Peut-on pratiquer le reiki thêta sans les méditations guidées ?

Découvrez le reiki thêta


Plusieurs personnes n’aimant pas être dépendantes d’un support extérieur m’ont demandé s’il est possible de pratiquer le reiki thêta sans les méditations guidées.

J’ai peut-être mal expliqué les choses, mais le reiki thêta est basé sur des pratiques de reiki existantes. Son seul intérêt est l’adaptation de ces pratiques sous forme de méditations guidées. Donc, si vous ne voulez pas être dépendant d’un élément extérieur, pratiquez tout simplement le reiki ordinaire.

Comme je l’ai déjà expliqué, les méditations guidées permettent d’atteindre plus rapidement et plus facilement des états de conscience profonds.

Le reiki thêta s’adresse aux personnes qui trouvent leur pratique du reiki un peu poussive, qui s’ennuient, qui ont du mal à vivre des expériences satisfaisantes…

Pour ma part, la pratique du reiki m’ennuyait depuis des années. En utilisant des méditations guidées, j’ai retrouvé mes meilleures expériences en quelques mois.

Pourtant, je suis un indépendant forcené. J’aime être autonome. Je trouve que malgré leurs belles promesses, les traditions initiatiques sont toujours une source de limitations et de confusion.

Je me suis intéressé à l’hypnose thérapeutique. Je l’ai pratiqué pendant des années sous forme d’auto-hypnose en me disant que l’efficacité était la même. Mais lorsque je me suis mis sérieusement à la méditation guidée, je me suis rendu compte que je me trompais.

J’avais pourtant lu des spécialistes qui expliquaient que certaines choses ne pouvaient être faites que lors d’une séance classique, mais pas en auto-hypnose. Mais je me disais qu’ils étaient aveuglés par leur vision du monde. J’avais en partie raison parce qu’il est possible de plus ou moins tout faire en auto-hypnose. Mais il est tellement plus simple et plus efficace de tout lâcher et de se laisser guider par une voix extérieure.

Finalement, nous vivons dans un environnement technologique et nous avons toujours la possibilité d’écouter un fichier audio. Donc, une pratique basée sur des méditations guidées n’entraîne pas une très grande dépendance à un élément extérieur.

Ce que j’aime également dans cette approche, c’est qu’elle permet de redéfinir la technologie. Nous avons tendance à percevoir la technologie sous un angle négatif. C’est sûr qu’une personne qui passe 2h par jour sur Facebook va rapidement avoir une capacité d’attention inférieure à celle du poisson rouge. Cela ne va pas vraiment l’aider dans sa vie spirituelle. Mais en soi, la technologie n’est pas mauvaise. C’est juste notre utilisation qui est mauvaise.

Certaines personnes ayant tendance à manquer de concentration m’ont signalé que la pratique du reiki est beaucoup plus facile pour elles depuis qu’elles utilisent mes méditations guidées. Comme nous sommes immergés dans la technologie, autant l’utiliser dans le bon sens.

Pour en savoir plus :