Faut-il virer tous ses amis lorsqu’on s’intéresse à la spiritualité ?

Pour aller plus loin : Je me propose pour vous accompagner


En ce moment, on me parle souvent de ce phénomène. Lorsque nous commençons à nous passionner pour la spiritualité, nous avons tendance à nous éloigner de nos amis qui ne partagent pas notre intérêt. Nous avons l’impression de ne plus rien partager avec eux. Et nous nous cherchons de nouveaux amis spirituels. J’ai moi-même fait cela il y a une quinzaine d’années et avec le recul, je me rends compte que c’était parfaitement idiot. Ce type de relation est le plus souvent illusoire. Après quinze années, parmi les dizaines « d’amis spirituels » que j’ai pu connaître, je ne côtoie que très peu de personnes rencontrées dans la sphère spirituelle.

Si nous nous comportons ainsi, c’est en réalité par manque de confiance dans notre nouvelle manière d’envisager le monde. Pour nous rassurer, nous éloignons les personnes qui ne partagent pas notre point de vue pour nous entourer de personnes qui pensent de la même manière que nous. Même si nous le croyons sur le moment, tout cela n’a rien de très spirituel. Il s’agit seulement d’un manque de confiance en soi.

Pour une personne qui est confiante dans sa manière d’envisager le monde, cela n’a pas d’importance que ses relations aient une vision différente de la sienne. Le problème est que lorsque nous débutons, nous adoptons des croyances absurdes, purement sociales, qui ne nous sont d’aucune utilité, et qui ne nous ne font aucun bien. Juste parce que les autres y croient, nous y croyons également. Mais au fond, cela nous dérange, parce qu’on nous a appris qu’il fallait être rationaliste. En réalité, nos propres croyances nous choquent et lorsque nous nous séparons de nos amis, c’est parce que nous projetons sur eux notre malaise.

Le problème derrière tout cela est que nous vivons dans une culture qui nous dit que la spiritualité est irrationnelle. Mais en réalité, cela est faux. Lorsqu’on analyse l’histoire de la pensée, les plus grands rationalistes étaient le plus souvent des théologiens. Et vous avez tout intérêt à aborder la spiritualité de manière rationnelle. Cela vous évitera d’adopter des croyances qui vous font du mal.

Ce n’est pas le monde extérieur qui conditionne notre état intérieur, mais notre réaction. De ce fait, nous vivons tous dans un monde subjectif. Ce monde subjectif peut être forgé par nos croyances. Mais aucune croyance n’est véritablement vraie. La vérité est absolue et la croyance est subjective. Le mieux que peut faire une croyance est de nous aider à bien vivre. Mais en aucun cas, elle ne peut être universelle.

Plutôt que de choisir des croyances parce que c’est la mode, ou parce qu’un « maître » a dit que les choses étaient ainsi, choisissez des croyances qui vous permettent de construire une réalité intérieure solide et joyeuse. Il est vraiment essentiel d’envisager la croyance ainsi. Parce que sinon, le choix de nos croyances n’est pas rationnel, mais émotionnel. Nous avons tendance à croire les choses qui nous plaisent, mais également celles que nous redoutons. Et lorsque nos peurs guident le choix de nos croyances, cela ne nous aide pas à construire une réalité intérieure solide et joyeuse.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)