Accueil / La véritable origine du reiki / Les Japonais considèrent le mot reiki comme un mot étranger


Les Japonais considèrent le mot reiki comme un mot étranger

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Il y a une chose étonnante, même lorsqu’on a conscience que la « nouvelle » histoire du reiki n’est pas fiable, c’est que les Japonais écrivent le mot « reiki », comme s’il s’agissait d’un mot étranger !

Lorsqu’on cherche sur google, sur le web japonais, le mot reiki en katakana レイキ (alphabet pour écrire les mots étrangers) ou en kanji 霊気 (alphabet pour les mots japonais) on trouve 4.030.000 réponses en katakana et seulement 305.000 en kanji (recherche effectuée en juillet 2014 sur tous les sites en .jp). Plus de 92,4 % du temps, le mot reiki est écrit en katakana, ce qui est peu habituel pour un mot japonais. De plus, les sites utilisant le mot reiki en kanji ne parlent pas forcement de reiki, puisque ce mot signifie « éther » ou « aura » en japonais. Par exemple, il ressort un bon nombre de sites traitant d’un jeu de cartes à collectionner dont l’une des cartes s’appelle « fiole d’éther ».

En conclusion, les Japonais considèrent le mot reiki comme un mot étranger.

Au passage, il est amusant de noter que si en France, il y a une mode pour appeler les degrés de reiki, « shoden », « okuden », « shinpiden »… au Japon, les noms des degrés sont également écrits en katakana, et s’appellent, « first degree » (ファーストディグリー), « second degree » (セカンドディグリー), « third degree » (サードディグリー)…

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :