Ce que je pense vraiment de notre système éducatif

Une nouvelle manière d'apprendre l'énergétique : Cours de reiki minimax


Si vous avez lu « Travaillez moins pour vivre mieux », vous avez constaté que je montre en quoi notre système éducatif est inadapté au monde dans lequel nous vivons. Il a été créé à la fin du XIXe siècle pour préparer les gens à être de parfaits outils pour les usines de cette époque. Ce monde a disparu et notre système éducatif n’a pratiquement pas évolué depuis.

Il y a quelques semaines, je portais à nouveau un regard critique sur notre système éducatif dans un article qui traitait de la création de notre réalité. J’expliquais que pour être libre de créer sa propre réalité, il fallait, entre autres, se libérer du système éducatif.

De ce fait, un certain nombre de personnes, y compris des personnes qui me connaissent bien, en ont déduit que j’avais une dent contre notre système éducatif. Mais en réalité, ce n’est absolument pas le cas. On nous apprend à lire, écrire, compter. On nous donne une culture générale. Et les choses sont très bien ainsi.

Cela vous étonne peut-être que d’un côté, je porte un regard critique sur notre système éducatif, et d’un autre, j’affirme que tout est très bien ainsi. C’est parce que je pense que la marche du monde est hors de contrôle. Le pouvoir que nous avons sur l’ordre naturel des choses est assez minime et il se passe ce qu’il doit se passer.

Lorsqu’on observe l’impact de notre système éducatif sur les différentes générations, on se rend justement compte que son effet n’est jamais le même. D’une manière générale, cet impact a été très fort sur la génération des baby-boomers. Le baby-boomer moyen marche en rang et se compare aux autres pour montrer qu’il est le plus actif. Et lorsqu’il atteint l’âge de la retraite, il devient dépressif parce qu’on ne lui a pas inculqué comment profiter de la vie.

Bien entendu, je ne généralise pas. Si vous êtes de cette génération et que vous lisez mon blog, comme l’école nous inculque que la spiritualité est faite pour les idiots superstitieux, c’est certainement que vous avez réussi à sortir du moule. Mais sans généraliser, il est évident que la génération des baby-boomers est celle qui a le plus souffert de notre système éducatif.

La génération X est déjà un peu plus « rebelle ». Je ne sais pas trop pour quelles raisons. Contrairement aux baby-boomers, la génération X a grandi avec la TV. Est-ce que cela a conditionné une autre réalité ? Où est-ce la volonté de ne pas ressembler à la génération précédente qui entraîne cette différence ? C’est difficile à dire.

La génération Y est encore moins formatée par l’école. En anglais, « Y » se prononce « why ». Et la génération « Y » est la génération du « pourquoi ? ». Plutôt que de chercher à rentrer dans le moule, elle a tendance à penser avant tout à son bien-être.

Par cette description, je ne cherche pas à montrer qu’une génération est meilleure qu’une autre. Elles ont toutes leurs qualités et leurs défauts. Je montre juste que plus le monde avance et moins notre éducation inadaptée n’a d’impact.

Si je porte un regard critique sur notre système éducatif, ce n’est pas pour le remettre en question. C’est uniquement pour vous donner envie d’aller plus loin. Notre système éducatif est imparfait, mais il n’est pas une fin en soi. Il est seulement une introduction. On ne nous apprend pas que nous pouvons apprendre toute notre vie, sans personne pour nous tenir la main. C’est uniquement cette idée que je cherche à transmettre.

Et il est vraiment important de comprendre cela, parce que l’apprentissage perpétuel rend heureux. Gandhi conseillait de vivre comme si nous allions mourir demain et d’apprendre comme si nous allions vivre éternellement. Aujourd’hui, les neurosciences nous montrent que l’apprentissage stimule la libération de dopamine, l’un des neurotransmetteurs du plaisir.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)