Accueil / La véritable origine du reiki / Le mystère de la stèle d’Usui


Le mystère de la stèle d’Usui

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Il y a un peu moins de dix ans, une rumeur a circulé aux États-Unis, affirmant que la stèle de Mikao Usui était fausse. Selon cette rumeur, un ouvrier japonais aurait témoigné avoir érigé cette stèle dans les années 80. Même si les personnes qui ont fait circuler cette rumeur n’ont apporté aucune preuve, c’est à ce moment que j’ai commencé à douter.

Le texte de la stèle d’Usui raconte la belle histoire que tout pratiquant du reiki avait envie d’entendre. Mais jamais on ne trouve ce genre de biographie sur une stèle qui évoque la mémoire d’une personne disparue.

Aujourd’hui, je suis capable d’apporter la preuve que la stèle d’Usui a été édifiée dans les années 80.

Depuis quelques années, un certain nombre d’enseignants en reiki japonais diffusent un guide « Tout le monde peut faire du reiki » écrit par Fumio Ogawa entre 1986 et 1991. Cette personne est présentée comme ayant appris le reiki au Japon sans aucun contact avec le reiki occidental. Pourtant, la thèse défendue sur la majeure partie du guide est celle du reiki occidental, c’est-à-dire, le reiki aurait été développé pendant l’ère du Meiji (fin du XIXe siècle) et l’empereur lui-même connaissait Usui et pratiquait le reiki.

« Durant la période Meiji, plusieurs politiciens d’expérience transpiraient en sa présence impériale. Cela n’était pas dû à l’autorité de l’Empereur, mais bien au reiki qui émanait de l’Empereur Meiji. » (Fumio Ogawa)

Puis il défend la version japonaise de l’histoire du reiki et rapporte le texte de la stèle d’Usui qui indique que le reiki a été développé pendant l’ère Taïsho (début du XXe siècle), soit une génération plus tard.

« Après 21 jours de discipline spirituelle rigoureuse, il découvrit la guérison par le reiki. Réalisant l’immense portée de cette méthode de guérison, il fonda en 1922 une association à Harajuku-ku, Tokyo. » (Fumio Ogawa)

Il précise dans son introduction qu’il y a des incohérences de dates dans cette version de 1991 par rapport à celle de 1986. Effectivement, l’Empereur Meiji est mort en 1912, soit dix ans avant la découverte du reiki selon la stèle d’Usui.

« Cette version, datant d’août 1991, étant une version amendée de celle d’octobre 1986, vous noterez qu’il y a quelques contradictions dans les dates. » (Fumio Ogawa)

Pour le reste, ce document présente un certain nombre de techniques du reiki japonais que nous connaissons.

Le plus probable est que la stèle d’Usui n’existait pas en 1986. La personne qui a rédigé ce manuel, Fumio Ogawa, ou quelqu’un d’autre qui a signé ainsi s’est donc basé sur l’histoire du reiki selon la vision occidentale. La stèle d’Usui a été érigée entre 1986 et 1991 et dans sa seconde version du manuel, il cite la stèle dont le contenu est incohérent avec le début de son histoire. C’est la seule raison logique qui puisse expliquer les incohérences de ce manuel.

Ce manuel témoigne de la genèse du reiki japonais dans la seconde moitié des années 80. La remarque en introduction sur l’incohérence de dates montre qu’il s’agit d’un document « interne » probablement destiné à un petit groupe de faussaires. En tout cas, ce manuel n’aurait jamais dû être diffusé. Au passage, je ne comprends pas pourquoi des défenseurs du reiki japonais diffusent ce document de Fumio Ogawa alors qu’il discrédite la seule preuve taillée dans le marbre qui tend à prouver l’existence d’un reiki traditionnel au Japon.

stele-mikao-usui-reiki
Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :