Archives par étiquette : traitement aux situations

Expliquer les ressentis pendant un traitement reiki

Découvrez le reiki thêta


Beaucoup des articles que j’écris sont en rapport avec les questions qui me sont souvent posées. La question concernant l’analyse des ressentis ou des perceptions diverses qui peuvent se produire pendant un traitement est sûrement la plus communément posée, et pourtant je ne me souviens pas avoir écrit d’article sur le sujet.

En fait, j’ai débuté dans la guérison par d’autres techniques que le reiki. Par ces pratiques je trouvais que je mettais à jour et comprenais beaucoup de choses, par contre j’avais beaucoup de mal à les guérir. Lorsque j’ai commencé à pratiquer sérieusement le reiki j’étais insomniaque depuis un an à cause de cela. Le reiki m’a permis de régler le problème en très peu de temps, sans que je comprenne pourquoi ou comment.

Le reiki m’a permis d’accepter de ne pas tout comprendre et c’est sûrement pour cela que je n’ai jamais pensé à écrire sur ce sujet qui ne me semblait pas important.

Mon premier conseil est donc de ne pas chercher à tout interpréter. Contrairement à ce que pensent certains psychanalystes, ce n’est pas parce que l’on comprend que l’on guérit. C’est même parfois l’inverse. Plus vous chercherez à comprendre et plus vous mentaliserez les choses et plus vous vous refermerez. Le reiki est surtout une question de lâcher-prise.

Bien entendu, il est intéressant de connaitre la cause émotionnelle des choses. Dès le reiki II, prenez l’habitude lorsque vous traitez un problème, de faire en parallèle un traitement à la cause du problème (par la technique du double traitement). Avec l’expérience, cette façon de procéder permet de déclencher des prises de conscience ou des expériences de régression qui vous apporteront les réponses sans aucune analyse de votre part.

Avec les années, cette pratique développe un certain discernement ce qui permet d’être plus conscient et de percevoir directement, par exemple, la relation entre une émotion, une sensation énergétique, et une douleur physique.

Mais lorsqu’on débute, il n’est par forcement nécessaire de se demander, pourquoi j’ai la main gauche qui chauffe plus que la droite, ou pourquoi j’ai vu une lumière rouge. Il existe également des « tableaux de correspondances » entre douleurs et causes. Cela n’est pas sans intérêt, mais il ne faut pas non plus s’y perdre. Le reiki, c’est avant tout poser les mains et laisser-faire.

La loi nous interdit de faire des diagnostics sur autrui, mais même pour soi, il est souvent préférable de s’abstenir. Nous avons tendance à devenir ce que nous croyons, et un mauvais diagnostic est parfois plus un handicap qu’une aide dans notre guérison.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

A quoi sert le reiki dans le passé ou le futur ?

Découvrez le reiki thêta


Avec le second niveau de reiki, il est possible de faire du reiki dans le passé et dans le futur. Pourtant, tous les maîtres spirituels s’accordent pour dire que le temps est une illusion liée à la matière, et que toute l’énergie que nous investissons dans nos traumatismes passés ou les situations futures que nous appréhendons nous empêche de vivre notre vie dans le présent, qu’il faut être concentré sur le « ici et maintenant ». D’où la question, à quoi sert le reiki dans le passé ou le futur ?

lapin-alice

Tout simplement, lorsque, nous sommes tristes ou en colère face à une situation passée, ou que nous nous inquiétons pour une situation future, nous nous focalisons sur une chimère au lieu de vivre notre vie, et nous le ruminons toute la journée. Quinze minutes de traitement dans le temps, même si c’est de l’énergie investie dans une chimère, cela met en bonnes dispositions pour le reste de la journée. C’est quinze minutes sacrifiées aux cinq principes, pour pouvoir vivre sa vie dans toute son intensité.

De la même manière, les professionnels du coaching nous disent qu’il faut faire des projets, se fixer des objectifs réalistes à court, moyen et long terme, pour donner une direction à sa vie. Encore une fois le temps passé à faire des plans est investi dans une chimère, mais ensuite, le fait d’avoir des buts permet de mieux remplir ses journées, plutôt que de vivre une journée après l’autre, sans se demander ou cela nous mène.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Comment se libérer de la négativité

Découvrez le reiki thêta


Je croise régulièrement des personnes qui pratiquent le reiki et qui ont la sensation de stagner dans leur vie spirituelle. Le premier conseil que je peux leur donner est d’être assidu. Par exemple, essayez de trouver le temps pour pratiquer un auto-traitement chaque jour. Le problème est que ces personnes sont souvent assidues dans leur pratique du reiki. Dans ce cas, mon conseil est de chercher à vivre plus profondément dans les cinq principes. Je me rends compte aujourd’hui que ce conseil, bien qu’il me semble juste, n’est pas très concret, un peu comme si à une personne qui souhaite apprendre à nager, je disais « c’est simple, va dans l’eau et bouge les bras en cercle ». Je vais donc tenter de partager ma méthode.

J’ai remarqué une constante dans la pratique des personnes qui ont la sensation de stagner malgré leur assiduité. Elles pratiquent les choses de manière « automatique », sans les adapter à leurs problèmes du moment. Comme je l’ai déjà évoqué dans un précédent article, c’est une bonne idée de renforcer ses traitements à distance avec l’auto-traitement. C’est encore mieux en commençant l’auto-traitement par une phase d’introspection. Cela permet d’affiner ses intentions.

lotus

Débloquez vos chakras

Les tensions de la vie quotidienne ont tendance à se loger au niveau des cinq premiers chakra. En ayant pratiqué des centaines d’auto-traitement, il est très facile de ressentir ces tensions sans aucune technique de scanner. Il suffit juste de tourner son attention vers son monde intérieur et de souhaiter les ressentir. Ces tensions peuvent entrainer des manifestations physiques de nervosité bien connues, une boule dans la gorge, une oppression au niveau de la poitrine, des aigreurs d’estomac, un nœud aux intestins, … Ces sensations deviennent de plus en plus fréquentes lorsqu’on y est attentif, ce qui permet bien souvent de traiter les problèmes avant qu’ils aient un impact émotionnel. Pour traiter ces blocages, utilisez vos mains, mais en simultanée, faites un traitement à distance pour la cause du problème. Si vous ne la connaissez pas, votre intention sera générique « je souhaite traiter la cause de ce blocage », si vous la connaissez, vous pouvez la nommer en formulant votre intention. Si vous ne connaissez pas la cause du problème, il y a de fortes chances qu’elle vous apparaisse dans les jours qui viennent. Si cela vous prend trop de temps, ce traitement des chakras peut venir en remplacement de l’auto-traitement complet, sinon, cela constitue une bonne introduction à celui-ci.

En développant cette sensibilité, nous prenons conscience du fait que nous sommes régulièrement atteints par les mêmes problèmes énergétiques. Parfois, un blocage au niveau d’un chakra devient un problème chronique plus ou moins permanent. Face à un tel blocage, il ne faut pas hésiter à traiter le chakra en question pendant une heure, en faisant également en parallèle un traitement à distance pour la cause. Avec l’expérience de la pratique du traitement à distance pendant l’auto-traitement, il est possible de maintenir sa concentration pendant très longtemps. Il n’est pas rare que le problème refasse surface dans les semaines qui suivent, il ne faut pas hésiter à le traiter de nouveau de cette façon. J’avais un problème récurrent depuis dix ans au niveau d’un chakra, je l’ai résolu en imaginant cette technique.

Libérez-vous de la colère et de la préoccupation

Grâce à ce traitement préliminaire des chakras, vous commencerez votre auto-traitement complet en ayant la sensation que votre champ d’énergie est déjà beaucoup plus calme et harmonieux. Votre capacité à canaliser le reiki s’en trouvera renforcée. En partant du principe que lors de votre auto-traitement, vous traitez une dizaine de positions (la tête et le devant du corps), consacrez le temps des quatre premières positions à une méditation introspective. Depuis votre dernier auto-traitement, avez-vous ressenti de la colère ou de l’inquiétude par rapport à un événement ? Dans l’acceptation des choses, l’idée n’étant bien entendu pas de culpabiliser, listez toutes les situations ou les personnes qui ont été la source de ce stress. Les choses que nous rejetons chez les autres sont le miroir de notre ombre. Que pouvez-vous apprendre sur vous-même à travers cela ? En quoi cela peut vous aider dans votre guérison ?

Le but de cette méditation introspective est de dégager trois sujets de traitement à distance (traitements aux situations et aux relations). Lorsque vous avez trop de problèmes, essayez de trouver une cause commune plus profonde. Par exemple, dans vos problèmes avec autrui, vous pouvez reproduire une situation avec vos parents, manifester un conflit générationnel, exprimer votre peur de manquer, … Pour les traitements aux relations, vous pouvez les formuler de façon générique, par exemple « à mes relations de travail ». Si vous trouvez trois sujets problématiques, traitez chacun d’eux pendant deux positions et vous arriverez ainsi à la fin de votre auto-traitement. Si vous en avez moins, vous pouvez mettre l’accent sur le problème qui vous semble le plus important. Vous pouvez également utiliser ce temps en exprimant votre gratitude, pour l’énergie, pour l’univers, pour la nature, et pour toutes les personnes qui apportent quelque chose de positif à votre vie.

L’intégration du traitement à distance

En pratiquant de la sorte, vous deviendrez plus attentif à votre énergie et à vos émotions. Avec l’expérience quotidienne du traitement à distance, votre capacité de concentration va se développer et vous pourrez rapidement le pratiquer de façon informelle, dans pratiquement n’importe quelle situation. Ces deux facteurs réunis vous permettront d’être beaucoup plus conscient de l’origine énergétique des problèmes qui se manifestent dans votre vie, et de pratiquer le reiki à chaque instant, dès que le besoin se fait sentir.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Comment faire face à la critique

Découvrez le reiki thêta


Voici un sujet qui n’est pas directement lié au reiki, mais intéresse surement de nombreuses personnes. Pour la plupart d’entre nous, faire face à la critique n’est pas toujours facile, surtout qu’il s’agit parfois d’une véritable agression. Pour certaines personnes la critique est même un problème majeur qui les empêche de bien vivre leur vie. Avant toutes choses, il existe deux mécanismes qu’il est nécessaire de comprendre pour gérer au mieux ce genre de situations, la projection et la synchronicité.

troll

La projection

En premier lieu il est important de comprendre le mécanisme de projection. Pour faire simple, il s’agit d’un mécanisme psychologique qui fait que l’on cherche à l’extérieur ce que l’on refuse de regarder en soi même. Par exemple, les personnes qui passent une grande partie de leur vie à débusquer et critiquer la stupidité chez les autres sont elles-mêmes très stupides. Si elles ne l’étaient pas, elles seraient tout simplement indifférente à la stupidité. Mais comme l’idée qu’elles soient stupides leur est insupportable et qu’elles ne veulent surtout pas l’accepter, leur seul moyen de se rassurer est de rabaisser les autres. Lorsqu’une critique est agressive et non constructive, ne la considérez pas comme une attaque personnelle. Cette agressivité est le fruit du désarroi intérieur de votre agresseur. Elle manifeste ses manques, ses traumatismes, ses peurs. Sortez au plus vite de cette émotion. Si vous êtes initié reiki, un ou plusieurs auto-traitements sont bien entendu d’une grande aide. Si vous êtes praticien, des traitements à la situation sont un bon complément de l’auto-traitement, d’autant que si vous maitrisez bien le traitement à distance, vous pouvez en pratiquer un sur le moment. Vous pouvez également faire des traitements sur votre relation avec la personne, mais pas directement un traitement à la personne. Ce n’est pas parce que la personne a eu une attitude intrusive qu’il faut en avoir une à votre tour, cela ne ferait qu’aggraver les choses.

La synchronicité

Une fois la situation de crise passée, il va falloir revenir sur cet événement à tête reposée. Si la critique n’est pas constructive, oubliez-la. Il se peut également que la critique soit le fruit d’un avis différent du vôtre, d’une préférence personnelle, ce qui est tout à fait légitime, mais ne vous servira à rien non plus. Si elle est constructive, essayez tout simplement d’en tenir compte et d’en faire quelque chose de positif dans votre vie. Par contre, qu’elle soit constructive ou non, si la critique était agressive, il est important de se recentrer sur soi et se demander pourquoi cette expérience a eu lieu. Si vous ne faites pas cela, vous serez également victime du mécanisme de projection et vous aurez le plus grand mal à faire évoluer votre vie. Toutes les expériences que nous vivons sont le fruit de nos pensées. Si vous vivez une agression, c’est soit que vous avez manifesté de l’agressivité, soit que vous avez ruminé vos peurs. La peur et l’agressivité sont les deux facettes d’une même chose. L’agressivité est toujours l’expression de la peur. Bien souvent la réaction de l’univers est démesurée et nous semble injuste et sans rapport avec nos pensées. Nous sommes tentés de rejeter la faute sur les autres et de classer l’affaire. Malheureusement, c’est le meilleur moyen de revivre éternellement les mêmes situations. Il faut comprendre que dans ce genre de situations, le monde extérieur est une sorte de miroir grossissant et déformant de notre monde intérieur. En comprenant cela, il devient beaucoup plus facile de regarder en soi, et de faire le rapprochement avec ce que l’on vit dans le monde extérieur.

L’auto-connaissance

D’un coté comprendre le phénomène de projection permet de réaliser qu’une personne qui nous juge le fait pour nous imposer son état intérieur qu’elle n’arrive pas à supporter ni assumer par elle-même (et en réalité son comportement ne fera qu’augmenter son malheur). Mais nous n’avons pas à faire cela pour elles, c’est leur réalité intérieure, et non la notre. D’un autre, il faut garder à l’esprit que nous sommes les maîtres de notre propre réalité, et que c’est nous qui manifestons les expériences que nous vivons. Même si nous n’avons pas à subir le mal-être d’autrui, nous devons malgré tout regarder en nous même pour trouver notre part de responsabilité. Comprendre comment ces deux phénomènes s’entremêlent est le meilleur chemin vers l’auto-connaissance. Il est plus facile de regarder en soi et de s’accepter avec ses défauts lorsqu’on ne subit plus les projections de son entourage comme s’il s’agissait d’un problème personnel. L’auto-connaissance permettant de repousser les limites de sa propre projection, et de favoriser les bonnes synchronicités plutôt que les mauvaises. On engendre ainsi un cercle vertueux qui nous libère peu à peu de la critique. Et « accessoirement » cela nous permet de comprendre comment vivre nos rêves, plutôt que de rêver nos vies.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)