Archives par étiquette : formation reiki

L’auto-initiation reiki

Formation en gendai ki reiki


Bien des maîtres reiki présentent l’initiation comme un bouton on/off. Selon eux, l’initiation ouvre le canal reiki. Avant l’initiation il est fermé, ensuite il est ouvert. À mon avis, cette vision maximise un peu trop le rôle du maître et de l’initiation. En réalité, la pratique régulière et le travail sur soi ont une importance capitale sur le développement de sa capacité à canaliser l’énergie reiki. Et ce développement n’est pas un chemin linéaire. À l’image de la vie, il peut y avoir des hauts et des bas, avec parfois, des moments d’expansion énergétique et d’autres moments de repli.

Toujours selon la vision du canal reiki « on » ou « off », il n’y a aucun intérêt de recevoir plusieurs fois les initiations. Mais l’expérience démontre le contraire. Quand on reçoit plusieurs fois les initiations, il se passe quelque chose de nouveau à chaque fois, cela aide à aller plus loin dans sa pratique du reiki. Il existe également un certain nombre de pratiques d’auto-initiation et c’est très intéressant, en plus de l’auto-traitement et des autres techniques de développements, de les réaliser régulièrement pour renforcer sa connexion au phénomène reiki et aux symboles.

Actuellement, de plus en plus de maîtres anglophones proposent des formations reiki très bon marché basées sur l’auto-initiation. Cela pourrait ressembler à une arnaque (et dans certains cas, ces cours sont sûrement de piètre qualité), mais j’ai eu l’occasion de trouver des cours de très bonne qualité, donnant tous les éléments pour développer par soi-même sa pratique reiki. Je souhaite enseigner très prochainement, et je vais proposer une option de ce genre.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

L’initiation reiki à distance

Formation en gendai ki reiki


L’initiation à distance est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre, chez ceux qui sont contre, comme chez ceux qui sont pour. J’ai plusieurs fois fait allusion à l’enseignement à distance dans le domaine du reiki depuis que j’ai créé ce blog, et depuis plusieurs mois, je souhaite faire un article détaillé sur le sujet. Mais j’ai souhaité d’abord prendre du recul, pour ne pas tomber dans le chauvinisme habituel.

Très tôt depuis le développement du reiki dans les années 70, un certain nombre de maîtres ont expérimenté le fait d’initier et d’enseigner à distance, parfois avec beaucoup de succès. Tout aussi rapidement, un barrage s’est constitué contre cette pratique. Un parcours de reiki en présence, jusqu’à la maîtrise, coûte généralement entre 2000 et 3000€, le même enseignement à distance coûte le plus souvent autour de 500€ et est même parfois offert gratuitement. Ceci est sûrement la raison principale du dénigrement de l’enseignement à distance par les maîtres classiques.

Ceux qui sont contre prétendent que toutes les personnes qui se sont tournées vers eux après une initiation à distance étaient déçues de ce qu’ils avaient reçu. Je ne pense pas pour autant que l’on puisse en tirer une conclusion au sujet de l’enseignement à distance. Je connais un certain nombre de communautés centrées sur l’initiation à distance et la grande majorité des élèves ont l’air très satisfaits. Bien entendu, ces praticiens reiki satisfait, le maître classique n’en entendra jamais parler puisqu’ils ne chercheront pas ailleurs.

Il faut reconnaître, d’une manière générale, que l’enseignement à distance n’est pas adapté à tout le monde. Certaines personnes n’arriveront pas à travailler avec un cours du CNED. En reiki c’est la même chose. Mais le contraire est également vrai, certaines personnes préfèrent travailler chez elles, à leur rythme.

L’enseignement à distance offre en réalité pas mal d’avantages:

  • Il permet de choisir un maître en fonction de sa sensibilité, sans se soucier de sa localisation géographique.
  • Il offre plus de souplesse et permet par exemple une préparation énergétique avant l’initiation pour renforcer son effet.
  • Il permet à l’élève de prendre son temps pour assimiler et de poser ses questions à son rythme.
  • Il est moins cher.
  • Comme je l’ai déjà précisé à plusieurs reprises, il est plus écologique.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Le secret du reiki

Formation en gendai ki reiki


Le secret du reiki ne réside pas dans l’authenticité d’une tradition, ni dans la qualité d’un maître, ni dans un mode d’initiation donné, ni dans le prix d’une formation, ni dans le nombre et la rectitude des techniques et symboles. Le secret du reiki est simple. Pratiquez, pratiquez, pratiquez. Dans la plus succincte des traditions reiki, vous disposez dès le premier degré de l’autotraitement et des 5 principes, alors pratiquez. En fait, il n’y a pas un, mais deux secrets. Il faut également savoir que le seul pouvoir dans votre vie, c’est vous et vous seul, et que chacun a tout en lui-même pour être son propre maître, même en reiki.

J’ai connu une personne qui était pourtant expérimentée spirituellement et très sensible à l’énergie. Elle s’est fait initier au reiki et n’a rien ressenti. Elle pratiquait ses autotraitements, mais il ne se passait rien. Elle a persévéré et au bout de quelques semaines elle a commencé à canaliser l’énergie reiki et a vécu des changements importants. Il faut savoir qu’un certain nombre de maîtres reiki n’ont pas la capacité énergétique pour donner une initiation. Certains compensent ce problème en faisant pratiquer des traitements de groupe, et espèrent qu’une activation énergétique émergera de la dynamique du groupe. D’autres n’ont pas assez d’élèves pour cela (et bien souvent ils dénigrent les stages avec 15 personnes 🙂 ). Malgré ce problème, la plupart des gens sont satisfaits de leur formation reiki. Soit parce qu’ils n’ont pas la sensibilité nécessaire pour découvrir le pot aux roses et qu’avec la pratique cela va finir par fonctionner. Soit parce qu’ils préfèrent se remettre en cause plutôt que de remettre en cause le maître. Et c’est de toute façon la meilleure des choses à faire pour avancer. On ne rencontre pas un maître par hasard. On rencontre un maître qui peut nous donner ce qu’on est prêt à recevoir.

Le doute est normal dans la pratique du reiki. Certains maîtres exploitent d’ailleurs ce doute, parce que selon eux, vous n’avez pas choisi le bon maître, pas étudié la bonne tradition, pas payé le bon tarif, reçu une initiation à distance, … Si ce que j’affirme vous fait douter sur votre maître, rappelez-vous que le seul maître c’est vous-même. Au delà de l’énergie, c’est l’intention qui compte. Celle de votre maître, mais surtout la vôtre. Si vous souhaitez vraiment être initié, une initiation ne peut pas être ratée. Et si vous en doutez, pratiquez régulièrement et vous verrez.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Mon expérience des initiations reiki

Formation en gendai ki reiki


Comme je l’ai déjà raconté dans un précédent article, je n’ai pas attendu d’être initié pour pratiquer le reiki. J’ai malgré tout ressenti l’envie d’être initié. Je pense que deux raisons me motivaient, une bonne et une mauvaise.

La mauvaise raison est que dans notre société, nous avons tendance à avoir besoin d’une autorisation pour faire les choses. Les autodidactes hésitent souvent à mettre en avant leurs capacités, parce qu’ils n’ont pas le diplôme qui les y autorise et qu’ils pensent qu’ils ne seront pas à la hauteur. D’une certaine façon, je pense que ce phénomène me bloquait. J’en ai pris conscience après avoir reçu la maîtrise. Avant d’être initié, je ne pratiquais que l’autotraitement, et bien que je connaissais déjà les symboles, je ne les ai jamais utilisés avant d’être initié praticien reiki. J’ai même attendu 6 mois après la maîtrise pour utiliser régulièrement le symbole du maître.

Pour ce qui est de la bonne raison, je devais sûrement ressentir inconsciemment ce que l’initiation pouvait déclencher. Certaines écoles japonaises affirment que le but du reiki est d’atteindre anshin ritsumei, c’est à dire trouver la paix intérieure et être sans attentes. L’initiation reiki I m’a vraiment donné un aperçu de ce que cet état pouvait être. Pendant plusieurs jours, j’étais sur un nuage, empli d’énergie, je voyais tout sous un aspect lumineux. Chaque jour j’ai fait mes autotraitements pour maintenir un peu plus longtemps cet état. Et plus je m’y accrochais, plus il disparaissait. Être sans attentes, voilà où se situe la principale difficulté. C’est probablement l’une des raisons qui a fait que l’initiation que j’ai vécu était aussi intense. Je l’ai abordée sans attentes.

Quand j’ai décidé de me faire initier au reiki II, j’étais par contre clairement en attente. Je souhaitais revivre la plénitude que j’avais connue au reiki I. Et bien entendu, cela n’est pas arrivé. Au contraire, cette initiation a déclenché des remous plutôt sombres. Sûrement par déception, j’ai mis ma pratique du reiki de côté pendant quelques mois. Ce n’est que 6 mois après l’initiation, en ayant repris une pratique assidue, que j’ai de nouveau connu cet état, alors que je ne l’attendais plus.

Lorsque j’ai souhaité recevoir la maîtrise, j’étais très tenté par l’initiation à distance, pour diverses raisons. Déjà j’ai quelques préoccupations écologiques et je trouve assez peu responsables, les maîtres reiki qui vivent à la campagne parce que la qualité de vie y est meilleure, et font plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par an pour animer des stages, principalement à Paris. De plus, j’étais intimement persuadé qu’une initiation à distance pouvait être tout aussi efficace qu’une initiation traditionnelle.

Enfin, c’était plus compliqué que cela, je m’étais également inscrit pour une initiation avec mon maître habituel un mois plus tard, au cas où il ne se passerait rien lors de l’initiation à distance. Même lorsqu’on a la volonté d’appréhender le reiki sans dogmes, on est toujours tenté de croire ceux qui dénigrent l’initiation à distance. Alors que généralement, ceux qui dénigrent l’initiation à distance portent un jugement sans en avoir fait l’expérience. Bien souvent, il s’agit de maîtres reiki qui défendent leur business (ou de disciples qui répètent la parole du maître). À vrai dire, c’est le cas de bon nombre de dogmes reiki. Ils ont une origine marketing et sont colportés autant par les personnes conscientes qu’il s’agit de marketing, que par celles qui pensent qu’il s’agit d’un enseignement spirituel.

Finalement, mes doutes sur l’initiation à distance étaient infondés. Pour ce qui est du court terme, les deux initiations que j’ai reçues étaient tout à fait équivalentes. Sur le long terme, c’est plus difficile à dire vu que j’ai vécu les deux avec peu d’intervalle. Ce qui est certain, c’est qu’après avoir laissé mûrir cela pendant 2 ans, je souhaite partager un reiki sincère, conforme à mon expérience, sans dogmes. Même si certaines choses vont à l’encontre du marketing et de ce que croient la majorité des gens qui s’intéressent au reiki. C’est d’ailleurs la raison d’être de ce blog.

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)

Initiation au reiki

Formation en gendai ki reiki


Quand on prétend partager un reiki sans dogmes, c’est une bonne chose d’aller jusqu’au bout de ses idées. Pourtant, du jour où j’ai décidé de me faire initier au reiki, j’ai laissé une partie de mon histoire de côté, pour ne pas déranger certains dogmes communément admis dans la communauté reiki. Aujourd’hui, je souhaite partager le reiki tel que je l’ai découvert.

Il y a environ 10 ans, j’ai vécu un certain nombre d’expériences spirituelles spontanées. D’un coté j’avais reçu une éducation terre-à-terre et suivi une formation scientifique universitaire, et j’ai été déstabilisé par tout cela, d’un autre, le spirituel m’a toujours intéressé depuis l’adolescence et j’ai souhaité aller plus loin. J’étais avide de découvertes, et sans trop savoir où j’allais, je souhaitais reproduire à la demande ce genre d’expériences.

J’ai donc testé pas mal de techniques plus ou moins efficaces. À la suite d’une expérience spontanée, j’ai commencé à pratiquer les techniques de Robert Bruce permettant de canaliser l’énergie en utilisant l’imagination tactile (devenu aujourd’hui le système NEW). En quelques jours de pratique quotidienne, j’arrivais à canaliser des vagues d’énergies assez importantes, et j’ai constaté un fait étonnant. Quand je canalisais de l’énergie jusqu’au premier chakra, puis que je la laissais monter naturellement, au lieu d’aller jusqu’au 7eme, elle bifurquait dans mes bras et se concentrait dans la paume de mes mains.

Je me suis demandé ce que je pouvais bien faire de cela, et en me renseignant sur internet, j’ai découvert le reiki. J’ai pu trouver toutes les informations que je souhaitais sur le site de Vincent Amador (plus en ligne depuis 6 ou 7 ans). J’étais bien imprégné des 5 idéaux du reiki, et malgré le fait que tout le monde s’accordait à dire que pour faire du reiki, il fallait être initié, j’ai tenté de faire des autotraitements. Je pensais que la notion de maître dans le monde spirituel était juste une histoire d’argent et de pouvoir et que l’on pouvait très bien se débrouiller seul. J’ai donc canalisé l’énergie comme je savais le faire avec les techniques de Robert Bruce, et j’ai posé mes mains sur chacune des positions indiquées, pendant quelques minutes. Et au bout de quelques jours, j’ai découvert une nouvelle façon de canaliser l’énergie, une canalisation spontanée, passive, douce. Il suffisait que je le souhaite pour qu’elle s’écoule, sans autre effort volontaire que mon intention de départ. J’avais découvert ce qu’un certain nombre de personnes s’accordent à appeler le reiki.

Paradoxalement, moi qui étais réfractaire aux initiations et aux maîtres, j’ai souhaité me faire initier suite à cette expérience. J’avais l’impression que même si j’avais découvert par moi-même ce qu’était le reiki, l’initiation me permettrait d’aller plus loin avec cette pratique. Je suis donc parti en quête d’un maître reiki. J’avais décidé de raconter mon histoire pour tester l’ouverture d’esprit de mes interlocuteurs. Je ne sais pas s’ils cherchaient à protéger leur gagne-pain ou s’ils répétaient bêtement ce que leur propre maître leur avait enseigné, mais j’ai toujours eu droit à la même réponse, à savoir que pour pratiquer le reiki, il fallait être initié au reiki. J’ai donc remis mon initiation à plus tard.

Entre-temps, pensant que la perle rare que je cherchais n’existait pas et j’ai choisi de ne plus raconter cette histoire et de me lancer avec le premier maître reiki qui me semblait un peu plus ouvert d’esprit que ceux que j’avais rencontrés jusque qu’ici (suite dans un prochain article).

Découvrez l’auto-initiation reiki en téléchargeant gratuitement ce manuel.

Reiki élémentaire (728.1 KiB)