Une nouvelle manière d’envisager l’ancrage

Avez-vous besoin de mes conseils ? Cliquez ici


Lorsqu’une personne est particulièrement agitée par sa vie spirituelle, on dit qu’elle a un problème d’ancrage. Il existe des tas de méthodes qui devraient nous aider à régler ce problème. Bien souvent, on visualise des racines, ou on se concentre sur nos pieds… Vous connaissez déjà probablement ces méthodes. Et je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ces techniques que tout le monde s’acharne à enseigner n’ont jamais vraiment fonctionné.

Pour ma part, les problèmes d’ancrage ont disparu lorsque j’ai déménagé à la campagne et que je me suis mis à passer beaucoup de temps dans la nature. Depuis ce moment, lorsqu’une personne a un problème d’ancrage, je lui conseille de pratiquer la randonnée ou le jardinage.

Mais aujourd’hui, je me demande si les problèmes d’ancrage ne sont pas liés au fait qu’une personne n’a pas choisi sa vie. La plupart des gens vivent une vie « par défaut ». Selon leur adaptation à l’école, ce qui fait plaisir à leur famille, ou ce qui propose les meilleurs débouchés, ils font telles études. Selon le diplôme qu’ils ont obtenu, ils font tel métier… Et ensuite, métro, boulot, télé-réalité, dodo, retraite, cercueil.

Certaines personnes trouvent une telle vie sinistre et elles cherchent autre chose. Certaines se tournent vers la spiritualité. Mais au lieu de changer leur vie terrestre, elles se disent que le monde matériel est insignifiant et que la vraie vie se trouve dans le spirituel. Si vous pensez cela, allez au bout de votre logique. Arrêtez de respirer. Arrêtez de boire. Arrêtez de manger. Arrêtez de vous abriter dans une maison. Arrêtez de vous chauffer l’hiver. Vous vous rendrez compte rapidement que vous avez des besoins matériels.

Le problème du matérialisme, ce n’est pas la matière, mais l’attachement. Et il est tout à fait possible de désirer vivre dans ce monde sans attachements. La respiration est le meilleur exemple pour le comprendre. Arrêtez de respirer et vous vous rendrez rapidement compte que c’est la chose que vous désirez le plus. La respiration est l’élément fondamental de la vie sur terre. Et pourtant, vous n’avez aucun attachement au fait de respirer. La majorité du temps, vous le faites sans y penser. En développant cette capacité de désirer une chose plus que tout, sans y être attaché, vous pourrez vivre n’importe qu’elle vie sans jamais sombrer dans le matérialisme.

Même si du point de vue de l’expérience spirituelle, le monde matériel est insignifiant, c’est là que nous vivons. Plutôt que de nier ce fait, il est préférable d’y trouver sa place. Et si les problèmes d’ancrage étaient tout simplement le signe que nous ne vivons pas vraiment la vie qui est la nôtre ? La spiritualité est un moyen pour trouver l’énergie de vivre notre vie sans être écrasé par l’adversité. Si ce n’était qu’un moyen de fuir, tout cela n’aurait aucun sens.


Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)