Comment faire la différence entre l’intuition et le mental ?

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Il y a quelques jours, on m’a posé la question de la reconnaissance de l’intuition. Il s’agit d’un problème que nous connaissons tous plus ou moins. Parfois, nous vivons des expériences lumineuses. Nous avons le sentiment de recevoir des messages clairs. Et pourtant, en suivant ces intuitions, nous finissons dans le mur.

Comment faire ?

En premier lieu, il faut comprendre que les intuitions ne sont pas des vérités absolues. D’une manière générale, dès que nous pouvons exprimer une chose avec des mots, c’est qu’elle n’est pas absolue.

Beaucoup de personnes font l’erreur de croire que leurs intuitions sont indiscutables. Sous prétexte qu’elles se sont senties inspirées en recevant une pensée, elles ne la remettent plus en question.

La première chose à faire est de comprendre que même si les intuitions sont des pensées pouvant nous apporter un regard nouveau ou plus profond sur les choses, elles restent limitées.

Concrétiser une intuition peut demander du temps, des efforts… Suivre une intuition peut nous conduire à un échec. Il faut toujours rester flexible et capable de s’adapter à la nouvelle situation.

Il ne faut pas pour autant tomber dans l’extrême inverse et avoir peur des intuitions. Pour connaître la valeur d’une intuition, il faut au contraire chercher à la concrétiser.

Lorsque nous sommes dans le potentiel, tout est toujours parfait. Mais lorsque nous passons du potentiel au réel, les problèmes se manifestent. C’est un phénomène naturel. Il ne faut pas avoir peur de l’échec.

C’est pour cela que les gens trop perfectionnistes ne font jamais rien de leur vie. Ils préfèrent rester dans le potentiel plutôt que de se confronter au réel. Mais une telle attitude entraîne une perte d’estime de soi. Il faut apprendre à calmer notre perfectionnisme et passer à l’action.

En développant notre raison, il est également plus facile de prévoir quelle intuition a des chances de se réaliser. Avec l’expérience, nous pouvons différencier les intuitions qui peuvent se matérialiser rapidement de celles qui prendront du temps.

Le fond du problème est que nous décidons de la qualité d’une intuition en fonction de l’intensité émotionnelle que nous avons ressentie, alors que cela ne signifie rien. Si cela vous intéresse, j’approfondis le sujet dans « Spirituellement incorrect ». J’explique plus en détail comment rationaliser nos croyances et développer le discernement.