Reiki et protection

Découvrez le reiki thêta


On dit que lorsque nous faisons du reiki, nous sommes protégés. Comment être certain que nous faisons bien du reiki, et que nous sommes protégés des influences négatives ?

Le fait de penser que lorsque nous faisons du reiki nous sommes protégés est une bonne croyance, parce que plus nous nous attendons à des choses négatives et plus elles surviennent, mais cette vision est simpliste et la pratique est un peu plus complexe. Personnellement, j’ai commencé à recevoir des échos négatifs lorsque j’ai pratiqué la maîtrise. Mais après un travail d’introspection et d’auto-guérison, cela est devenu rare. Mais j’ai aussi connu des personnes qui en débutant avec le reiki recevaient des symptômes négatifs pendant les traitements. Plus une personne est dans la projection, c’est-à-dire plus elle cherche ses problèmes chez les autres, plutôt que dans l’introspection, et plus elle risque cela. C’est la pratique de l’auto-guérison qui nous protège. Quand nous sommes atteints, c’est que la négativité de la personne qui est à la source de ces problèmes a un écho en nous. Le fait d’attendre un résultat, d’être « trop » impliqué, augmente également les risques. Pour être certain que l’on fait du reiki, il faut être dans le non-agir, poser ses mains et observer en laissant faire. Si l’on pousse l’énergie, on risque des effets négatifs pour soi et pour la personne.

Extrait de mon livre « mes secrets de reiki »


protection reiki