Le reiki n’est pas assez puissant (suite)

Découvrez le reiki thêta


Après la rédaction de cet article, j’avais le sentiment de ne pas avoir expliqué clairement ma pensée. J’ai reçu un certain nombre de messages en retour ce qui m’a aidé à formuler les choses plus simplement.

Pour faire simple, dans le monde matériel, plus nous accumulons de choses et plus nous possédons. Cela peut sembler paradoxal, mais dans le spirituel c’est l’inverse. Plus nous nous détachons de choses et plus nous possédons.

Concrètement, lorsque nous avons le sentiment qu’il nous manque quelque chose dans le domaine spirituel nous cherchons de nouvelles pratiques, de nouveaux symboles, de nouvelles énergies… alors que le plus souvent, nous avons déjà trop.

Il suffit d’observer l’évolution du reiki, sa simplicité d’origine, et la multiplicité des pratiques actuelles. Cela semble attirant au départ, parce que nous avons le sentiment d’avoir plus. Mais au final, nous sommes encombrés. Le reiki pourrait être résumé, par « observer et laisser faire ».

Lorsque nous avons le sentiment qu’il nous manque quelque chose, nous pouvons être tentés d’en rajouter encore et encore. Alors que c’est tout ce superflu qui crée ce sentiment de manque et que la solution est de chercher l’essentiel.

Pour savoir ce que la science pense du reiki, téléchargez le document suivant.

Reiki Science (92.3 KiB)