Archives par étiquette : anshin ritsumei

Comment se libérer de la négativité

Découvrez le reiki thêta


Je croise régulièrement des personnes qui pratiquent le reiki et qui ont la sensation de stagner dans leur vie spirituelle. Le premier conseil que je peux leur donner est d’être assidu. Par exemple, essayez de trouver le temps pour pratiquer un auto-traitement chaque jour. Le problème est que ces personnes sont souvent assidues dans leur pratique du reiki. Dans ce cas, mon conseil est de chercher à vivre plus profondément dans les cinq principes. Je me rends compte aujourd’hui que ce conseil, bien qu’il me semble juste, n’est pas très concret, un peu comme si à une personne qui souhaite apprendre à nager, je disais « c’est simple, va dans l’eau et bouge les bras en cercle ». Je vais donc tenter de partager ma méthode.

J’ai remarqué une constante dans la pratique des personnes qui ont la sensation de stagner malgré leur assiduité. Elles pratiquent les choses de manière « automatique », sans les adapter à leurs problèmes du moment. Comme je l’ai déjà évoqué dans un précédent article, c’est une bonne idée de renforcer ses traitements à distance avec l’auto-traitement. C’est encore mieux en commençant l’auto-traitement par une phase d’introspection. Cela permet d’affiner ses intentions.

lotus

Débloquez vos chakras

Les tensions de la vie quotidienne ont tendance à se loger au niveau des cinq premiers chakra. En ayant pratiqué des centaines d’auto-traitement, il est très facile de ressentir ces tensions sans aucune technique de scanner. Il suffit juste de tourner son attention vers son monde intérieur et de souhaiter les ressentir. Ces tensions peuvent entrainer des manifestations physiques de nervosité bien connues, une boule dans la gorge, une oppression au niveau de la poitrine, des aigreurs d’estomac, un nœud aux intestins, … Ces sensations deviennent de plus en plus fréquentes lorsqu’on y est attentif, ce qui permet bien souvent de traiter les problèmes avant qu’ils aient un impact émotionnel. Pour traiter ces blocages, utilisez vos mains, mais en simultanée, faites un traitement à distance pour la cause du problème. Si vous ne la connaissez pas, votre intention sera générique « je souhaite traiter la cause de ce blocage », si vous la connaissez, vous pouvez la nommer en formulant votre intention. Si vous ne connaissez pas la cause du problème, il y a de fortes chances qu’elle vous apparaisse dans les jours qui viennent. Si cela vous prend trop de temps, ce traitement des chakras peut venir en remplacement de l’auto-traitement complet, sinon, cela constitue une bonne introduction à celui-ci.

En développant cette sensibilité, nous prenons conscience du fait que nous sommes régulièrement atteints par les mêmes problèmes énergétiques. Parfois, un blocage au niveau d’un chakra devient un problème chronique plus ou moins permanent. Face à un tel blocage, il ne faut pas hésiter à traiter le chakra en question pendant une heure, en faisant également en parallèle un traitement à distance pour la cause. Avec l’expérience de la pratique du traitement à distance pendant l’auto-traitement, il est possible de maintenir sa concentration pendant très longtemps. Il n’est pas rare que le problème refasse surface dans les semaines qui suivent, il ne faut pas hésiter à le traiter de nouveau de cette façon. J’avais un problème récurrent depuis dix ans au niveau d’un chakra, je l’ai résolu en imaginant cette technique.

Libérez-vous de la colère et de la préoccupation

Grâce à ce traitement préliminaire des chakras, vous commencerez votre auto-traitement complet en ayant la sensation que votre champ d’énergie est déjà beaucoup plus calme et harmonieux. Votre capacité à canaliser le reiki s’en trouvera renforcée. En partant du principe que lors de votre auto-traitement, vous traitez une dizaine de positions (la tête et le devant du corps), consacrez le temps des quatre premières positions à une méditation introspective. Depuis votre dernier auto-traitement, avez-vous ressenti de la colère ou de l’inquiétude par rapport à un événement ? Dans l’acceptation des choses, l’idée n’étant bien entendu pas de culpabiliser, listez toutes les situations ou les personnes qui ont été la source de ce stress. Les choses que nous rejetons chez les autres sont le miroir de notre ombre. Que pouvez-vous apprendre sur vous-même à travers cela ? En quoi cela peut vous aider dans votre guérison ?

Le but de cette méditation introspective est de dégager trois sujets de traitement à distance (traitements aux situations et aux relations). Lorsque vous avez trop de problèmes, essayez de trouver une cause commune plus profonde. Par exemple, dans vos problèmes avec autrui, vous pouvez reproduire une situation avec vos parents, manifester un conflit générationnel, exprimer votre peur de manquer, … Pour les traitements aux relations, vous pouvez les formuler de façon générique, par exemple « à mes relations de travail ». Si vous trouvez trois sujets problématiques, traitez chacun d’eux pendant deux positions et vous arriverez ainsi à la fin de votre auto-traitement. Si vous en avez moins, vous pouvez mettre l’accent sur le problème qui vous semble le plus important. Vous pouvez également utiliser ce temps en exprimant votre gratitude, pour l’énergie, pour l’univers, pour la nature, et pour toutes les personnes qui apportent quelque chose de positif à votre vie.

L’intégration du traitement à distance

En pratiquant de la sorte, vous deviendrez plus attentif à votre énergie et à vos émotions. Avec l’expérience quotidienne du traitement à distance, votre capacité de concentration va se développer et vous pourrez rapidement le pratiquer de façon informelle, dans pratiquement n’importe quelle situation. Ces deux facteurs réunis vous permettront d’être beaucoup plus conscient de l’origine énergétique des problèmes qui se manifestent dans votre vie, et de pratiquer le reiki à chaque instant, dès que le besoin se fait sentir.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Mon expérience des initiations reiki

Découvrez le reiki thêta


Comme je l’ai déjà raconté dans un précédent article, je n’ai pas attendu d’être initié pour pratiquer le reiki. J’ai malgré tout ressenti l’envie d’être initié. Je pense que deux raisons me motivaient, une bonne et une mauvaise.

La mauvaise raison est que dans notre société, nous avons tendance à avoir besoin d’une autorisation pour faire les choses. Les autodidactes hésitent souvent à mettre en avant leurs capacités, parce qu’ils n’ont pas le diplôme qui les y autorise et qu’ils pensent qu’ils ne seront pas à la hauteur. D’une certaine façon, je pense que ce phénomène me bloquait. J’en ai pris conscience après avoir reçu la maîtrise. Avant d’être initié, je ne pratiquais que l’autotraitement, et bien que je connaissais déjà les symboles, je ne les ai jamais utilisés avant d’être initié praticien reiki. J’ai même attendu 6 mois après la maîtrise pour utiliser régulièrement le symbole du maître.

Pour ce qui est de la bonne raison, je devais sûrement ressentir inconsciemment ce que l’initiation pouvait déclencher. Certaines écoles japonaises affirment que le but du reiki est d’atteindre anshin ritsumei, c’est à dire trouver la paix intérieure et être sans attentes. L’initiation reiki I m’a vraiment donné un aperçu de ce que cet état pouvait être. Pendant plusieurs jours, j’étais sur un nuage, empli d’énergie, je voyais tout sous un aspect lumineux. Chaque jour j’ai fait mes autotraitements pour maintenir un peu plus longtemps cet état. Et plus je m’y accrochais, plus il disparaissait. Être sans attentes, voilà où se situe la principale difficulté. C’est probablement l’une des raisons qui a fait que l’initiation que j’ai vécu était aussi intense. Je l’ai abordée sans attentes.

Quand j’ai décidé de me faire initier au reiki II, j’étais par contre clairement en attente. Je souhaitais revivre la plénitude que j’avais connue au reiki I. Et bien entendu, cela n’est pas arrivé. Au contraire, cette initiation a déclenché des remous plutôt sombres. Sûrement par déception, j’ai mis ma pratique du reiki de côté pendant quelques mois. Ce n’est que 6 mois après l’initiation, en ayant repris une pratique assidue, que j’ai de nouveau connu cet état, alors que je ne l’attendais plus.

Lorsque j’ai souhaité recevoir la maîtrise, j’étais très tenté par l’initiation à distance, pour diverses raisons. Déjà j’ai quelques préoccupations écologiques et je trouve assez peu responsables, les maîtres reiki qui vivent à la campagne parce que la qualité de vie y est meilleure, et font plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par an pour animer des stages, principalement à Paris. De plus, j’étais intimement persuadé qu’une initiation à distance pouvait être tout aussi efficace qu’une initiation traditionnelle.

Enfin, c’était plus compliqué que cela, je m’étais également inscrit pour une initiation avec mon maître habituel un mois plus tard, au cas où il ne se passerait rien lors de l’initiation à distance. Même lorsqu’on a la volonté d’appréhender le reiki sans dogmes, on est toujours tenté de croire ceux qui dénigrent l’initiation à distance. Alors que généralement, ceux qui dénigrent l’initiation à distance portent un jugement sans en avoir fait l’expérience. Bien souvent, il s’agit de maîtres reiki qui défendent leur business (ou de disciples qui répètent la parole du maître). À vrai dire, c’est le cas de bon nombre de dogmes reiki. Ils ont une origine marketing et sont colportés autant par les personnes conscientes qu’il s’agit de marketing, que par celles qui pensent qu’il s’agit d’un enseignement spirituel.

Finalement, mes doutes sur l’initiation à distance étaient infondés. Pour ce qui est du court terme, les deux initiations que j’ai reçues étaient tout à fait équivalentes. Sur le long terme, c’est plus difficile à dire vu que j’ai vécu les deux avec peu d’intervalle. Ce qui est certain, c’est qu’après avoir laissé mûrir cela pendant 2 ans, je souhaite partager un reiki sincère, conforme à mon expérience, sans dogmes. Même si certaines choses vont à l’encontre du marketing et de ce que croient la majorité des gens qui s’intéressent au reiki. C’est d’ailleurs la raison d’être de ce blog.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)