Archives par étiquette : projection

Comment faire face à la critique

Découvrez le reiki thêta


Voici un sujet qui n’est pas directement lié au reiki, mais intéresse surement de nombreuses personnes. Pour la plupart d’entre nous, faire face à la critique n’est pas toujours facile, surtout qu’il s’agit parfois d’une véritable agression. Pour certaines personnes la critique est même un problème majeur qui les empêche de bien vivre leur vie. Avant toutes choses, il existe deux mécanismes qu’il est nécessaire de comprendre pour gérer au mieux ce genre de situations, la projection et la synchronicité.

troll

La projection

En premier lieu il est important de comprendre le mécanisme de projection. Pour faire simple, il s’agit d’un mécanisme psychologique qui fait que l’on cherche à l’extérieur ce que l’on refuse de regarder en soi même. Par exemple, les personnes qui passent une grande partie de leur vie à débusquer et critiquer la stupidité chez les autres sont elles-mêmes très stupides. Si elles ne l’étaient pas, elles seraient tout simplement indifférente à la stupidité. Mais comme l’idée qu’elles soient stupides leur est insupportable et qu’elles ne veulent surtout pas l’accepter, leur seul moyen de se rassurer est de rabaisser les autres. Lorsqu’une critique est agressive et non constructive, ne la considérez pas comme une attaque personnelle. Cette agressivité est le fruit du désarroi intérieur de votre agresseur. Elle manifeste ses manques, ses traumatismes, ses peurs. Sortez au plus vite de cette émotion. Si vous êtes initié reiki, un ou plusieurs auto-traitements sont bien entendu d’une grande aide. Si vous êtes praticien, des traitements à la situation sont un bon complément de l’auto-traitement, d’autant que si vous maitrisez bien le traitement à distance, vous pouvez en pratiquer un sur le moment. Vous pouvez également faire des traitements sur votre relation avec la personne, mais pas directement un traitement à la personne. Ce n’est pas parce que la personne a eu une attitude intrusive qu’il faut en avoir une à votre tour, cela ne ferait qu’aggraver les choses.

La synchronicité

Une fois la situation de crise passée, il va falloir revenir sur cet événement à tête reposée. Si la critique n’est pas constructive, oubliez-la. Il se peut également que la critique soit le fruit d’un avis différent du vôtre, d’une préférence personnelle, ce qui est tout à fait légitime, mais ne vous servira à rien non plus. Si elle est constructive, essayez tout simplement d’en tenir compte et d’en faire quelque chose de positif dans votre vie. Par contre, qu’elle soit constructive ou non, si la critique était agressive, il est important de se recentrer sur soi et se demander pourquoi cette expérience a eu lieu. Si vous ne faites pas cela, vous serez également victime du mécanisme de projection et vous aurez le plus grand mal à faire évoluer votre vie. Toutes les expériences que nous vivons sont le fruit de nos pensées. Si vous vivez une agression, c’est soit que vous avez manifesté de l’agressivité, soit que vous avez ruminé vos peurs. La peur et l’agressivité sont les deux facettes d’une même chose. L’agressivité est toujours l’expression de la peur. Bien souvent la réaction de l’univers est démesurée et nous semble injuste et sans rapport avec nos pensées. Nous sommes tentés de rejeter la faute sur les autres et de classer l’affaire. Malheureusement, c’est le meilleur moyen de revivre éternellement les mêmes situations. Il faut comprendre que dans ce genre de situations, le monde extérieur est une sorte de miroir grossissant et déformant de notre monde intérieur. En comprenant cela, il devient beaucoup plus facile de regarder en soi, et de faire le rapprochement avec ce que l’on vit dans le monde extérieur.

L’auto-connaissance

D’un coté comprendre le phénomène de projection permet de réaliser qu’une personne qui nous juge le fait pour nous imposer son état intérieur qu’elle n’arrive pas à supporter ni assumer par elle-même (et en réalité son comportement ne fera qu’augmenter son malheur). Mais nous n’avons pas à faire cela pour elles, c’est leur réalité intérieure, et non la notre. D’un autre, il faut garder à l’esprit que nous sommes les maîtres de notre propre réalité, et que c’est nous qui manifestons les expériences que nous vivons. Même si nous n’avons pas à subir le mal-être d’autrui, nous devons malgré tout regarder en nous même pour trouver notre part de responsabilité. Comprendre comment ces deux phénomènes s’entremêlent est le meilleur chemin vers l’auto-connaissance. Il est plus facile de regarder en soi et de s’accepter avec ses défauts lorsqu’on ne subit plus les projections de son entourage comme s’il s’agissait d’un problème personnel. L’auto-connaissance permettant de repousser les limites de sa propre projection, et de favoriser les bonnes synchronicités plutôt que les mauvaises. On engendre ainsi un cercle vertueux qui nous libère peu à peu de la critique. Et « accessoirement » cela nous permet de comprendre comment vivre nos rêves, plutôt que de rêver nos vies.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)