L’énergie reiki est-elle vraiment lumineuse ?

Pour aller plus loin : Cours de reiki minimax


C’est une question qui m’a été posée. Mais je voudrais un peu élargir le sujet. Parce que si peu que l’on y réfléchisse, c’est assez étonnant qu’une personne pose une telle question à une autre qui tient un blog sur le reiki.

L’être humain est subjectif. Et il est évident qu’une personne qui tient un blog sur le reiki, même si elle propose une vision critique, ne va pas dire que le reiki est une mauvaise énergie. Alors, pourquoi me poser une telle question ?

Ce que je vais dire vous paraîtra peut-être déplaisant. Mais en réalité, je ne vise personne parce que nous faisons tous cela. Il suffit d’être un peu attentif à notre manière de fonctionner pour s’en rendre compte. Cela fait justement partie de la subjectivité humaine que je viens d’évoquer.

La plupart du temps, nous ne cherchons pas à réfléchir. Nous cherchons au contraire à confirmer nos idées préconçues. J’ai un avis que j’ai adopté pour des raisons purement émotionnelles, sans aucune logique. Et lorsqu’une personne confirme mon avis, je l’aime bien. Et si elle le contredit, je ne l’aime pas. Mais il n’y a aucune réflexion dans ce mode de fonctionnement.

Pour qu’il y ait réflexion, il faut s’intéresser à l’avis contraire et trouver ce qu’il contient de bon. Par exemple, l’épicurisme est l’école de philosophie la plus détestée du monde gréco-romain antique. Pourtant, dans ses lettres à Lucilius, chaque fois que Sénèque cite Épicure, ce n’est pas pour le ridiculiser. C’est au contraire pour montrer que lui aussi peut dire des choses intelligentes.

Pour en revenir au reiki, si je dis que le reiki consiste à poser les mains et laisser faire l’énergie, c’est forcément une bonne chose. Parce qu’une telle posture nous apprend à méditer bien plus efficacement que toutes les soi-disant méthodes de méditation. Elle nous apprend que l’ego n’a pas toujours besoin d’être aux commandes pour qu’il se passe quelque chose dans notre vie.

Les cinq principes du reiki incitent à être une bonne personne. En soi, cela est louable. Malheureusement, de nombreuses personnes ont une réponse polaire et se sentent obligées de faire l’inverse. Vers l’âge de trois ans, l’enfant découvre qu’il peut dire « non » et il abuse de ce privilège. Et les personnes qui ne se remettent pas en question ne quittent jamais vraiment le stade du « non ». C’est pour cela que plus une tradition spirituelle met l’accent sur quelque chose, plus de nombreux adeptes de cette tradition feront l’exact opposé.

De ce fait, le monde du reiki est plutôt violent. De nombreux enseignants n’hésitent pas à dénigrer les expériences de leurs élèves lorsqu’elles contredisent leur vision dogmatique. Certains se croient au-dessus des lois, et ils n’hésitent pas non plus à pratiquer le dénigrement concurrentiel sous toutes ses formes, de l’injure publique à la diffamation.

Mais le problème n’est pas le reiki. Le problème est ce que les gens en font.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)