Archives par étiquette : croyance

Science et reiki

Une nouvelle manière de pratiquer le reiki


Faire le lien entre la science et une discipline spirituelle est un sujet d’intérêt pour de nombreuses personnes. En effet, nous vivons dans une société prétendant être axée sur le rationnel et où la science est vue comme une vérité fondamentale. Souvent, on oppose science et spiritualité. Il est également à la mode de faire un rapprochement entre certaines théories de la physique (par exemple la mécanique quantique) et les phénomènes spirituels. Ayant fait des études scientifiques, je pense que ces deux points de vue sont erronés et témoignent d’une méconnaissance de la science.

La science est spirituelle

Je pense d’abord que la science et le spirituel ne s’opposent pas, au contraire, les deux domaines sont assez similaires. La plupart des gens pensent que la science permet de connaître la réalité, mais ça n’est pas vraiment le cas. La science est basée sur l’observation. De cette observation, on en déduit un modèle basé sur les mathématiques. Ce modèle permet de prédire un certain nombre de choses dans des circonstances particulières, mais la réalité profonde de l’univers nous échappe malgré tout. On pense souvent que la science est basée sur des faits tangibles, ce qui n’est pas le cas non plus. Par exemple, le temps, concept fondamental de la physique, n’est pas tangible, mais nécessaire au fonctionnement de la plupart des théories. Nous ne disposons pas de sens pour le percevoir, il s’agit juste d’un concept de l’esprit, une déduction qui nous paraît logique et évidente. Tout comme l’existence de l’énergie paraît évidente pour toute personne pratiquant le reiki. Pour donner un autre exemple, l’infini est une création de l’esprit pour expliquer des phénomènes qui dépassent nos perceptions. Mais jamais personne n’a observé quoique ce soit d’infini dans la nature.

chiball

La science d’aujourd’hui

Au XIX° le mouvement positiviste a lancé l’idée qu’un jour la science expliquerait l’univers dans sa totalité. Ceci était seulement une croyance. Au début du XX° siècle de nouvelles théories, principalement la relativité générale et la mécanique quantique, ont largement étendu le champ d’application de la physique, mais ont également brisé sa cohérence. La conception du temps et la perception absolue que nous en avions se sont retrouvées bouleversées. Albert Einstein avec sa théorie de la relativité générale, nous a montré que le fonctionnement du temps étaient bien plus complexe. Que sous certaines conditions, il pouvait s’écouler à un rythme différent, et même s’arrêter. Cette théorie a permis de relativiser bien des choses, et les scientifiques d’aujourd’hui ont pour la plupart abandonné la croyance positiviste, mais pas le grand public qui reste persuadé que la science reste le socle fondamental pour appréhender la réalité.

Le reiki et les neutrinos

Certains concepts pourtant loin de faire l’unanimité dans le milieu scientifique sont déjà rentrés dans la croyance populaire en tant que faits établis. Comme la matière que nous connaissons habituellement (matière baryonique) ne permet pas d’expliquer certains phénomènes gravitationnels observés, certains scientifiques en ont déduit qu’il existe de la matière noire, qui pourrait composer jusqu’à 90% de notre univers. Pour beaucoup de personnes, cette matière intangible serait l’explication des phénomènes spirituels. Sauf que pour de nombreux scientifiques, la matière noire n’existe pas, elle est seulement le témoignage de l’imperfection de nos observations et de nos théories. C’est pour cela que de mon point de vue, le fait de raccrocher les disciplines spirituelles aux domaines les plus controversés de la science ne présente pas d’intérêt. La science a autre chose à nous apporter.

Expérience contre croyance

Le caractère invisible du spirituel est souvent un prétexte utilisé pour justifier les dogmes et l’hermétisme. Mais ce n’est pas parce qu’un phénomène est mystérieux que l’on doit le traiter en l’entourant de mystère. Le fonctionnement même de l’univers est un mystère, cela n’empêche pas d’avoir une approche rationnelle de l’univers. Là où la science peut nous apporter beaucoup, c’est dans sa méthode expérimentale. En reiki comme dans n’importe quel domaine, il est également possible de faire des expériences, d’élaborer des théories, de tirer des conclusions, et de les remettre en cause lors de nouvelles expériences.

Prenons l’exemple du traitement à distance. Une personne prétextant qu’elle est rationaliste aura tendance à ne pas croire au traitement à distance. Je le répète pour ceux qui n’auraient pas tiqué, « ne pas croire », car en réalité, ce comportement n’a rien de rationnel et repose uniquement sur la croyance. Quelqu’un de rationnel fait des expériences et des observations avant de décider si une chose fonctionne ou non. Il ne choisit pas de croire ou ne pas croire a priori. Il y a quelques semaines, j’ai lu un article dans lequel il était question de tester l’efficacité du traitement à distance sur des personnes souffrant de dépression. Voici la référence :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15154152?dopt=Citation|http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15154152?dopt=Citation

Cette expérience montre que le reiki donne de bons résultats sur les groupes recevant des traitements, en présence comme à distance, et pas d’amélioration pour les groupes placébos. Cela n’explique en rien ni pourquoi ni comment le reiki ou le traitement à distance fonctionnent, mais cela démontre que dans ce cadre donné le reiki est efficace, en présence comme à distance.

Vous pouvez adapter cette méthode pour votre propre pratique. Laissez la croyance de côté, faites vos expériences en ayant l’esprit ouvert, et mesurez l’impact qu’une pratique donnée a sur votre vie. Tirez-en des conclusions sans vous y attacher, vos prochaines expériences pourraient bien remettre en question vos théories.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)