Accueil / Foire Aux Questions / Les différents reiki, comment s’y retrouver ?


Les différents reiki, comment s’y retrouver ?

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Il existe des centaines de reiki différents et on me demande souvent comment s’y retrouver. Dans cet article, je vais lister les formes de reiki les plus communes en décrivant leurs spécificités.

Le reiki classique

Au départ, le reiki a été diffusé par Hawayo Takata. Lorsque je parle de reiki « classique », je parle du reiki de Takata. Ce reiki est souvent qualifié de reiki « Usui », pour la distinguer des formes de reiki qui s’en éloignent.

Ce reiki s’enseigne en trois niveaux. Au premier niveau, on apprend les traitements sur soi, sur autrui, et les cinq principes. Au second, on apprend les trois symboles du praticien et les traitements à distance. Et au troisième niveau, on apprend le symbole du maître et les initiations.

Takata enseignait également des pratiques annexes et divers « secrets de santé ». Mais son enseignement a pratiquement disparu dans sa forme originale. La formulation des principes a changé. Les protocoles de traitements et d’initiations d’origine ont pratiquement disparu. L’alliance reiki enseigne une forme de reiki approchante du reiki Takata, mais elle a également pratiquement disparu.

Le reiki tibétain

Le développement du reiki a commencé dans le milieu évangélique et très rapidement, le mouvement new age s’en est emparé en créant toutes sortes de variantes.

Le reiki tibétain est probablement la variante la plus populaire de reiki new age. Cette pratique a été mise en forme par William Lee Rand qui s’est inspiré d’autres formes de reiki.

Ce système comprend de nouveaux symboles, des pratiques avancées et de nouveaux protocoles d’initiations. Il a lui-même évolué. Par exemple, la version du reiki tibétain habituellement diffusée en France comprend plus de symboles et plus de pratiques que la version de William Lee Rand.

Les pratiques du reiki tibétain ont été intégrées de diverses manières par différents maîtres, parfois en 3 niveaux, parfois en quatre, sans forcément parler de reiki tibétain.

Le reiki japonais

Le reiki japonais s’inspire de certains reiki peu diffusés en France, par exemple la technique radiance, ou l’Osho neo reiki. Il s’inspire également d’autres pratiques non-reiki, par exemple le qi gong. Généralement, le but de ces techniques est de mieux ressentir l’énergie et de mieux la canaliser.

Il est souvent dit que cette forme de reiki est plus traditionnelle que le reiki occidental. Mais lorsqu’on étudie objectivement l’histoire et la composition du reiki japonais, on se rend compte que cette affirmation est purement marketing.

Le gendai reiki d’Hiroshi Doi est la première forme de reiki apparue au Japon. D’autres ont repris les pratiques du gendai reiki et ont raconté une belle histoire. Cela a donné naissance au jikiden reiki et au komyo reiki. Ces formes de reiki s’enseignent en quatre niveaux.

Des formes occidentales de reiki japonais ont également vu le jour, l’Usui teate et le reiki do. Pour les personnes qui ont appris le reiki sans les pratiques japonaises, certains enseignants proposent des stages TJR « techniques japonaises de reiki ». C’était très à la mode il y a 10-15 ans, mais ça ne se fait plus trop aujourd’hui, car ces pratiques sont généralement intégrées.

Le reiki des maîtres indépendants

De nombreux maîtres ne se rattachent pas à une école particulière. Ils enseignent une combinaison personnelle de tous les reiki que je viens de citer, parfois avec des emprunts à d’autres reiki. Lorsque le reiki japonais est arrivé en Occident, William Lee Rand l’a intégré à son enseignement. Comme il est très populaire aux États-Unis, de nombreux enseignants font de même.

Mais certains enseignants ont décidé de ne pas enseigner le reiki tibétain. D’autres ont préféré ne pas intégrer le reiki japonais. Et de nombreux enseignants enseignent un mélange de pratiques sans distinguer leurs origines. C’est par exemple le cas du reiki popularisé par le livre de Diane Stein.

Pour vous y retrouver, vous pouvez lire mon livre dans lequel j’essaye de lister les techniques enseignés par les maîtres indépendants, tout en précisant leur origine.

Les reiki « internet »

Je viens de lister les principales formes de reiki que l’on trouve dans l’enseignement en présence. Mais l’enseignement à distance a donné naissance à une multitude de reiki, reiki shamblala, reiki or, reiki kundalini, reiki ma’heo’ho

La qualité de ces formes de reiki est assez inégale. Il s’agit parfois d’arnaques. Une personne prétend qu’elle a canalisé une nouvelle forme d’énergie. Pour quelques dizaines d’euros, elle vous initie à cette énergie. Vous recevez un manuel de quelques pages avec une initiation qui se résume à une formulation d’intention, et parfois, aucune information pour pratiquer.

Parfois, il s’agit d’une forme de reiki véritablement intéressante. Et on ne peut pas se fier au nom pour connaître la qualité du contenu. Il y a une dizaine d’années, j’ai par exemple lu plusieurs manuels de reiki shamballa. Certains étaient sans intérêt. Mais l’un d’entre eux était très développé et m’a apporté des informations pertinentes qui m’ont aidé à mieux comprendre le reiki.

Le reiki minimax que j’ai créé il y a quelques mois s’inscrit dans cette « mouvance » des reiki internet. Comme je l’ai déjà indiqué, il sera bientôt disponible sous forme de livre. Cette forme de reiki se concentre sur la simplicité, la clarté et l’intégration des pratiques.

Le karuna

Le système karuna a été créé par William Lee rand en s’inspirant de différents reiki peu connus en France. Il ne s’agit pas d’un système de reiki complet. Il s’adresse aux personnes déjà expérimentées dans la pratique des traitements et dans l’utilisation des symboles. Ce système propose de nouveaux symboles tournés vers la résolution des problèmes.

Le reiki laochi

Ces dix dernières années, un certain nombre de pratiques énergétiques se sont développées, comme le quantum touch ou la reconnexion. Dans le contexte du reiki, le laochi s’est popularisé pendant cette même période. Pour ma part, je me suis intéressé au quantum touch qui correspond plus à ma vision des choses. Par contre, je ne me suis pas intéressé au laochi. Je n’ai donc rien de spécial à en dire. Si cette forme de reiki s’est popularisée, c’est probablement parce qu’elle apporte quelque chose, mais je ne sais pas quoi.

Le reiki holy fire

Juste pour l’anecdote, il y a quelques années, William Lee Rand a développé un nouveau système. Mais pour diverses raisons, ce système n’a pas vraiment fait l’unanimité. Du fait de la popularité de William Lee Rand, ce système est enseigné aux États-Unis. Mais il est encore très peu diffusé en France.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :