Le holy fire reiki (reiki du feu sacré)

Découvrez le reiki thêta


Une personne m’a demandé ce que je pensais du holy fire reiki et des histoires qui circulent à son sujet. Le holy fire reiki est une forme de reiki créée par William Lee Rand. Il affirme qu’il a eu une série d’illuminations, qui lui ont permis de développer une nouvelle façon de pratiquer le reiki. Cette pratique est censée permettre de canaliser une nouvelle forme d’énergie plus forte que le reiki classique. J’ai découvert qu’il enseignait cette nouvelle forme de reiki par hasard en visitant son site l’an dernier, mais je ne connais pas tous les détails de ce système.

L’idée de base du holy fire reiki est typique du mouvement new age (au sens littéral du terme, qui attend un nouvel âge), et ce n’est pas la première tradition qui prétend une telle chose, mais à mon sens, elle témoigne d’une mauvaise compréhension de ce qu’est le reiki. Comme je l’explique dans ce précédent article, l’idée même d’énergie universelle indique que cette énergie existe au-delà de l’ego et qu’elle ne souffre d’aucune limite. Si l’on ne peut rien lui retrancher, on ne peut rien lui ajouter. La seule chose qui peut être améliorée est la méthode que nous utilisons pour révéler un peu mieux cette énergie dans notre monde de limites.

Pour mieux expliquer ma pensée, il est possible d’envisager le monde en trois niveaux.

  • Le monde matériel
  • Le monde imaginal
  • Le monde absolu

Même si beaucoup de personnes confondent l’imaginal et le spirituel, le vrai spirituel se situe dans l’absolu. Tout comme le monde matériel, le monde imaginal se situe dans la dualité. Bien entendu, l’utilisation correcte de l’imagination peut conduire à l’absolu. Mais si nous faisons de l’imaginal une fin et non un moyen, cela conduit à l’idolâtrie et au dogmatisme. L’idolâtrie consiste à donner un caractère absolu à une image qui par nature ne l’est pas. Le dogmatisme est une forme particulière d’idolâtrie qui consiste à prétendre que l’histoire que nous nous racontons pour atteindre l’absolu est la seule et unique possible.

À force de chercher toujours une nouvelle énergie plus forte, nous oublions l’absolu, et paradoxalement, nous nous fixons des limites. En dehors de cette parenthèse sur la notion de nouvelle énergie, même si je ne connais pas les détails de la pratique du holy fire reiki, je suis persuadé qu’elle peut parler à de nombreuses personnes et les aider à bien pratiquer le reiki.

De ce que j’ai compris du holy fire reiki, les différences sont surtout d’ordre « cosmétique ». Le symbole dumo est remplacé par un nouveau symbole de maître « holy fire ». Concernant les initiations, il n’est plus question « d’attunement » (sensibilisation), mais « d’ignition » (allumage) … Si les signifiants changent légèrement, les signifiés restent les mêmes, et globalement, le système n’est pas profondément changé.

Certains affirment que l’initiation au holy fire reiki n’est pas une initiation reiki, et pire que cela, qu’elle annule les initiations reiki qu’une personne a déjà reçu. Certaines personnes ont une vision très théorique du reiki, et pensent que telle initiation donne ceci, telle autre initiation donne cela. Mais la vie n’est pas une histoire de Pokémon et concrètement, cela ne se passe que très rarement (pour ne pas dire jamais) comme cela. C’est d’ailleurs pour cela que je préfère la notion de reiju à celle d’initiation. Cette idée d’annulation d’une initiation est issue de cette vision théorique du reiki. C’est ridicule. Comme si, au lieu de s’ajouter les unes aux autres, une expérience de la vie pouvait en annuler une autre. Ces dénigrements sont probablement liés à la connotation religieuse du mot « holy » (sacré) qui peut déranger certaines personnes. Mais en réalité, ce mot exprime une idée d’unité, de globalité, son sens est finalement assez proche du mot « universel ».

chiball
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)