Archives par étiquette : ethique reiki

Autorisation et traitement à distance

Découvrez le reiki thêta


Lorsqu’on souhaite pratiquer un reiki sans dogmes, il est nécessaire de tester par soi même, d’expérimenter des choses diverses, en ayant l’esprit ouvert, sans attendre de résultats particuliers, de comparer et d’élaborer des théories qui permettent de structurer sa vie spirituelle. Le plus souvent, cela est assez facile. Il suffit de se détacher de la parole de son maître, de faire ses expériences, de s’approprier les pratiques. Parfois, ceci est un peu plus complexe, par exemple lorsqu’il est question d’éthique.

terre

Au sujet du traitement à distance, il est assez habituel d’entendre deux sons de cloche. Je pense que la majorité des praticiens reiki trouvent nécessaire de demander la permission avant de faire un soin à une personne. Mais il existe des praticiens qui pensent que le reiki est pur amour, et que nous ne devrions par s’interdire d’en donner, avec ou sans permission. Personnellement, je pense que les deux camps ont un peu raison et qu’il faut pousser la réflexion pour démêler cette apparente contradiction.

D’un coté il est évident qu’il n’est pas éthique de s’occuper de la guérison d’une personne si elle ne le souhaite pas. Bien souvent, les praticiens tentés de donner de tels traitements souhaitent consciemment ou inconsciemment tirer un avantage de cette guérison, ou alors ils souhaitent guérir des choses chez les autres pour ne pas avoir à les regarder en eux-mêmes. Le reiki est peut-être pur amour, mais nous ne sommes qu’humain et aussi expérimenté que nous soyons, il y a toujours un risque que nous y projetions des intentions manipulatoires beaucoup moins pures que le reiki lui-même.

La solution que beaucoup ont trouvée est de traiter les relations plutôt que les personnes. Certains praticiens au contraire pensent que c’est une façon de détourner « la règle ». Personnellement, je ne pense pas ou pour être précis, ce n’est pas ce que j’éprouve. Au contraire, pour moi il s’agit d’un moyen de prendre de la distance, ce qui permet de se placer dans la bonne posture mentale pour être sans attentes et non intrusif. Et finalement, comme pour n’importe quel traitement reiki bien réalisé, nous ne faisons que mettre à disposition l’énergie, et la personne est libre ou non de la capter. Parce que c’est cela au fond le problème. Si nous étions certains de bien faire du reiki, en étant dans le bon état d’esprit, quelle que soit la circonstance, il n’y aurait pas de questions à se poser. Il n’y a, au fond, pas besoin de permission pour aimer les autres. Mais sans permission, il y a toutes les chances pour que nous ne fassions pas véritablement du reiki et c’est en cela qu’il faut être prudent.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)