Archives par étiquette : traitement reiki

Expliquer les ressentis pendant un traitement reiki

Une nouvelle manière de pratiquer le reiki


Beaucoup des articles que j’écris sont en rapport avec les questions qui me sont souvent posées. La question concernant l’analyse des ressentis ou des perceptions diverses qui peuvent se produire pendant un traitement est sûrement la plus communément posée, et pourtant je ne me souviens pas avoir écrit d’article sur le sujet.

En fait, j’ai débuté dans la guérison par d’autres techniques que le reiki. Par ces pratiques je trouvais que je mettais à jour et comprenais beaucoup de choses, par contre j’avais beaucoup de mal à les guérir. Lorsque j’ai commencé à pratiquer sérieusement le reiki j’étais insomniaque depuis un an à cause de cela. Le reiki m’a permis de régler le problème en très peu de temps, sans que je comprenne pourquoi ou comment.

Le reiki m’a permis d’accepter de ne pas tout comprendre et c’est sûrement pour cela que je n’ai jamais pensé à écrire sur ce sujet qui ne me semblait pas important.

Mon premier conseil est donc de ne pas chercher à tout interpréter. Contrairement à ce que pensent certains psychanalystes, ce n’est pas parce que l’on comprend que l’on guérit. C’est même parfois l’inverse. Plus vous chercherez à comprendre et plus vous mentaliserez les choses et plus vous vous refermerez. Le reiki est surtout une question de lâcher-prise.

Bien entendu, il est intéressant de connaitre la cause émotionnelle des choses. Dès le reiki II, prenez l’habitude lorsque vous traitez un problème, de faire en parallèle un traitement à la cause du problème (par la technique du double traitement). Avec l’expérience, cette façon de procéder permet de déclencher des prises de conscience ou des expériences de régression qui vous apporteront les réponses sans aucune analyse de votre part.

Avec les années, cette pratique développe un certain discernement ce qui permet d’être plus conscient et de percevoir directement, par exemple, la relation entre une émotion, une sensation énergétique, et une douleur physique.

Mais lorsqu’on débute, il n’est par forcement nécessaire de se demander, pourquoi j’ai la main gauche qui chauffe plus que la droite, ou pourquoi j’ai vu une lumière rouge. Il existe également des « tableaux de correspondances » entre douleurs et causes. Cela n’est pas sans intérêt, mais il ne faut pas non plus s’y perdre. Le reiki, c’est avant tout poser les mains et laisser-faire.

La loi nous interdit de faire des diagnostics sur autrui, mais même pour soi, il est souvent préférable de s’abstenir. Nous avons tendance à devenir ce que nous croyons, et un mauvais diagnostic est parfois plus un handicap qu’une aide dans notre guérison.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)