Comment rencontrer le maître intérieur

Pour aller plus loin : Cours de reiki minimax


De nombreuses personnes affirment que le vrai maître se trouve à l’intérieur. Mais qui est ce maître intérieur et comment le rencontrer ?

Certaines personnes sont totalement dans le flou. Elles considèrent que le maître est à l’intérieur, mais elles ne savent pas le nommer.

Aujourd’hui, avec la mode du new age (que l’on se reconnaisse ou non dans ce mouvement) il est habituel de dire que le maître intérieur est l’intuition. Mais cela ne fonctionne pas.

L’intuition est efficace lorsqu’il s’agit d’avoir de nouvelles idées, mais elle n’est pas fiable. Lorsqu’on met nos intuitions en pratique avec un peu d’objectivité, on se rend vite compte que certaines sont géniales, mais la plupart sont stupides. Toutes les personnes qui suivent leurs intuitions sans jamais les remettre en question finissent par foncer dans tous les murs qui se présentent à elles.

En réalité, le maître intérieur est la raison. Bien entendu, cette affirmation est contraire à la mode. Aujourd’hui, nous avons tendance à opposer spiritualité et raison. Nous pensons que la spiritualité est irrationnelle et c’est un prétexte pour justifier n’importe quelle idiotie.

En réalité, la spiritualité n’a rien d’irrationnel. Lorsqu’on observe les phénomènes spirituels en profondeur, ils ont tous une raison logique. Et ce n’est pas parce que cette logique nous échappe qu’elle n’existe pas.

Les gens qui débutent dans le domaine de la spiritualité sont très fiers de leur intuition. Ils se croient très malins. Ils pensent avoir tout compris. Mais ils se font avoir par le premier escroc venu. On se fait tous avoir un jour ou l’autre et à moins de ne pas se remettre en question, on se rend bien compte que notre intuition nous trompe.

Pourquoi les choses sont-elles ainsi ? Parce que l’intuition est émotionnelle et que l’émotion est sensible aux biais cognitifs. Par exemple, plus une personne est connue ou considérée comme experte dans son domaine, plus nous avons tendance à la croire, même si ce qu’elle dit est parfaitement illogique. De la même manière, plus un enseignement est ancien et universellement reconnu, plus nous avons tendance à le prendre au sérieux, même lorsqu’il est stupide.

Pourtant la popularité et l’ancienneté ne sont pas des critères objectifs de qualité. Mais ils suffisent à tromper notre intuition. Et il s’agit seulement d’un exemple. Je ne vais pas lister ici tous les biais cognitifs qui faussent notre intuition.

Tout cela pour dire que sans le filtre de l’expérience soumise à la raison, l’intuition ne vaut rien. L’intuition est un bon serviteur, mais un mauvais maître.

Le vrai maître est la raison.