d’être stupides.

Pour ces personnes, reconnaître une erreur reviendrait à admettre qu’elles ne sont pas dans le bon camp. Et le paradoxe est que plus elles vieillissent et plus elles s’enlisent dans la bêtise.

Faire des erreurs n’est pas une question de bêtise, mais d’inexpérience. Au contraire, la bêtise consiste à ne jamais reconnaître ses erreurs et les reproduire indéfiniment.

Ce problème est plutôt simple à cerner. La manière de le résoudre est facile à comprendre. Il concerne une bonne partie de l’humanité. En réalité, selon les situations, nous sommes tous un jour ou l’autre tombés dans ce piège. Et pourtant personne n’en parle.

On évoque les vertus de la remise en question, mais jamais on ne précise que l’absence de remise en question est la source de la stupidité.

Pourtant, il est toujours plus motivant de savoir ce que l’on perd à ne pas faire quelque chose. La peur de perdre est toujours plus forte que le désir de gagner.

En présentant les choses ainsi, les gens seraient beaucoup plus motivés à se remettre en question.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Les deux piliers du développement personnel

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


Le domaine du développement personnel, comme bien d’autres sujets, est saturé d’informations pas toujours utiles. Chacun rajoute sa petite règle, sa petite lubie. Il faut manger comme ci ou comme ça, se coucher et se lever à telle heure…

Bien entendu, tout cela n’est pas vérifié par l’expérience et même souvent contredit par la recherche scientifique. Au final, on peut se demander ce qui est vraiment essentiel dans le développement personnel.

Selon ma vision des choses, il existe deux éléments vraiment essentiels au développement personnel.

En premier lieu, il est essentiel de ne pas vivre à travers le regard des autres. Nous perdons trop d’énergie en cherchant à plaire à autrui. Nous perdons trop de temps à attendre l’approbation de personnes qui ne nous sont d’aucune aide.

Plus nous sommes détachés de ce que les autres pensent ou vont penser, plus nous sommes libres de nous accomplir.

Le deuxième élément essentiel est lié à notre rapport à la peur. Nous avons tendance à nous laisser paralyser par la peur et attendre qu’elle passe pour agir. Mais en réalité, il est tout à fait possible de passer à l’action malgré la peur.

Ce qui nous paralyse n’est pas la peur, mais la petite voix intérieure qui nous fait croire que la peur paralyse. La peur peut également devenir un moteur. Il est possible de remplacer la petite voix qui nous paralyse par une autre qui nous pousse.

Si j’ai peur, c’est que quelque chose est inconfortable. Et pour changer ce qui est inconfortable, il faut passer à l’action. En réalité, la peur n’est pas un prétexte pour ne rien faire, mais un indicateur qui nous rappelle qu’il faut avancer. En redéfinissant la peur de cette manière, il est possible d’avancer sans attendre d’être dans une bonne période.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Le secret de la confiance en soi

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


Comme je l’ai déjà expliqué, il est possible de stimuler la confiance en soi en devenant plus tolérant à la différence des autres. Comme nous vivons dans une culture néocolonialiste, nous avons tendance à penser qu’il n’existe qu’une seule manière de vivre. Mais plus nous jugeons, plus nous nous sentons jugés par effet de projection, et plus nous sommes paralysés pour agir dans notre vie.

Cette technique préventive est très efficace pour développer la confiance en soi, mais elle ne suffit pas. Il arrive toujours un moment où nos peurs nous rattrapent et nous paralysent.

Dans ce cas, comment faire ?

Il suffit de redéfinir la peur. La peur est naturelle. Tout le monde a peur, même les personnes qui ont le plus confiance en elles-mêmes. En soi, la peur n’est pas un problème. Le problème est notre rapport à la peur. Il s’agit encore d’une affaire de jugement. Si nous considérons que la peur est redoutable, elle nous paralyse. Le problème n’est pas la peur, mais la peur de la peur.

Le but de la peur n’est pas de nous paralyser. Le but de la peur est au contraire de nous donner des capacités surhumaines pour nous permettre d’échapper au danger. Ce n’est pas une exagération. De nombreuses personnes, sous l’effet de l’adrénaline, sont devenues capables de soulever une voiture pour dégager une personne coincée.

Au lieu de nous laisser paralyser par la peur, nous pouvons l’utiliser comme une force. C’est à cela qu’elle sert. La peur n’est pas une ennemie, mais une alliée. Elle n’est pas un obstacle, mais un moteur.

Plus nous sommes capables d’observer notre peur, sans en avoir peur, et plus il devient possible de la percevoir comme une force et de l’utiliser efficacement.

Ce que j’affirme vous semble probablement bizarre. Mais c’est quelque chose qu’il faut expérimenter. Vous vous rendrez compte par vous-même que lorsque vous la regardez du bon côté, la peur donne des ailes.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Comment devenir un meilleur trader

Pour bien commencer l'année : L'almanach du bonheur


En ce moment, je reçois un certain nombre de questions inattendues. Par exemple, une personne compétente en trading, mais qui a tendance au sabotage m’a demandé comment s’améliorer.

Bien entendu, je n’y connais pas grand-chose en trading. Mais j’aime comprendre le monde dans lequel je vis et je me suis tout de même un peu intéressé au domaine de la finance.

Du peu que je connais le métier de trader, j’ai le sentiment que la psychologie est encore plus importante que la compétence technique. Et là, on est dans un domaine que je connais beaucoup mieux.

Le problème est lié au rapport entre les émotions et la raison. Les émotions vont plus vite que la raison. Sans entraînement particulier, elles sont plus fortes. Bien souvent, nous prenons des décisions émotionnelles et nous cherchons à les argumenter avec une pseudo logique. Nous avons le sentiment d’utiliser la raison, mais nous ne faisons que justifier nos choix émotionnels.

Dépasser ce phénomène n’est pas simple. Il est par exemple très utilisé en marketing. Mais j’ai déjà vu des marketeurs, parfaitement au courant du problème, démonter le marketing irrationnel d’une marque, tout en étant fans de cette marque.

Apprendre à développer la raison au-delà des émotions est un élément très important dans le domaine spirituel. C’est cela qui permet de rester ouvert spirituellement sans souffrir d’hypersensibilité et d’hyperémotivité.

Pour un trader, j’imagine que pour utiliser correctement ses compétences techniques, il faut être capable de dépasser la peur de perdre et l’appât du gain.

Dans « Spirituellement incorrect », je partage ma méthode pour développer la raison. Mais le but de ce livre est d’aider les gens à s’ouvrir spirituellement sans agitation inutile. Je ne suis pas certain que ma méthode puisse aider un trader.

Dans les grandes lignes, il faut prendre l’habitude d’être de bonne foi. Il faut apprendre à voir les choses comme elles sont, même lorsque cela ne nous arrange pas. Il est également important de connaître un certain nombre de mécanismes psychiques qui ruinent notre raison.

Par exemple, la dissonance cognitive qui fait qu’il est difficile de se contredire même lorsque notre expérience montre que notre croyance est fausse. Ou la validation sociale qui fait qu’il est difficile de contredire une croyance communément établie. La rationalisation des croyances tient également une place importante dans ma méthode.

Développer la raison nécessite des prises de conscience. Pour ma part, j’ai commencé à démêler tout cela il y a dix ans en lisant « Le discours de la méthode » de Descartes et « La société de consommation » de Baudrillard.

À l’école, on nous apprend qu’il faut être cartésien et que cela implique le matérialisme. Pourtant, dans « Le discours de la méthode », Descartes explique qu’il a plus de doutes concernant l’existence de la matière que concernant l’existence de l’âme et de Dieu. Pour développer sa raison, il est important de comprendre que l’école n’est pas un lieu de raison, mais de subjectivité.

Dans le même ordre d’idée, « La société de consommation », Baudrillard, montre la dimension mythologique de notre monde moderne, alors que nous le considérons comme une réalité solide.

Il est difficile de développer ce sujet dans un article de blog, mais je vous ai donné quelques pistes à explorer. D’ailleurs, le sujet devrait intéresser tout le monde et pas uniquement les traders.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)